Les Tuche 2 : Le rêve américain

réalisé par Olivier Baroux

avec Jean-Paul Rouve, Isabelle Nanty, Claire Nadeau, Sarah Stern, Pierre Lottin, Theo Fernandez, Ken Samuels, Susan Almgren, Alice Morel Michaud, Richard Robitaille, Christian de la Cortina, Ralph Amoussou, Maurice Barthélémy, Olivier Baroux…

Comédie française. 1h34. 2015.

sortie française : 3 février 2016

193488

À l’occasion de l’anniversaire de « coin-coin », le benjamin de la fratrie, la famille Tuche part le retrouver aux États-Unis : les choses ne vont pas se passer comme prévu, mais alors pas du tout.

Les Tuche 2 - Le rêve américain : Photo Isabelle Nanty, Jean-Paul Rouve

Je sais que je vais choquer certains d’entre vous mais j’ai décidé d’assumer mes goûts : oui, j’accorde la moyenne aux Tuche 2. Non, je n’ai pas aimé Steve Jobs ni Ave César. Ca, c’est dit. J’assume aussi le fait que j’avais à peu près apprécié le premier Tuche, sorti en 2011. Je n’aime pas forcément nos comédies françaises actuelles, je n’aime par ailleurs pas non plus les autres films d’Olivier Baroux (qui a vraiment signé des horreurs : Safari, L’Italien, Ce soir je dors chez toi ou encore Entre Amis). Cependant, j’ai toujours eu de la sympathie pour ce film à l’humour parfois lourd qui met en avant une famille de beaufs. J’étais curieuse de découvrir la suite, voir comment les personnages et l’histoire allaient évoluer et surtout savoir si cette suite serait meilleure que le premier film. Il y a tellement de suites ratées qu’on pouvait craindre le pire… surtout qu’on parlait des Tuche justement. Or, même si on me dira que ce n’était pas bien dur, Les Tuche 2 est, sans évidemment crier au bon film, meilleur que le premier film. J’ai plus souri que ri en regardant le premier Tuche alors que là malgré ses défauts, j’ai plus ri dans cette suite : pour moi, c’est le b.a.-ba d’une comédie, j’estime qu’à partir de ce point de vue, Les Tuche 2 remplit à peu près ses objectifs, même si j’ai conscience qu’il ne plaira pas à tout le monde. En fait, les gens qui ont à peu près « aimé »/apprécié le premier film devraient aimer la suite, et ceux qui avaient déjà horreur du 1 doivent fuir le 2e opus. C’est assez logique. Je suis en tout cas contente de voir un film plus drôle que prévu, non, pas tout est dans la bande-annonce ! Dans les points positifs, comme je le disais, j’ai pas mal ri. Il y a notamment un bon running gag (en tout cas je suis rentrée dans le délire) autour de La Petite Maison dans la Prairie. Il y a également pas mal de bons gags dans la première partie du film (la rencontre avec les Indiens par exemple), même si nous pouvons regretter qu’elle ne soit pas concrètement utile dans le sens où elle n’apporte concrètement rien au sujet de base (l’histoire commence réellement lorsque la famille revoit Donald). Après, je pense qu’Olivier Baroux assume totalement ce côté presque « sketch » à la limite du hors-sujet, je crois qu’il voulait surtout faire rire sans se prendre au sérieux.  Je crois que mon impression serait très différente si Baroux avait voulu prétendu du contraire.

Les Tuche 2 - Le rêve américain : Photo Claire Nadeau, Jean-Paul Rouve, Pierre Lottin, Sarah Stern, Theo Fernandez

Soyons honnête : Olivier Baroux n’a strictement aucun talent de mise en scène et même dans un sens de scénariste. L’histoire est vraiment plus que simple et ne tient pas sur grand chose. Les gags sont plus mis en avant que l’intrigue en elle-même, même si elle revient un peu à la fin du film (qui baisse légèrement en rythme, comme dans le premier film), face à un schéma assez récurrent, en nous faisant ressortir la même recette (mignonne mais lourde) : l’argent nous rend con, il faut d’abord rester une famille soudée avec des valeurs (notamment la tolérance et tout ça). L’écriture n’est absolument pas fine, je comprends qu’on puisse vraiment détester (et je ne dis pas d’ailleurs en être totalement fan, qu’on ne transforme pas mes propos!). Pourtant, je ne sais pas trop comment il y est arrivé avec tant de caricature et de lourdeur mais les personnages sont pourtant drôles et attachants. Beaucoup diront qu’on se moque des beaufs, des gens d’un certain milieu. Je n’en suis pas si sûre justement et c’est peut-être pour cela que Les Tuche 2 n’est pas un mauvais film ou en tout cas que je n’ai pas envie de taper dessus. Je crois au contraire que Baroux aime ses personnages, interprétés par des acteurs inspirés, qui ont aussi permis à ce film de trouver son public. Il n’y a à faire, j’adore depuis le premier film le déluré et improbable Jeff Tuche, interprété par un Jean-Paul Rouve très en forme. J’aime également beaucoup Isabelle Nanty dans ce rôle, elle est certes « beauf » mais elle est très attachante et compréhensive, cela apporte vraiment quelque chose à ce film déjà très volontairement caricatural. J’avais bien aimé les autres membres de la famille dans le premier film mais ils n’étaient pas toujours mis en avant. Certes, je ne trouve pas Donald très intéressant comme personnage : son intelligence, ou dans un sens, sa normalité, ne semble servir qu’à essayer de consolider ne serait-ce un semblant d’intrigue (en tout cas, cela y ressemblerait). En revanche, mamie Suze (plus surprenante que prévu) incarnée par l’excellente Claire Nadeau, le fils rappeur « qui travaille toujours sur son premier album » va faire enfin son coming out (Pierre Lottin exquis avec ce langage complètement incompréhensible!) et Stéphanie (une convaincante Sarah Stern) toujours aussi cruchasse trouvent enfin leur place au cœur de ce film et c’est peut-être pour cela que cette suite me semble plus réussie que le premier.

Les Tuche 2 - Le rêve américain : Photo Claire Nadeau, Isabelle Nanty, Jean-Paul Rouve, Pierre Lottin, Sarah Stern

Publicités

18 réflexions au sujet de « Les Tuche 2 : Le rêve américain »

  1. J’avoue que ce n’est pas du tout le genre de film que j’irai voir en salles (le ciné est encore trop cher pour que je prenne un tel risque). Mais je pourrais tout à fait apprécier de le voir sur petit écran dans quelques mois. Et à partir du moment où une comédie est drôle, on lui demande pas beaucoup plus. J’aime bien le test des 6 rires qu’utilisent Kermode et Mayo, de la BBC, pour juger une comédie: à partir du moment où on rit au moins 6 fois, le film vaut le coût d’être vu. Y’a pas de complexe à avoir!

    J'aime

  2. Le premier ayant l’air aussi drôle qu’une comédie avec Kev Adams (c’est a dire pas du tout), j’ai largement fait l’impasse sur le premier. J’en ferais donc de même pour cette suite.

    J'aime

  3. @ Girlie Cinéphilie :
    Voilà c’est exactement ça, du moment que je ris, même si ça vole pas haut et tout ce qu’on veut, j’estime que le pari est à peu près réussi ! 😀 (hélas c’est le genre de films où j’ai toujours le sentiment qu’il faut que je me justifie).

    J'aime

  4. Ah ben ça alors… Je me suis toujours refusée à voir le premier, tellement j’en ai ras-le-bol d’Olivier Baroux ! Du coup, tu me donnes presque envie !

    J'aime

  5. Comme je regrette qu’il y ait assez peu de films où l’on rit, je crois que finalement, je vais essayer de le voir 😉 En effet, à force de voir de très bons films, mais en général tragiques, et souvent avec beaucoup (trop) de violence, je me disais l’autre jour que j’en ai marre de toute cette violence. Donc, si tu le dis (qu’on peut rire dans ce film), je vais prendre le risque… 😉

    J'aime

  6. Moi non plus, je ne suis pas un fan d’Olivier Baroux. A part son 1er film, les autres ne sont pas vraiment réussis à mon sens. Et cette suite des Tuche ne me dis rien qui vaille…

    J'aime

  7. personnellement je ne classerais pas ‘ l’italien » ou ce soir je dors chez toi  » dans la catégorie des  » horreurs « … par contre  » safari  » et encore plus  » entre amis » si, largement meme.. et effectivement comme tu le dis Olivier Baroux cinéaste on oublie-et encore son film sur Bangkok j’ai pas osé y aller.. bref les tuche 1 et 2 plaisent pas mal, au grand public et même à certains critiques, je tenterais peut etre de les rattraper avec mes enfants lorsqu’ils passeront à la télé, mais au cinéma, donc je crois que ca pas etre possible comme dirait l’autre… et pourtant il m’arrive de voir des comédies françaises au cinéma, mais justement on va jouer la regle de l’alternance et là pour les disons 6 mois à venir ce sont les drames moldaves qui risquent de l’emporter… cela dit, c’est bien d’assumer ses gouts, même ceux qui ne font pas l’unanimité, je fais de meme plus avec la chanson française je pense, chacun sa croix :o) très bonne semaine à toi et à très vite!!

    J'aime

  8. @ Filou :
    Pareil, je n’ai pas eu le courage d’aller voir son machin sur Bangkok, rien que la bande-annonce m’a fait fuir…
    Je ne sais pas si ça te plaira mais je pense que tes enfants (sans connaître en particulier leurs goûts) pourront accrocher (je sais que les jeunes aiment les Tuche !). Bonne semaine également ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s