Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi

réalisé par Rian Johnson

avec Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac, Mark Hamill, Adam Driver, Carrie Fisher, Kelly Marie Tran, Andy Serkis, Benicio Del Toro, Laura Dern, Domhnall Gleeson, Gwendoline Christie, Lupita Nyong’o, Anthony Daniels, Jimmy Vee, Billie Lourd, Justin Theroux…

titre original : Star Wars: The Last Jedi

Aventure, action, science-fiction américain. 2h32. 2017.

sortie française : 13 décembre 2017

Les héros du Réveil de la force rejoignent les figures légendaires de la galaxie dans une aventure épique qui révèle des secrets ancestraux sur la Force et entraîne de surprenantes révélations sur le passé…

Star Wars - Les Derniers Jedi : Photo

Je vous le dis tout de suite : vous pouvez lire ma critique sans crainte, je ne vais pas m’amuser à vous spoiler. Ayant plutôt apprécié le précédent volet (Le Réveil de la Force) malgré quelques petites réserves (certaines étaient peut-être justifiées et d’autres non avec le recul : je m’en aperçois en relisant mon billet), et aimant globalement la saga Star Wars j’attendais énormément l’épisode VIII, Les Derniers Jedi. Depuis la renaissance de Star Wars à la fin des années 90/début des années 2000 (je précise vu que pour l’instant rien ne détrône la « vieille » trilogie), Les Derniers Jedi est mon épisode préféré (et je mets pas loin derrière La Revanche des Sith). Nous savons tous que cette nouvelle trilogie a été lancée pour des raisons commerciales (sinon je m’inquiète pour votre extrême naïveté). Pourtant je suis parvenue à déceler dans ce long-métrage un certain nombre de qualités, alliant à la fois l’esthétique, la technique et une certaine réflexion qui permet de faire naître de réelles émotions. Le but n’est évidement pas de chercher à tout justifier tous les points, de dire que le film est peut-être plus intelligent qu’il ne l’est : bref, je ne fais pas nécessairement partie des fans purs et durs qui le défendraient bec et ongles. Disons que les gros divertissements à gros budget ont tendance à m’agacer ou à me décevoir (quitte à passer pour une cinéphile chiante et compliquée), surtout ces derniers temps. Or, dans un premier temps, Les Derniers Jedi parvient déjà à remplir ses fonctions de gros divertissement. Le précédent volet remplissait déjà ses fonctions mais j’admets avoir parfois senti le temps passer alors qu’il ne dépassait pas les 2h10. Or, ce nouvel épisode, qui dure bien 2h30, est passé pour moi à la vitesse grand V ! Les Derniers Jedi a encore plus de mérite de ce côté-là vu ce qu’il raconte. C’est là où interviennent les fameuses mauvaises critiques justement. Et là aussi où rejoint mon deuxième bon point. Certains reprochent au scénario de ne présenter que des personnages en situation d’échec. Mais justement, c’est selon moi un sacré défi de parler d’échec tout en faisant évoluer les personnages ou du moins les faire confronter à leurs émotions, leurs qualités et leurs défauts. Je ne pense vraiment pas que les échecs des différents personnages sont vains et je suis persuadée qu’ils serviront aussi dans le prochain épisode. Autre bon point : tandis que l’épisode VII faisait trop écho à l’épisode IV, Les Nouveaux Jedi a moins ce côté faussement « copier-coller » avec le V. On sent au pire une inspiration mais cela ne va pas au-delà.

Star Wars - Les Derniers Jedi : Photo Daisy Ridley

Même si cela ne va pas changer mon avis global (que plus que positif), le seul vrai point où je suis éventuellement en adéquation avec les détracteurs concerne le duo Finn-Rose (cette dernière étant assez pénible et la manière dont se forme leur « couple » est un chouïa niaise). Mais il n’y a rien non plus d’alertant ou de honteux, surtout que le montage ne s’attarde pas non plus puisqu’il alterne plusieurs axes ! Star Wars sans son visuel extrêmement riche et ses effets spéciaux de folie (et aussi sans son imposante bande-originale) ne serait pas Star Wars. Certes, les incrustations de certaines créatures ne se fondent pas toujours bien dans les magnifiques décors mais ce sont des détails qui ne m’ont pas non plus gênée mon visionnage. Rian Johnson (Looper, Brick) parvient pourtant à nous surprendre par de formidables trouvailles visuelles. Comment ne pas penser à cette scène de dédoublement ? A cette prédominance de rouge sur certains scènes de combat ou de bataille ? Plus globalement, les scènes de combat (notamment la première : le film démarre directement !) sont toutes très réussies, folles mais lisibles. Face à un film aussi énorme et commercial, Johnson a le mérite de mettre sa patte, même si cela fait parfois grincer des dents. Enfin, le casting mêlant à la fois les anciennes figures de la saga et la nouvelle génération se défend plus que bien. La présence de Carrie Fisher a évidemment quelque chose de très émouvant quand on sait qu’on ne la verra pas dans l’épisode IX (et je me demande toujours comment J.J. Abrams va gérer ce problème). C’est encore plus chou de la voir jouer le temps de quelques scènes avec sa fille Billie Lourd. Mark Hamill m’a également agréablement surprise : il casse la baraque. Son interprétation est juste (certainement la plus belle composition de sa carrière) et son rôle captivant. Côté nouvelle génération, Oscar Isaac m’a également agréablement surprise. S’il était déjà remarquable dans le précédent volet, il l’est encore plus ici (son rôle prenant plus d’importance, son charisme aussi). Quant à Adam Driver, il confirme bien tout le bien que je pense de lui depuis plusieurs années. Certes, j’étais un poil sceptique sur son rôle dans Le Réveil de la Force (même si, comme je le disais dans l’intro, mon jugement était peut-être hâtif), je suis bien plus convaincue ici. Sans exagérer, il a tout d’un très grand acteur. J’ai l’impression que ces Derniers Jedi est l’épisode le plus détesté de la saga. Je suis certaine que cet épisode, interrogeant avec une certaine pertinence sur l’échec, l’héroïsme et les désillusions, sera réévalué dans un futur proche.

 

Star Wars - Les Derniers Jedi : Photo Adam Driver

Publicités

24 réflexions au sujet de « Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi »

  1. Je le dis tout net, pour moi, Star Wars, c’est terminé depuis Le Retour Du Jedi qui constituait une fin parfaite. Donc, à part pour les raisons commerciales que tu cites très justement, je ne vois pas l’intérêt de continuer, surtout pour raconter ce qui semble être la même chose. Reste que, comme tu le dis, Les Derniers Jedi semble être particulièrement critiqué. J’ai même entendu qu’un Américain ayant vu le film l’avait détesté au point de lancer une pétition (qui avait recueilli pas mal de signatures) dans l’espoir que Disney accepte de supprimer la version existante du film et le refasse, avec quelques changements d’usage. Je crois que le mec peut toujours attendre.

    J'aime

  2. A te lire je regrette un peu plus encore cette indécision puis déception dans lesquelles je me suis trouvé. Je reconnais, comme je l’ai détaillé chez nous, des qualités de mise en scène, mais je crains un épuisement soudain si chaque année on repart pour la même chose… Même fatigue pour moi avec Jackson en Terre du Milieu. Ou bien était-ce simplement le mauvais moment et devrais-je m’assurer de mon ressenti en y retournant ? Ils sont quand même super forts chez Disney…

    J'aime

  3. Tout à fait d’accord (cf. ma chronique)… Je pense que l’attente était trop grande et qu’il n’y a pas trop de recul pour apprécier à sa juste valeur cet épisode VIII. Comme tu le dis, le point faiblard est Finn/Rose qui a réussi à me faire bailler lors de leur scène finale… (trop de guimauve tue la guimauve)…
    Pour ma part, j’ai plus d’espoir pour l’échange de regards entre la fille et le garçon (je ne dévoile rien, tu notes !) lors du grand final…. ça donnerait un sacré duo (surtout si Kylo Ren est toujours aussi susceptible)…
    Quant à mon petit chouchou (General Hux) dont je prévois un grand avenir de mauvaise teigne (il capte bien les faiblesses des autres… ) pourrait surprendre…. Une phrase de Snoke me hante encore à son propos….
    Vivement le XIX (JJ, si tu nous lis… on peut bien, avec TinaLaKiller, te filer quelques pistes !) !!!

    J'aime

  4. Un épisode audacieux mais ses diverses directions entreprises ne manqueront pas de faire tiquer les thuriféraires de la franhise. A mon sens, il est bcp plus éloquent que Le réveil de la force

    J'aime

  5. J’ai adhéré, sans presque aucune réserve : la transition amorcée par JJ Abrams sur le volet précédent est presque achevée, et avec talent, par Rian Johnson. L’époque a changé, depuis la première trilogie, et les héros aussi : les anciens ont échoué, les jeunes feront-ils mieux ?
    J’attends la suite avec impatience 🙂

    J'aime

  6. Une réussite malgré des défauts. Une course-poursuite pour la survie désespérée et l’épisode qui prend les devants et cherche à aller vers autre chose. Tant mieux.

    J'aime

  7. Tu le défends bien !
    Ça commençait super bien, avec un Poe Dameron au sommet de son art. Et puis ça tourne au mauvais épisode de Galactica. Restent des personnages qui tiennent encore fermement le sabre laser (Kylo, Rey, Luke même s’il frôle parfois la caricature) et de beaux combats de samouraïs jeudi. Côté scénario, ça m’a juste donné envie de manger du Porg. 😈

    J'aime

  8. Je suis une fan inconditionnelle de toute la saga et j’ai hâte de voir celui-là. J’ai des discussions sans fin, des combats laser et des « Que la force soit avec toi » avec mon petit-fils, 9 ans 😀 A Noël je lui ai offert l’épisode VII, il l’a regardé illico, et on attend maintenant avec impatience de voir le VIII !!! J’adore tous les nouveaux acteurs et je suis contente que tu dises que Hamill est génial ! Waouh… ça va être super !

    J'aime

  9. Je suis globalement en phase avec ton ressenti. Le film est divertissant et on ne voit pas le temps passé. En revanche, je trouve qu’Adam Driver n’est pas très charismatique dans son rôle de méchant.

    J'aime

  10. Pour réagir au commentaire de Laurent, J. J. Abrams et Johnson n’ont pourtant pas la même façon de conduire leur lourd vaisseau, quan l’un cherche à reprendre le cap sur la voie royale lucassienne l’autre fait tourner le volant (sans un vaisseau spatial ?) pour emprunter des chemins de traverse, quitte à en perdre davantage dans son virage. Je vois pour l’instant tout sauf de la cohésion entre les épisodes.

    J'aime

  11. @ titi70 :
    Le gars qui a lancé la pétition est juste taré ahahah !
    Après, depuis Le Retour du Jedi, j’ai toujours l’impression que les autres SW ne mettaient jamais d’accord !

    J'aime

  12. @ Lisa Giraud Taylor :
    J’ai lu ta chronique juste après avoir vu le film !!
    AH OUI CE FINAL ! (ne spoilooooons riiiien).
    Hux a quand même bien la couche ! :p
    Mais carrément, on peut écrire le scénario et touuuut pour le XIX !! 😀 (par contre on s’arrêtera là !)

    J'aime

  13. @ alice in oliver :
    Je le trouve aussi plus pertinent que son précédent volet. Et ravie que tu le trouves également audacieux, c’est vraiment le bon terme (en tout cas de mon point de vue !).

    J'aime

  14. @ GirlyMamie :
    C’est ça qui est formidable avec SW : il réunit toutes les générations, il y a quelque chose de familial, mais ça peut vraiment toucher différents âges. La relation que tu as avec ton petit-fils est géniale ! 😀

    J'aime

  15. Le film remplit son office en terme de divertissement, mais l’arc Finn/Rose est trop faiblard. Sur la forme, il pique les yeux, et sur le fond…l’échec ok, mais les décisions sans queue ni tête…

    J'aime

  16. Au final, on a surtout l’impression que Johnson a eu un peu plus de marge et a pu faire des choses intéressantes. Comme la scène de la chambre rouge ou celle des miroirs.

    Aimé par 1 personne

  17. Hola, super critique ! Comme tu le sais déjà, la mienne est plus sévère, et sans doute pas aussi objective que je l’aurais voulu. J’attendais peut-être beaucoup trop cet épisode au tournant ! Après l’avoir vu une deuxième fois, je l’ai davantage apprécié à sa juste valeur. Il faut se dire qu’un film qui « perturbe » n’est pas forcément un mauvais film, bien au contraire. Et de toute façon, il est difficile de savoir où il nous mène, et donc de se forger un avis arrêté, tant qu’on n’a pas vu l’épisode IX ! En tout cas, je ne veux pas faire partie des fans de Star Wars qui n’aiment ni l’épisode 7, ni le 8, ni le 1, ni le 2, ni le 3, ni le… Bon, ils aiment la saga pour quoi déjà ? XD

    Aimé par 1 personne

  18. @ F. de l’O. :
    Merci !! 😀
    Je suis contente que tu l’aies revu et que ton avis soit en tout cas plus nuancé ! Je reste persuadée que c’est un film qui sera apprécié dans le temps, qu’il était certainement trop attendu ou justement pas dans les attentes !
    Et effectivement, ça forme un bloc ! L’épisode IX nous aidera à voir si certains points du XVIII sont positifs ou négatifs !
    AHAHAH !!! 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s