Deadpool

réalisé par Tim Miller

avec Ryan Reynolds, Morena Baccarin, Ed Skrein, Gina Carano, Brianna Hildebrand, T. J. Miller…

Comédie d’action, fantastique américain. 1h48. 2016.

sortie française : 10 février 2016

interdit aux moins de 12 ans

Movie Challenge 2017 : Un film d’action / d’aventure

deadpool

Deadpool, est l’anti-héros le plus atypique de l’univers Marvel. A l’origine, il s’appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d’un humour noir survolté, Deadpool va traquer l’homme qui a bien failli anéantir sa vie.

Deadpool : Photo Brianna Hildebrand, Ryan Reynolds

Je ne comptais pas spécialement regarder Deadpool, film très attendu par de nombreux spectateurs (vous connaissez maintenant ma relation avec les films de super-héros), le hasard m’a mis sur le chemin de ce long-métrage. Ce personnage, issu de l’univers Marvel, a été crée par l’auteur et dessinateur Rob Liefeld et le scénariste Fabian Nicieza. Le personnage de Deadpool était présent dans un autre film, X-Men Origins : Wolverine de Gavin Hood. Ryan Reynolds l’incarnait déjà à l’époque. Il faut savoir que Deadpool n’aurait coûté « que » 50 millions de dollars, ce qui reste « peu » comparé à d’autres films de super-héros (par exemple, Avengers : L’Ere d’Ultron de Joss Whedon et The Dark Knight Rises de Christopher Nolan ont coûté 250 millions de dollars). Evidemment, ce point n’excuse pas tout mais nous pouvons tout de même apprécier la démarche. De plus, le film a aussi été classé R aux Etats-Unis (les mineurs de moins de 17 ans doivent être accompagnés d’un adulte) alors que d’habitude les studios tentent d’éviter ce type de situation. Il est par ailleurs devenu le plus gros succès au box-office mondial pour un long-métrage classé R (le film est effectivement violent comme promis). Enfin, Deadpool est aussi devenu le plus gros succès de la saga X-Men. Je n’attendais donc rien de ce film mais dans l’ensemble, sans crier au génie (je lui ai tout de même trouvé des défauts) ou sans me réconcilier avec les films de super-héros je l’ai trouvé assez sympathique, frais et léger. Il a le mérite d’être parfois drôle et sans prétention même s’il présente à sa façon son ambition (en gros, celui d’un film de super-héros avec de l’action tout en étant cool et même « osé » et d’éviter la convention). Je ne pense pas qu’il révolutionne quoi que ce soit mais il a le mérite de tenter de casser certains codes habituels. J’avais un peu peur que le film tombe dans la surenchère avec son lot de répliques assez grossières / trashouilles et graveleuses (vu que ce genre de films semble être à la mode depuis quelques années) mais dans l’ensemble ça passe comme une lettre à la Poste. En tant que comédie, même si c’est un peu (et volontairement) vulgaire (ce n’est pourtant pas ma came d’habitude), on peut même dire que le film est à peu près réussi. Je sais que c’est aussi la tendance de coller des références à tout et n’importe quoi (c’est parfois ce qui me gêne dans la pop culture), ça peut rapidement me gaver mais là encore elles sont plutôt pertinentes. De plus, les scènes d’action secouent, on en prend plein la vue ! Cela dit, qu’est-ce qui cloche alors dans Deadpool ? On est dans une origins story (because, you know, on ne parle plus français) dans tout ce qu’il y a de plus chiant.

Deadpool : Photo Morena Baccarin, Ryan Reynolds

J’ai l’impression d’avoir vu ce type d’histoire mille fois, presque une case obligée du film de super-héros (je crois que c’est ça qui me gonfle le plus dans ce genre en question). Selon moi, on voit les limites du scénario qui est vraiment sauvé par de bons dialogues et non par sa narration : le film commence pratiquement par la fin (quand on prend le film dans sa globalité) et reste le 3/4 du temps en suspension. Vous allez me dire : ce n’est pas le seul film au monde qui reprend cette structure pseudo déstructurée. Je suis d’accord avec ce point (parce que je sais anticiper les reproches qu’on pourrait me faire). Mais j’ai vraiment eu l’impression que le film faisait du surplace. Résultat : malgré l’humour omniprésent, le rythme s’essouffle et j’ai senti quelques longueurs. Le film n’est pourtant pas non plus très long (surtout pour un film de super-héros) et sur le papier il n’aurait pas dû avoir ce souci de rythme. Finalement, c’est plus ce choix narratif qui est superficiel que le nombre de « fuck » présent qui « m’effrayait » au départ. La mise en scène est en tout cas plutôt bonne, surtout par rapport à ce qu’on attend habituellement de ce genre de production. On peut en tout cas remercier Ryan Reynolds, décidément coltiné aux films adaptés de comics (Blade : Trinity, X-Mens Origins : Wolverine, Green Lantern et R.I.P.D. Brigade Fantôme, rien que ça!). Très investi dans le projet depuis pratiquement dix ans (il en est le co-producteur), et récemment nommé aux Golden Globes pour son interprétation (dans la catégorie « comédie »), l’acteur canadien est très bon et surprenant dans le rôle-titre (figure de l’anti-héros par excellence). Pour moi, même si le film a ses qualités, Reynolds porte pas mal le long-métrage sur ses épaules (pourtant je n’aime pas trop cette expression). On ressent vraiment son implication et depuis quelques années, l’acteur a vraiment su améliorer son jeu (avant, je trouvais qu’il jouait comme une huître). De plus, décidément, Reynolds sait bien jouer avec sa voix (détail important vu qu’il porte le 3/4 du temps son costume, donc on privilégie la VO) comme il nous l’avait déjà prouvé The Voices de Marjane Satrapi. Je suis un peu plus partagée sur certains rôles secondaires, surtout en ce qui concerne Ed Skrein. L’acteur britannique n’est pas mauvais en soi, c’est juste que son rôle est trop caricatural et paradoxalement trop effacé (Deadpool doit rester la star de son propre film) pour convaincre totalement. A surveiller donc Deadpool 2, évidemment en préparation…

Deadpool : Photo Ryan Reynolds

Publicités

38 réflexions au sujet de « Deadpool »

  1. Encore une histoire de bande-annonce qui tease du cool en veux-tu, en voilà et puis finalement, ça retombe un peu comme un soufflé au fromage. Certes, c’était drôle (la scène du T-Rex est quand même absolument priceless), mais comme tu le soulignes dans ton billet, le scénario est quand même bien vide (et puis, paie ton méchant très méchant, oulala).
    C’est marrant pour cette fois, le film qui repose sur un personnage qui sort des sentiers battus (la scène d’ouverture est fameuse)(et sur du DMX, en plus : https://www.youtube.com/watch?v=fGx6K90TmCI ) et qui brise le quatrième mur pour mieux te pointer du doigt tous les trucs aberrants qu’on fout dans les films ces temps-ci, mais pas certaine que je resigne pour une suite si on se contente encore d’un Deadpool-show comme ici… (je fais des phrases sacrément longues, oui :D)

    J'aime

  2. Je n’ai pas aimé non plus : sous prétexte d’avoir un héros trash et l’humour qui va avec, « Deadpool » ne fait que nous vendre la même came que d’habitude, emballée différemment. Ce sera sans moi…

    J'aime

  3. « J’ai l’impression d’avoir vu ce type d’histoire mille fois »… Ben moi aussi. Malgré le délire des annonces qui disaient que c’était original et marrant, certes ça change un petit peu, mais c’est quand même toujours la même chose. Hyper déçue pour ma part.

    J'aime

  4. Personnellement, je crois avoir plus aimé le perso et la prestation de Reynolds que le film en lui-même bien que je lui ai bien apprécié.
    Bisous à toi et à plus sur nos blogs respectifs!

    J'aime

  5. Un film qui contrairement à ce qui est évoqué à droite et à gauche n’a jamais eu vocation d’être subversif. Idem pour sa bd. Le truc qui pourrait l’être c’est le fait que son personnage joue avec la narration, parle aux spectateurs et c’est tout. Si ça c’est faire dans le subversif même pour ses détracteurs, alors je suis le roi du pétrôle! Sinon une romcom superhéroïque qui m’a fait rire assume son statut et où Ryan Reynolds montre qu’il était fait pour le rôle.

    J'aime

  6. @ Sweet Judas :
    Je n’ai pas un avis aussi sévère mais c’est vrai que c’est frustrant de voir certains défauts alors que le film est pourtant assez agréable et drôle. C’est même rageant dans un sens.
    Disons qu’il faut voir comment sera la suite ! 😮 Il faudrait une vraie histoire quoi…
    (Tu sais très bien que j’adoooore les phrases longues !!! 😀 ).

    J'aime

  7. J’ai bien aimé le film au final malgré cet humour trash dont je ne suis pas forcément friand. Il me semble que l’équilibre entre les scènes d’action et les séquences d’humour fonctionnent parfaitement.

    J'aime

  8. La structure du film a surtout été dictée par la faiblesse du budget. Ne pouvant fournir trop de scène d’action, il a été décidé de fragmenter la principale scène d’action (se passant en fin de métrage) en y incluant les scènes de flash-back. C’est assez malin, mais le film reste juste au-dessus de la moyenne.

    J'aime

  9. Les films de super héro c’est ma tasse de thé, un petit guilty pleasure si j’ose dire !!
    Et celui là me tente donc vraiment bien !!
    Merci pour cet avis en tout cas !
    Bon dimanche

    J'aime

  10. J’ai voulu voir ce film par simple curiosité et je n’ai pas été déçue. J’ai passé un très bon moment, j’ai ri du début à la fin. Les scènes d’action sont réussies et j’aime bien ce genre d’humour, décalé.

    J'aime

  11. @ tinalakiller :
    Tu ne serais pas devin par hasard :). Je sens que cette suite va être meilleure que le premier (enfin, j’espère).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s