Archive | octobre 2016

Halloween Movie Tag

C’est bientôt Halloween, une fête que j’aime célébrer tranquillement en me matant des films. Pour cette grande occasion, j’ai crée un petit TAG en rapport avec cette fête et le cinéma d’horreur en général. Vous pouvez évidemment vous amuser à répondre à ce TAG ici en commentaires ou sur vos propres blogs. C’est parti !

scream

1) Ton premier film d’horreur ?

Je pense que c’était Scream du regretté Wes Craven. J’étais encore à l’école primaire (la fin dans mes souvenirs) et mon père (si vous me suivez, il m’a pas mal aidé à découvrir le cinéma et la littérature d’horreur) avait acheté la trilogie en VHS. Mine de rien, enfant, j’avais trouvé la trilogie très effrayante et choquante (mais ça va, pas traumatisée non plus, loin de là) mais très plaisante. J’étais archi-fan de Sidney Prescott (vraiment dommage qu’on ne voit pratiquement plus Neve Campbell) ! J’ai revu la trilogie d’origine cette année (mais pas revu le 4 même s’il m’avait beaucoup plu), avec un regard d’adulte, ce qui ne fait pas de mal ! Le 3 est (comme dans mes souvenirs) moins bon (mais honnêtement je l’ai trouvé regardable). En revanche, j’ai vraiment pris un certain plaisir à redécouvrir les deux premiers films qui portent un regard remarquable sur le slasher.
Il y a aussi Creepshow de George Romero même si j’ai peur de les revoir, peur que ça ne me fasse plus peur, que je trouve ça cheap ! Certains courts m’ont vraiment marquée, comme Le Radeau par exemple. Enfin, enfant, même s’il ne s’agit pas d’un film d’horreur, Fantômes contre fantômes de Peter Jackson (pour moi ce film est une référence) m’effrayait même si aujourd’hui, je le regarde d’un autre oeil, forcément un peu plus amusée.

2) Ton film d’horreur préféré ?

Ma réponse ne va pas être hyper originale mais c’est pas très grave. J’hésite vraiment entre L’Exorciste de William Friedkin (que j’ai découvert il y a seulement quelques mois – comme quoi il n’est jamais trop tard), Shining de Stanley Kubrick (que j’ai découvert – de tête – au début de mes années collège) et Psychose d’Alfred Hitchcock. Mais j’en aime beaucoup d’autres, je vous rassure (j’ai juste évité de faire une liste de courses !).

norman

3) Le film d’horreur que tu détestes ?

C’est tellement naze que je ne sais même pas si on peut appeler ça de l’horreur… De tête, Paranormal Activity 1 et 2 (pardi, je n’ai pas osé regarder les suites, déjà que je ne sais même pas comment j’ai fait pour avoir vu le deuxième opus). Il n’y a vraiment rien d’effrayant dans cette saga. Hoooo une porte qui claque, j’ai peuuuur ! Ooooh on filme que dalle, c’est effrayant ! Pas loin je mettrais Cursed de Wes Craven (si, si) et Blair Witch 2, des machins débiles mal réalisés, avec des personnages particulièrement cons (et évidemment joués comme des manches) et surtout les histoires ont été écrites avec du PQ sans déconner ! Après j’en suis sûre qu’il y a des tas de films peut-être encore plus mauvais que ceux que j’ai cités. Je suis curieuse de nature mais je ne vais pas non plus m’amuser à me taper toutes les daubes possibles !

4) Le film d’horreur que tu trouves sous-estimé ?

Sans crier au chef-d’œuvre, j’avais été très agréablement surprise par La Dame en Noir de James Watkins avec Daniel Radcliffe. J’avais trouvé le roman d’origine du même nom par Susan Hill assez décevant. Je ne dis pas que c’est le film (un hommage réussi selon moi à la Hammer) le plus effrayant que j’ai vu mais pourtant, par des touches a priori simples, j’ai quand même eu les chocottes ! Je citerais aussi The Faculty de Robert Rodriguez. Malgré son statut de film culte, j’ai l’impression qu’il y a encore une sorte de méfiance voire même du mépris envers ce film et plus généralement envers les slashers (et même envers les teen-movies).

La Dame en noir : photo Daniel Radcliffe, James Watkins

5) Le film d’horreur que tu trouves surestimé ?

J’en citerais clairement deux, même si je dois certainement en oublier. Le premier est Le Projet Blair Witch réalisé par Daniel Myrick et Eduardo Sanchez. Je ne le déteste pourtant pas (même si ce n’est – vraiment – pas effrayant). Il ne se passe pas grand-chose mais à chaque fois je l’ai regardé sans difficultés (de tête quatre ou cinq fois). Mais je ne le trouve tout de même assez plat, on voit finalement pendant 1h30 des gens hurler, pleurer (avec la morve dégueulasse qui coule façon La vie d’Adèle). Je me suis amusée à lire des théories sur ce film. J’adore lire ou en trouver, c’est évidemment toujours intéressant de voir plus de profondeur dans un film. Mais là en fait je me suis aperçue que tout ce que j’ai pu lire ou entendre consolidait encore plus mon avis : un film foutoir partant dans tous les sens, qui se veut mystérieux et intelligent alors qu’en réalité il cache de sérieuses lacunes. Amityville, la maison du Diable de Robert Rosenberg m’a aussi énormément déçue. J’avais découvert le remake quelques années auparavant, je me suis dit que la version originale devait forcément être bien au-dessus etc… J’ai pas trouvé le résultat minable mais je m’attendais à quelque chose de plus effrayant. Or, soi-disant pour faire monter la tension, il ne se passe pas grand-chose, c’est assez mou, j’ai pas trouvé qu’il y avait réellement une atmosphère. Je ne reviendrai pas dessus en détail (je pense que je me suis suffisamment exprimée sur le sujet) mais je citerais aussi volontiers It Follows !

6) Le film d’horreur / le film dont tu n’as pas trouvé le courage de le regarder ?

Au fond, il y en a plein ! Je suis très contradictoire (j’imagine comme beaucoup de spectateurs) : en général, j’aime les films d’horreur et en même temps j’ai peur d’avoir peur (surtout que j’ai une sorte de phobie pour tout ce qui touche aux yeux). Cela va paraître assez étrange mais il y en a un qui me terrifie d’avance : La Part des Ténèbres de George Romero, adapté du roman de Stephen King (publié sous le pseudonyme Richard Bachman). J’ai le dvd chez moi, des gens de ma famille l’ont vu, mais rien à faire, rien que l’histoire (et notamment ce qu’on a pu me raconter) m’effraie ! Si ça se trouve, je me fais des films toute seule mais je ne me sens toujours pas de le regarder (si des gens l’ont vu, dites-moi si c’est vraiment effrayant ou non). Après je refuse aussi de regarder des films (peu importe qu’ils soient classés dans le genre horreur ou non) d’une violence extrême du style A Serbian Film (de Srdjan Spasojevic), Philosophy of a knife (Andrey Iskanov) ou encore The Human Centipede (Tom Six). Franchement, c’est – vraiment – au-dessus de mes forces. Déjà, Salo et les 120 journées de Sodome de Pier Paolo Pasolini c’était déjà très difficile à regarder en entier, j’ai dû mettre deux jours pour le regarder en entier avec une poubelle à côté !

7) Le film d’horreur qui t’a empêché de dormir ?

On ne se fout pas de ma gueule mais c’est le remake d’Amityville d’Andrew Douglas avec Ryan Reynolds qui m’a vraiment fait flipper. Je ne sais comment j’ai fait pour rester dans la salle mais j’en pouvais plus, j’ai vraiment hurlé de peur, j’ai serré comme une dingue les poignets de ma frangine (et rien qu’en recherchant des photos pour le billet, je me sens pas bien !). Juste après je me suis tapée exprès une daube avec Jennifer Lopez, Sa mère ou moi de Robert Luketic, juste pour pouvoir décompresser un max. Mais cela ne m’a pas empêchée de faire des cauchemars. Je revois toujours cette scène dans ma tête avec le babysitter dans le placard, un traumatisme. Je n’ai pas revu ce film depuis et j’avoue que je serais incapable de dire s’il est bon ou pas. Mais il faut se remettre dans le contexte. Lorsque je l’ai vu en salles, j’avais à peine douze ans, je me la pétais avec ma carte d’identité où il y avait encore ma tronche de bébé dessus ! Le remake de Mirrors (huumm je n’ose même pas voir la version originale !) par Alexandre Aja avec cette affreuse scène de l’arrachage de mâchoire m’a carrément fait quitter la salle ! Enfin, même s’il ne s’agit pas d’un film d’horreur (allez j’avoue tout, foutez-vous de ma gueule !), la trilogie 20th Century Boys m’a vraiment mise mal à l’aise le soir avant d’aller me coucher. J’avais l’impression qu’il y avait dans ma chambre ce type avec son masque qui me fixait quelque part !

ami

8) Ton costume d’Halloween issu d’un film en particulier?

J’aime beaucoup le costume de Freddy Krueger des Griffes de la Nuit de Wes Craven. On n’est pas obligés d’être un expert en maquillage pour se déguiser en Freddy. J’ai toujours aimé les tshirts / pull rayé rouge et noir ou rouge et vert foncé. Ca avec le chapeau, ça fait largement l’affaire ! Après niveau costume et maquillage simple, j’aime bien aussi les déguisements de Morticia et Mercredi Addams ! Evidemment, dans le même genre, on peut décliner ce costume ! Après, pour un maquillage un petit plus bossé (mais pas non plus impossible à faire) avec un costume accessible (on trouve des vêtements de ce genre à H&M par exemple), je propose aussi celui de Beetlejuice !

9) La série (ou épisode) qui t’a le plus effrayé ?

American Horror Story est pour moi actuellement une des meilleures séries reprenant les codes de l’horreur. Evidemment, je regarde cette série sans me cacher les yeux avec un oreiller. Mais elle fait tout de même son effet. Après c’est sûr qu’il y a des saisons plus effrayantes que d’autres (les deux premières, Murder House et Asylum, sont les plus flippantes, même si Freak Show était pas mal dosé dans son genre). Même la dernière saison Roanoke m’a offert quelques beaux frissons (j’espère pouvoir en reparler sur le blog). Et puis rien que les différents génériques (sauf pour la dernière saison… il n’y en a pas et je suis triste !) me foutent la trouille ! Comment aussi ne pas penser à une de mes séries cultes, Twin Peaks (oui, oui, oui, vivement la saison 3) ! Je stresse rien qu’en repensant à Bob et encore il n’y a pas que ça (honnêtement, les derniers plans du dernier épisode de la saison 2 me fait toujours quelque chose) ! Après, je pense évidemment à l’épisode culte Hush de la quatrième saison de Buffy contre les vampires. Cette saison m’a fait décrocher de la série (alors que j’ai adoré les trois premières saisons) mais cet épisode a marqué les esprits ! Il y a aussi plusieurs épisodes de The Walking Dead qui m’ont bien retournée !

tp

10) Le monstre que tu préfères ?

Dans l’ensemble, je ne suis pas hyper compliquée (vampires, sorcières, fantômes, autres trucs improbables) même si je reconnais avoir moins d’affinités avec les loups-garous (mais après si le film est bon, je surmonte facilement ma petite réfraction). Après, je reconnais être légèrement plus fan des films de zombies – je fais de mon mieux pour en découvrir encore plus. Si vous voulez d’ailleurs un de ces quatre un billet spécial zombies (ou autre type de monstres d’ailleurs), ne vous gênez pas, exprimez-vous !

Publicités

Dragon Loyalty Award

Ca fait depuis des mois que je suis censée répondre à ce tag. Je m’excuse vraiment auprès de Lilylit ! Je ne tague personne, chacun est libre de faire ce qu’il veut du moment qu’il s’éclate ! Le tag est très simple : le but est de savoir si on est fidèle ou non à certaines personnes. On y va !

dragon-loyalty-award

Suis-je fidèle…

…à mes proches ?

Oui, je le suis ! La fidélité est une clé phare de l’amitié. C’est donc forcément une valeur importante à mes yeux. Je dirais bien que ma fidélité, ma loyauté donc, est une de mes grandes qualités malgré un certain nombre de défauts que je possède. Je ne suis pas du genre à trahir, à faire des saloperies : j’aime quand les choses sont claires et l’honnêteté est la meilleure chose pour mieux communiquer. Je me méfie toujours des gens clamant leur franchise alors que beaucoup sont de réels faux-culs mais je pense être quelqu’un d’assez franc en général. La fidélité, c’est aussi pour moi être là pour les gens quand ils en ont besoin moralement. Je fais aussi de mon mieux (quand ça en vaut la peine) de garder contact avec les gens. En fait, la fidélité est une réelle marque de respect pour les gens que vous aimez.

… à mes auteurs préférés ?

J’essaie même si (ça peut paraître honteux d’une ancienne étudiante en lettres) c’est peut-être dans ce domaine où j’ai plus de mal à suivre le rythme. Je suis plus dispersée dans mes lectures, j’essaie avant tout de découvrir de nouveaux auteurs (je ne parle de gens récents mais d’auteurs dont je n’aurais jamais lu un seul texte de ma vie), de nouveaux univers, de nouvelles cultures aussi. Cela dit, quand des auteurs me touchent et me plaisent vraiment, qu’ils font partie de mon identité artistique et culturelle, oui, j’essaie de leur faire honneur. Actuellement, j’aime beaucoup Amélie Nothomb et Nick Hornby, je me débrouille toujours de lire leurs derniers ouvrages. Parmi des auteurs moins actuels, je suis assez fidèle aux auteurs de SF (principalement Philip K. Dick et Ray Bradbury) ou encore à d’autres très différents comme Truman Capote. Mais encore une fois, je n’ai pas lu tous leurs ouvrages même quand j’accroche, loin de là (alors que pour des réalisateurs, je suis capable d’avoir tout vu).

high

High Fidelity de Stephen Frears, adapté du roman de Nick Hornby.

… à mes réalisateurs préférés ?

Encore plus que pour les auteurs ! Je suis fidèle aux réalisateurs (même si au fond ça peut s’appliquer aux autres catégories mais tout de même !) pour plusieurs raisons. Déjà, si j’aime leurs films, j’estime qu’il y a des chances (même si ce n’est pas une science exacte comme vous l’avez certainement constaté !) pour qu’il réalise un nouveau bon film (et le contraire existe également !). Pour moi, les réalisateurs et plus généralement les artistes sont des êtres humains avant tout. Quand je m’attache à l’univers d’un réalisateur, j’ai envie de connaître, quand je le peux, l’évolution de sa carrière. C’est évidemment un exercice intéressant car on peut voir les choses qui obsèdent ou qui font partie de l’histoire du réalisateur, mais il y a aussi quelque chose d’émouvant au fond pour certains d’entre eux. Après regarder une filmo entière est difficile. De tête, il n’y a que Quentin Tarantino, Jeff Nichols, Steve McQueen, Na Hong-jin, les frères Coen et Tim Burton qui font partie de ce cas chez moi. Sinon j’essaie de regarder (et j’ai très bien avancé pour certains !) un maximum de films de Martin Scorsese, Stanley Kubrick, Hitchcock, Coppola, Billy Wilder, Frank Capra, Clint Eastwood, De Palma, Paul Thomas Anderson, Nanni Moretti, Kim Jee-woon, Park Chan-wook, Bong Joon-ho, Ken Loach, Pedro Almodovar, Danny Boyle, Mike Leigh, Nicolas Winding Refn etc… La liste pourrait vraiment être longue, je vais m’arrêter là !

qt

… à mes musiciens préférés ?

Il y a quelques années, à l’époque où je me prenais pour une pseudo-rockstar en lisant Q Magazine, j’écoutais beaucoup de musique au point que j’achetais tout. Génial, une petite boutique de cds d’occasion de la ville faisait mon bonheur. Du coup, j’arrivais à suivre les carrières de plusieurs artistes, que ce soit de très connus ou non. Et puis, à cause des problèmes économiques et de l’ouverture de la Fnac dans ma ville, cette boutique en question a dû mettre la clé sous la porte. Du coup, financièrement c’était plus difficile et les choses ont fait que j’ai moins suivi le rythme. Après j’ai toujours aimé la musique, aller à des concerts mais les choses sont différentes. Cela dit, pour les groupes dont je suis fan, oui je suis vraiment fidèle. Je me débrouille pour acheter l’album le plus rapidement possible, j’essaie d’aller les voir en concert quand je le peux (car ce n’est pas toujours évident pour des tas de raisons). Je suis d’ailleurs très fière d’être fan des Killers (à l’origine de mon pseudo) depuis leurs débuts, c’est très émouvant ! Je suis également très fière d’être fan de Radiohead depuis maintenant huit ans !

here-with-me

The Killers – Here with me – clip réalisé par Tim Burton avec Craig Roberts et Winona Ryder.

… à mes acteurs préférés ?

Vous le savez certainement déjà mais oui ! Que ce soit pour les acteurs / actrices dont j’admire le talent et le parcours ou mes petits crush (promis, ça reviendra sur le blog, héhéhéhéhé) ! Je me débrouille pour voir un max de films quand j’aime un acteur, que ce soit au cinéma, en vod et autre, même s’il ne s’agit parfois que d’un petit rôle. Parfois ça a ses avantages : on découvre de bonnes surprises qu’on n’aurait pas forcément pu voir. Mais bon aussi je me suis coltinée de sacrées daubes parce qu’il y a machin ou truc bidule dans un film.

… à mes séries préférées ?

Dans l’ensemble, oui ! Pour les séries, j’ai des critères moins compliqués pour les films : du moment que j’ai toujours envie de regarder la suite, la série est pour moi en partie réussie, même si elle peut avoir ses défauts. Si je n’aime pas une série, je tente tout de même de finir la saison en cours mais je ne poursuis pas. Après le risque, quand on est vraiment engagé dans une série depuis un certain temps (plusieurs saisons) et que celle-ci commence à nous gaver, c’est qu’on se sent tout de même obligés de finir, on veut connaître le sort des personnages !

americanhorror

J’ai dévoré les cinq premières saisons d’American Horror Story (photo : saison 1, Murder House) et je découvre actuellement la dernière en cours de diffusion, Roanoke.

… à mes blogueurs préférés ?

Ai-je besoin de disserter ? Bien sûr que je le suis les loulous et je vous remercie de nouveau de passer sur le blog dès que vous le pouvez !