Dragon Loyalty Award

Ca fait depuis des mois que je suis censée répondre à ce tag. Je m’excuse vraiment auprès de Lilylit ! Je ne tague personne, chacun est libre de faire ce qu’il veut du moment qu’il s’éclate ! Le tag est très simple : le but est de savoir si on est fidèle ou non à certaines personnes. On y va !

dragon-loyalty-award

Suis-je fidèle…

…à mes proches ?

Oui, je le suis ! La fidélité est une clé phare de l’amitié. C’est donc forcément une valeur importante à mes yeux. Je dirais bien que ma fidélité, ma loyauté donc, est une de mes grandes qualités malgré un certain nombre de défauts que je possède. Je ne suis pas du genre à trahir, à faire des saloperies : j’aime quand les choses sont claires et l’honnêteté est la meilleure chose pour mieux communiquer. Je me méfie toujours des gens clamant leur franchise alors que beaucoup sont de réels faux-culs mais je pense être quelqu’un d’assez franc en général. La fidélité, c’est aussi pour moi être là pour les gens quand ils en ont besoin moralement. Je fais aussi de mon mieux (quand ça en vaut la peine) de garder contact avec les gens. En fait, la fidélité est une réelle marque de respect pour les gens que vous aimez.

… à mes auteurs préférés ?

J’essaie même si (ça peut paraître honteux d’une ancienne étudiante en lettres) c’est peut-être dans ce domaine où j’ai plus de mal à suivre le rythme. Je suis plus dispersée dans mes lectures, j’essaie avant tout de découvrir de nouveaux auteurs (je ne parle de gens récents mais d’auteurs dont je n’aurais jamais lu un seul texte de ma vie), de nouveaux univers, de nouvelles cultures aussi. Cela dit, quand des auteurs me touchent et me plaisent vraiment, qu’ils font partie de mon identité artistique et culturelle, oui, j’essaie de leur faire honneur. Actuellement, j’aime beaucoup Amélie Nothomb et Nick Hornby, je me débrouille toujours de lire leurs derniers ouvrages. Parmi des auteurs moins actuels, je suis assez fidèle aux auteurs de SF (principalement Philip K. Dick et Ray Bradbury) ou encore à d’autres très différents comme Truman Capote. Mais encore une fois, je n’ai pas lu tous leurs ouvrages même quand j’accroche, loin de là (alors que pour des réalisateurs, je suis capable d’avoir tout vu).

high

High Fidelity de Stephen Frears, adapté du roman de Nick Hornby.

… à mes réalisateurs préférés ?

Encore plus que pour les auteurs ! Je suis fidèle aux réalisateurs (même si au fond ça peut s’appliquer aux autres catégories mais tout de même !) pour plusieurs raisons. Déjà, si j’aime leurs films, j’estime qu’il y a des chances (même si ce n’est pas une science exacte comme vous l’avez certainement constaté !) pour qu’il réalise un nouveau bon film (et le contraire existe également !). Pour moi, les réalisateurs et plus généralement les artistes sont des êtres humains avant tout. Quand je m’attache à l’univers d’un réalisateur, j’ai envie de connaître, quand je le peux, l’évolution de sa carrière. C’est évidemment un exercice intéressant car on peut voir les choses qui obsèdent ou qui font partie de l’histoire du réalisateur, mais il y a aussi quelque chose d’émouvant au fond pour certains d’entre eux. Après regarder une filmo entière est difficile. De tête, il n’y a que Quentin Tarantino, Jeff Nichols, Steve McQueen, Na Hong-jin, les frères Coen et Tim Burton qui font partie de ce cas chez moi. Sinon j’essaie de regarder (et j’ai très bien avancé pour certains !) un maximum de films de Martin Scorsese, Stanley Kubrick, Hitchcock, Coppola, Billy Wilder, Frank Capra, Clint Eastwood, De Palma, Paul Thomas Anderson, Nanni Moretti, Kim Jee-woon, Park Chan-wook, Bong Joon-ho, Ken Loach, Pedro Almodovar, Danny Boyle, Mike Leigh, Nicolas Winding Refn etc… La liste pourrait vraiment être longue, je vais m’arrêter là !

qt

… à mes musiciens préférés ?

Il y a quelques années, à l’époque où je me prenais pour une pseudo-rockstar en lisant Q Magazine, j’écoutais beaucoup de musique au point que j’achetais tout. Génial, une petite boutique de cds d’occasion de la ville faisait mon bonheur. Du coup, j’arrivais à suivre les carrières de plusieurs artistes, que ce soit de très connus ou non. Et puis, à cause des problèmes économiques et de l’ouverture de la Fnac dans ma ville, cette boutique en question a dû mettre la clé sous la porte. Du coup, financièrement c’était plus difficile et les choses ont fait que j’ai moins suivi le rythme. Après j’ai toujours aimé la musique, aller à des concerts mais les choses sont différentes. Cela dit, pour les groupes dont je suis fan, oui je suis vraiment fidèle. Je me débrouille pour acheter l’album le plus rapidement possible, j’essaie d’aller les voir en concert quand je le peux (car ce n’est pas toujours évident pour des tas de raisons). Je suis d’ailleurs très fière d’être fan des Killers (à l’origine de mon pseudo) depuis leurs débuts, c’est très émouvant ! Je suis également très fière d’être fan de Radiohead depuis maintenant huit ans !

here-with-me

The Killers – Here with me – clip réalisé par Tim Burton avec Craig Roberts et Winona Ryder.

… à mes acteurs préférés ?

Vous le savez certainement déjà mais oui ! Que ce soit pour les acteurs / actrices dont j’admire le talent et le parcours ou mes petits crush (promis, ça reviendra sur le blog, héhéhéhéhé) ! Je me débrouille pour voir un max de films quand j’aime un acteur, que ce soit au cinéma, en vod et autre, même s’il ne s’agit parfois que d’un petit rôle. Parfois ça a ses avantages : on découvre de bonnes surprises qu’on n’aurait pas forcément pu voir. Mais bon aussi je me suis coltinée de sacrées daubes parce qu’il y a machin ou truc bidule dans un film.

… à mes séries préférées ?

Dans l’ensemble, oui ! Pour les séries, j’ai des critères moins compliqués pour les films : du moment que j’ai toujours envie de regarder la suite, la série est pour moi en partie réussie, même si elle peut avoir ses défauts. Si je n’aime pas une série, je tente tout de même de finir la saison en cours mais je ne poursuis pas. Après le risque, quand on est vraiment engagé dans une série depuis un certain temps (plusieurs saisons) et que celle-ci commence à nous gaver, c’est qu’on se sent tout de même obligés de finir, on veut connaître le sort des personnages !

americanhorror

J’ai dévoré les cinq premières saisons d’American Horror Story (photo : saison 1, Murder House) et je découvre actuellement la dernière en cours de diffusion, Roanoke.

… à mes blogueurs préférés ?

Ai-je besoin de disserter ? Bien sûr que je le suis les loulous et je vous remercie de nouveau de passer sur le blog dès que vous le pouvez !

Publicités

10 réflexions au sujet de « Dragon Loyalty Award »

  1. Ohlàlà je l’avais complètement oublié ce tag ! ^^ Mais tes réponses sont chouettes donc tu es pardonnée. 🙂 J’adhère complètement à ta définition de la fidélité en amitié, moins à la liste de réalisateurs (mon Dieu Tarantino, ne me frappe pas mais je me suis endormie devant tous les films de lui que j’ai tenté de voir, sauf « Pulp fiction » mais j’ai failli). Le retour des « crushs » sur ton blog, est-ce que ça a un rapport avec un certain acteur d’une certaine série ? 😛

    J'aime

  2. Dernière tentative d’envoi.
    1) Oui. Même ceux qui sont éloignés comme ma tante, mon oncle et ma cousine. Si je ne vois pas tout le temps mon autre tante et ma cousine, il y a quand même une sorte de proximité. Je suis par contre plus proche de mes autres oncle et tante et mon cousin, mais ça c’est aussi une question d’affinité.
    2) Oui même si parfois ils perdent un peu les pédales. Comme Mark Millar qui a commencé à faire un peu tout et n’importe quoi depuis qu’il a trop de succès. Je pense à l’effroyable Kick ass 2 (le bouquin pas le film) qui était d’une vulgarité sans précédent. Pareil pour certaines opinions politiques de Frank Miller qui se reflète un peu trop dans certaines oeuvres. Je pense à 300 et sa vision des perses. Par contre je sais qu’Alan Moore aussi particulier soit-il je peux y aller les yeux fermés. Je n’ai lu que 100 pages de From Hell avant de décrocher, en raison notamment du style hyper détaillé et la longueur du morceau. Mais de ce que j’ai lu c’était vraiment pas mal. J’ai beaucoup aimé les deux romans que j’ai lu de Bret Easton Ellis, pareil pour Maupassant.
    3) Si un réalisateur que j’adore sort un nouveau film, je sais que j’en ferais une priorité, y compris lorsque le sujet ne me titille pas plus que ça. J’arrive à ce stade avec Zemeckis ou Spielberg. Alliés a une bande annonce intéressante mais je n’en fais pas un événement, pourtant j’irai le voir au cinéma en priorité. Pareil pour Spielby où la seule séance que j’ai faites durant mes vacances persos était pour Le bon gros géant. Mes amis n’étaient pas tentés par la bande annonce, j’ai été voir Une vie entre deux océans de Derek Cianfrance ce week end et c’était magnifique. Par contre comme je le disais pour un Burton je ne ferais plus le déplacement, par peur d’être déçu, de m’énerver et finalement de perdre mon temps.
    4) Les musiciens toujours même si pour beaucoup la passion disparaît parfois aussi subitement qu’elle est apparue.
    5) Pour les séries ça dépend. J’adorais vraiment Lost au point de rester jusqu’à au moins le quatrième saison. A force d’être déçu j’ai laissé tomber. Pareil quand je vois le niveau gloabal des Simpson. Pas acheté de coffret après le 13 ou le 14 car les épisodes d’après baissent continuellement en qualité. Mais en général quand une série est terminée, j’essaye de tout voir. Lost je la regardais à la tv, donc j’ai lâché en pleine diffusion. Ce ne fut pas le cas pour des oeuvres intégrales comme Buffy, Angel, Breaking bad ou Twin Peaks. En sachant que je suis ce principe: je regarde toujours la première saison en entier. Si ça ne convainc pas je ne vais pas plus loin. Puis parfois il arrive des miracles comme sur Agents of shield. 😉 Là je regarde la saison 4 en même temps que la diffusion et c’est mieux que la précédente (pourtant la première partie était cool). Bon faut dire qu’il y a le Rider. 😉

    J'aime

  3. @ Borat :
    Je ne sais pas ce qui s’est passé mais tes coms (pour ce billet) étaient passés dans les indésirables ! Heureusement que j’y ai jeté un oeil ! 😀
    2) Je ne connais pas bien Frank Miller (enfin pas comme toi). Que veux-tu dire du coup par ses opinions politiques ? Ah oui il faut qu’on continue à découvrir du Bret Easton Ellis (dès que j’en vois à la bibliothèque, hooop, j’en prends, mais c’est pas évident d’en trouver, vu que tout le monde se l’arrache).
    5) Lost, j’ai pas tenu jusqu’à la saison 2, ça m’a vite saoulée ! Pourtant j’ai adoré la saison 1 !
    Je suis d’accord avec toi : en général, j’essaie toujours de regarder la première saison et après je vois si je continue ou non. Pour moi, ne pas regarder la première saison en entier, ça serait – presque – comme juger un film sans l’avoir vu en entier. Là au moins on voit un semblant de structure même si l’histoire va continuer sur plusieurs autres saisons.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s