La Reine des Neiges (2013)

réalisé par Chris Buck et Jennifer Lee

avec les voix originales de Kristen Bell, Idina Menzel, Jonathan Groff, Josh Gad, Alan Tudyk, Santino Fontana, Eva Bella, Livvy Stubenrauch…

avec les voix françaises de Emmylou Homs, Anaïs Delva, Donald Reignoux, Dany Boon, Bernard Alane…

titre original : Frozen

Film d’animation américain. 1h42. 2013.

sortie française : 4 décembre 2013

La Reine des neiges

Anna, une jeune fille aussi audacieuse qu’optimiste, se lance dans un incroyable voyage en compagnie de Kristoff, un montagnard expérimenté, et de son fidèle renne, Sven à la recherche de sa sœur, Elsa, la Reine des Neiges qui a plongé le royaume d’Arendelle dans un hiver éternel…  En chemin, ils vont rencontrer de mystérieux trolls et un drôle de bonhomme de neige nommé Olaf, braver les conditions extrêmes des sommets escarpés et glacés, et affronter la magie qui les guette à chaque pas.

La Reine des neiges : Photo

La Reine des Neiges version Disney a remporté un succès monstre. Qui ne connaît pas actuellement la chanson Let it go / Libérée, Délivrée jusqu’à en avoir été gavé ? Le film d’animation a remporté plus d’un milliard de dollars de recettes, ainsi que, pour ne citer que ces prix-là), les Oscars du meilleur film d’animation et de la meilleure chanson pour un film. J’avais regardé une première fois ce film quelques mois après sa sortie, histoire de ne pas me sentir totalement à l’écart de la société (si si !). Je l’avais bien aimé mais je n’avais pas totalement accroché, comme si tout ce buzz avait participé à une forme de déception. Mais durant ce mois de décembre (qui dit mois de décembre dit regarder des dessins animés dit aussi envie de glander et de manger du chocolat jusqu’en à crever), j’avais envie d’un film de Noël. Bon, La Reine des Neiges n’est pas forcément LE film de Noël (par rapport à un grand nombre que j’aurais pu voir ou revoir) mais il s’agissait d’un film d’animation (et j’avais vraiment envie d’en voir un ces derniers jours et de retrouver mon âme d’enfant !) et surtout la neige (que je ne verrai visiblement pas pour les fêtes) est en accord avec notre période hivernale ! Finalement, j’ai bien fait de le revoir car j’ai vraiment pu l’aimer à sa juste valeur selon moi ! Pour moi, cette adaptation du conte d’Andersen s’inscrit dans la lignée des meilleurs films que Disney a pu faire et qui ont marqué mon enfance tout en étant moderne. Le film met pourtant en place des intrigues qui rappellent tout ce qu’on a pu voir dans les autres Disney, je pense notamment au rôle du prince charmant. Mais on est loin de ces idées qui peuvent sembler actuellement totalement vieillottes et dépassées (bien que j’adore toujours les vieux Disney, ce qui peut sembler paradoxal), place maintenant à des messages plus contemporains (et toujours aussi universels), c’est-à-dire l’amour « fraternel » (je sais qu’il y a un autre terme pour désigner l’amour entre soeurs, mais il n’y a rien à faire, je ne m’habitue pas à utiliser ce mot en question) ainsi que l’émancipation féminine. Au-delà des « messages » assez sains, qui toucheront tous les publics, je suis évidemment raide dingue de l’animation. Le travail fourni par toute l’équipe est bluffant. On retrouve encore une fois tout ce qui m’a fait rêver enfant, c’est-à-dire une animation fluide, qui ressemble encore à ce qu’on pourrait dessiner sur du papier, et en même temps, la technologie actuelle permet de rendre les expressions et les mouvements des personnages plus précis et plus réalistes ou encore d’avoir l’impression d’assister à des scènes dignes des plus grandes musicales de Broadway (en plus de bénéficier d’une bande-originale vraiment géniale).

La Reine des neiges : Photo

Au-delà d’une animation époustouflante, évidemment tout un jeu technique bluffant ainsi qu’un joli travail autour des couleurs froides ou encore la présentation de magnifiques décors qui rendent ce film encore plus magique et merveilleux, j’ai énormément aimé les personnages (et maintenant on a trois tonnes de gamines qui s’appellent ou vont se prénommer Elsa et Anna) tous très attachants et avec leurs complexités. Il est évidemment plus facile de s’attacher à la vive, courageuse, aventurière mais néanmoins naïve rouquine Anna mais avec le temps j’aime beaucoup Elsa, certes froide au premier abord mais en réalité sincère dans ses différentes démarches, lucide selon les situations et surtout comment ne pas être sensible à sa transformation sur de nombreux points ? Au-delà de sa profondeur psychologique, vraiment bien travaillée (je dirais plus que celle d’Anna, si je devais faire un mini reproche à ce film), le travail d’animation (on parlera donc par conséquent de l’évolution visuelle du personnage) aide aussi quelque part à rendre ce personnage encore plus attachant. Le fait de voir Elsa plus libre dans ses mouvements avec ses cheveux détachés et les épaules dégagées peut être un petit détail mais pourtant rien que ça joue vraiment en sa faveur. Les seconds rôles sont également très réussis, que ce soit la brute (mais pas si brute que ça) Kristoff et son sympathique renne Sven, le délirant bonhomme de neige Olaf qui rêve de soleil et de chaleur ou encore le « prince charmant » Hans. Le film bénéficie également d’un très bon doublage que ce soit dans sa version originale ou la française (pour une fois qu’on fait quelque chose de bien…). J’écoute régulièrement la bande-originale dans les deux versions, ce qui est rare chez moi (même pour les anciens Disney, j’ai pris l’habitude d’écouter les chansons en anglais, c’est limite difficile de réécouter des chansons parfois cultes en français). Pour conclure, La Reine des Neiges est un film d’animation très réussi et qui mérite entièrement son succès même s’il a pu nous gaver au bout d’un moment. Mêlant brillamment comédie musicale, humour et émotion, il s’agit d’un long-métrage à la fois rythmé, divertissant, magique et ambitieux sur de nombreux points, éloigné d’une certaine niaiserie qu’on trouverait autrefois dans les bons vieux Disney d’autrefois. Les studios Disney ont su se renouveler pour notre plus grand bonheur (et plus récemment, même s’il n’a rien à voir avec La Reine des Neiges, Big Hero 6 / Les Nouveaux Héros confirme ce renouveau qui fait vraiment plaisir à voir).

La Reine des neiges : Photo

Publicités

30 réflexions au sujet de « La Reine des Neiges (2013) »

  1. Je l’avais vu au cinéma et j’ai été assez déçue, comme avec La Princesse et la grenouille. Et à ce moment-là, je n’avais pas encore fait d’overdose de marketing. Globalement, je trouvais que c’était plutôt pas mal, notamment le graphisme mais sans plus. L’histoire ne m’a pas touchée du tout et certains passages me semblent bancals. Pour moi, Disney est plus que jamais une machine à fric qui oublie trop souvent l’aspect artistique du cinéma. Les Nouveaux héros ne m’a pas convaincue non plus (je me suis ennuyée sur la fin) et je ne suis même pas allée voir Vice Versa

    J'aime

  2. Le seul Disney vu en Anglais avant le français vu que j’étais en Angleterre à sa sortie et que j’y suis allée … pour être la seule adulte de la salle. J’ai aimé … mais c’est pas le meilleur Disney (désolée mais LE Roi Lion c’est le meilleur).

    J'aime

  3. Un film sympa mais dont je ne comprends pas la folie qu’il y a eu autour. Reste que je le reverrais quand même avec plaisir je le reconnais 🙂

    J'aime

  4. Comme toi j’ai beaucoup aimé la Reine des Neiges mais le Roi Lion est indétrônable.
    Oui c’est une bonne idée de la voir avant les Fêtes cela nous permet comme tu le dis si bien d’avoir de la neige à porté de main. Je suis d’accord, les chansons sont géniales; ma préféré c’est je voudrais un bon homme de neige. Le jeu technique est comme tu le dis bluffant.
    Bonne journée et excellentes semaine

    J'aime

  5. J’ai bien aimé la Reine des neiges, mais j’arrive pas à comprendre cet engouement si exceptionnel pour ce film. Ca dépasse l’entendement

    J'aime

  6. @ Melissa :
    J’aime bien La Princesse et la Grenouille même si on l’oublie vite (mais visiblement, je suis une des seules à le défendre 😮 😀 ). Par contre, malgré l’association Disney-Pixar, Vice Versa est pour moi plus un produit Pixar (peut-être que tu aimeras Vice Versa même si je suis visiblement un peu seule à lui avoir trouvé des défauts !).

    J'aime

  7. Disney remis sur de bons rails (et pourtant j’avais beaucoup aimé Les mondes de Ralph) avec un film bénéficiant d’un très beau storytelling, reprenant la dynamique des musicals de Broadway. Au moins le film assume pleinement ce statut de musical (honnêtement ce n’est peut être pas arrivé de voir un Disney assumé de la sorte depuis… peut être Mary Poppins) et les chansons sont plutôt pas mal. Un peu moins cul cul que Raiponce aussi à mon sens. Là Big Hero 6 a montré Disney sur un terrain risqué mais réussi une nouvelle fois et Zootopia et le conte hawaïen ont l’air de tenir la route. Vivement!

    J'aime

  8. @ Holly Goli :
    Raaah pétard la classe de l’avoir en Angleterre ! Mais il n’y a pas de honte à être la seule adulte de la salle (si tu savais le nombre fois que cela a pu m’arriver). C’est fou, Le roi Lion ne m’a pas du tout marquée – et pourtant j’adore les Disney (je devrais sérieusement le revoir 😮 ).

    J'aime

  9. @ Mignardises :
    Décidément, Le roi Lion a un succès fou ici ! 😀 Ahhhh oui je kiffe cette chanson aussi (mais ma préférée reste étrangement Le Renouveau). Bonne soirée et passe une excellente semaine également (et de bonnes fêtes aussi 🙂 ).

    J'aime

  10. @ Didynimes :
    Je crois qu’on est tous d’accord sur l’engouement, la folie autour, ça nous dépasse un peu quitte à jouer un peu sur notre appréciation, c’est dommage. D’où en ce qui me concerne cette prise de recul qui m’a semblé nécessaire 🙂

    J'aime

  11. @ Borat :
    Au début Les mondes de Ralph ne me tentaient pas mais comme je vois comment Disney s’est repris en main, je me dis que je devrais lui laisser une chance ! Oui, c’est exactement ça, il y a toujours eu des chansons dans les Disney mais pratiquement aucun, à quelque chose près, ne l’assumait ou en tout cas ne l’exposait pas aussi explicitement ! D’accord, Raiponce est pourtant bien (disons pas aussi marquant) mais encore un peu culcul (mais tout de même bien dans son genre, je le trouve également moderne, disons que les sortes d’anachronisme ne m’ont pas trop gênée). Allez, j’y crois aussi pour Zootopia ! 😀

    J'aime

  12. ‘Même si la fée des neiges me suit tapant sur son tambour, il y a trop de mirages qui me disent de faire demi-tour’ … Pas tenté quoi 😉

    J'aime

  13. Visiblement le grand retour de Disney avec ce film d’animation qui va probablement devenir un classique avec les années

    J'aime

  14. C’est un beau film sur les jeux d’arcade et au moins ça ne les vampirise pas. Les anachronismes de Raiponce ne me dérangent pas surtout que l’on prend surtout le point de vue de Finn et non de la fille pas plus mal. Reste en effet son côté terriblement cul cul.

    J'aime

  15. Pour moi, le film n’aurait pas dû s’appeler La reine des neige tant il n’a rien à voir avec le douloureux conte d’Andersen. Au moins, le titre anglais, Frozen, montrait bien que c’était une histoire originale, bien loin du conte qui n’a ni la même histoire, ni les mêmes personnages, ni la même ambiance générale. Le titre français est à mon avis une énorme bourde. Quand les gamins vont essayer de lire Andersen, maintenant, ils vont être super déçus parce que ça de ne correspond en aucun cas à ce film.En comparaison, Narnia en est beaucoup plus inspiré.
    C’est dommage, parce que Frozen (c’est décidé, plus jamais je n’utiliserai le titre français) est assez joli. Même si je préfère de loin Les Nouveaux Héros, que je kiffe à mort.

    J'aime

  16. @ Girlie Cinéphilie :
    Je suis d’accord, le titre français est finalement bof mais j’ai envie de dire que tellement de dessins animés ont subi le même sort – décidément, personne ne veut réellement adapter du Andersen… (j’en ai lu quelques uns, wow c’est violent !).
    Ahhh oui je suis d’accord pour Les Nouveaux Héros oh yeaah ! 😀

    J'aime

  17. Après un Raiponce très moyen et un Monde De Ralph très mauvais (ça devait être un hommage aux gamers, mais, l’idée est abandonné au bout de quinze minutes pour nous servir une morale gnangnan, même Pixels est plus réussi que le Disney, à mon sens), voici la Reine Des Neiges, une comédie musicale stupide avec des chansons atroces gueulé par des braillardes, et une belle trahison du contes d’Andersen. Heureusement que Disney s’est rattrapé avec Les Nouveaux Heros, parce que leur nouvelle orientation commençait à me faire peur.

    J'aime

  18. @ Titi :
    Wow comme tu le tailles ! Pour les chansons, tu l’as vu en français ou en version originale ? (peut-être que la VO passerait mieux…).
    Bon, au moins, t’aimes Les Nouveaux Héros, c’est déjà ça ! 😀

    J'aime

  19. @ tinakiller

    Je l’ai vu en Français et ça m’a suffit. Malgré tout, il y a un personnage que j’ai aimé dans La Reine Des Neiges, c’est le bonhomme de neige, il me faut bien reconnaitre ça. Mais, pour le reste, non, et surtout pas « libéééérééée, délivréééééee »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s