Toi et moi… et Duprée

réalisé par Anthony et Joe Russo

avec Owen Wilson, Matt Dillon, Kate Hudson, Michael Douglas, Seth Rogen, Amanda Detmer…

titre original : You, Me and Dupree

Comédie américaine. 1h49. 2006.

sortie française : 8 novembre 2006

Movie Challenge 2016 : film ayant de mauvaises critiques

18669514.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Jamais deux sans trois… Jeunes mariés, Carl et Molly Peterson sont à peine rentrés d’une brève lune de miel à Hawaii que débarque chez eux l’ineffable Randolph Dupree, célibataire endurci, glandeur incurable… et meilleur ami de Carl. Licencié pour s’être octroyé une semaine de congés et plaqué par sa petite amie, Duprée se retrouve sans travail, sans ressources, sans voiture et sans domicile. Comment les Peterson lui refuseraient-ils l’hospitalité ? Combien de temps pense-t-il rester ? Deux, trois jours au maximum, éventuellement un mois, mais peut-être un peu plus…

Toi et moi... et Duprée : Photo Anthony Russo, Joe Russo, Owen Wilson

Les critiques sur Allocine, que ce soit de la part de la presse ou des spectateurs, ne sont pas tendres avec Toi, moi et… Duprée (dont le sujet rappellera celui de Viens chez moi, j’habite chez une copine de Patrice Leconte). Il s’agit d’une petite comédie américaine sortie il y a maintenant quelques années (plutôt discrètement en France) réalisée par les frères Russo (qui s’occupent actuellement de la franchise Captain America). Le film ne parvient pas à obtenir la moyenne. C’est pour cette raison qu’il a atterri un peu par hasard dans une des catégories de ce Movie Challenge, c’est-à-dire dans la catégorie « film ayant de mauvaises critiques ». Je suis bien d’accord qu’il ne s’agit pas de la comédie du siècle, loin de là. On ne sera pas non plus bluffé par la mise en scène (en même temps, ce n’était pas ce que je recherchais) ni par le scénario assez prévisible : on sait très bien que l’arrivée de Duprée serait signe de bouleversements au sein du couple très bien rangé formé par Kate Hudson et Matt Dillon. Au début Dupree jouera les boulets de service qui finiront par gonfler ses amis, l’épouse du couple pétant son câble mais finalement cette dernière (tout comme les spectateurs) va percevoir les qualités du blondinet qui s’incruste chez eux et va l’accepter. Evidemment, la présence de Dupree va rendre le mari jaloux qui a assez d’emmerdes comme ça : le beau-père, qui est aussi son patron, est incarné par Michael Douglas. Douglas a beau être bien roulé pour son âge, c’est écrit sur sa gueule qu’il est méchant et on ne comprend pas comment Dillon peut être aussi aveugle. Mais en même temps, j’ai envie de dire que je n’ai pas été trahie par la marchandise. Je savais pertinemment ce que j’allais regarder. A l’origine, je voulais regarder quoi ? Juste une comédie pour me détendre. Sans crier au chef-d’oeuvre et sans révolutionner la comédie américaine, j’estime que ce Toi, moi et… Duprée remplit pas si mal que ça ses objectifs.

Toi et moi... et Duprée : Photo Anthony Russo, Joe Russo, Kate Hudson, Matt Dillon

Toi, Moi et… Duprée aurait pu soutenir un peu mieux les thèmes qu’il aborde, c’est-à-dire l’amitié (jusqu’où faut-il aller pour ses amis ?), les difficultés rencontrées durant le mariage, ou encore la critique de la famille bobo américaine toute propre et coincée, qui vit dans le paraître mais qui ne présente pas réellement de sa vie et ne font pas leurs propres choix. Mais encore une fois, je n’ai pas regardé ce film pour voir un truc très intelligent à l’origine. Après, je ne veux pas prononcer un discours du genre « comédie / divertissement = zéro réflexion », loin de là, mais je ne pense pas que le film ait la prétention d’apporter réellement de la profondeur (même si encore une fois le propos aurait pu être plus valorisé). Encore une fois, je savais pertinemment ce que j’allais voir et je n’en attendais pas tant, c’est pour ça que je reste indulgente. Owen Wilson joue souvent les mecs cool, un peu dépassés par notre vraie monde et c’est ce qu’il fait de nouveau dans ce film. Si on ne peut pas le blairer, c’est même pas la peine d’essayer de regarder ce film. Son interprétation a beau de ne pas être neuve, Wilson fait ce qu’il sait faire, mais il le fait au moins bien. Il arrive à communiquer à la fois son énergie, sa nonchalance, sa sincérité et sa naïveté. On croit totalement au personnage, très attachant, qu’il incarne. Le reste du casting est également plutôt bon même si encore une fois les interprétations ne sont pas exceptionnelles, mais en même temps, on ne leur en demandait pas non plus d’avoir un Oscar. J’ai d’habitude un peu de mal avec Kate Hudson (je me suis toujours demandée ce qu’on lui trouvait, en dehors de son physique) mais là elle passe pas trop mal, je l’ai trouvée assez sympathique. J’aime aussi Matt Dillon en général et là sans dire qu’il est extraordinaire, s’en sort assez bien, Michael Douglas est un peu caricatural mais là aussi son interprétation passe bien dans ce film, Seth Rogen joue également encore les gros lourds de service mais il le fait ici plutôt bien.

Toi et moi... et Duprée : Photo Anthony Russo, Joe Russo, Owen Wilson

Publicités

12 réflexions au sujet de « Toi et moi… et Duprée »

  1. Je suis une inconditionnelle de Owen Wilson, alors forcément ce film me fait rigoler ! Pas un chef-d’oeuvre, certes, mais c’est un film que j’aime bien.

    J'aime

  2. Une comédie paresseuse et poussive. Pas revu depuis sa sortie au cinéma et pas très envie de renouveler l’expérience…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s