Au service de la France (saison 1)

Créée par Jean-François Halin, Jean-André Yerles, Claire Lemaréchal

avec Hugo Becker, Wilfred Benaiche, Christophe Kourotchkine, Karim Barras, Bruno Paviot, Jean-Edouard Bodziak, Mathilde Warnier, Joséphine de la Baume, Marie-Julie Baup, Antoine Gouy…

Série comique française. 1ere saison. 2015.

gros-melons-et-ronds-de-cuir,M265506

Début des années 1960. Les services secrets français recrutent le jeune André Merleaux , de retour d’Algérie. André se forme auprès de vrais espions davantage préoccupés par leurs notes de frais que par leur mission. La route est longue pour devenir un espion digne de 007 dans un service labyrinthique, kafkaïen et absolument certain de la suprématie française sur le monde.

Photo Hugo Becker

Arte a diffusé en fin octobre jusqu’à mi-novembre dernier la première saison de Au service de la France. Cette série a été créée par Jean-François Halin, scénariste des OSS 117 (de Michel Hazanavicius) et tous les épisodes ont été réalisés par Alexandre Courtes, connu pour avoir réalisé de nombreux clips vidéos et a également tourné plusieurs segments des Infidèles. Cette première saison comporte douze épisodes, chacun durant à peine une vingtaine de minutes, à l’image d’une sitcom (même si, malgré le format et l’humour, on ne pourrait pas dire qu’il s’agit d’une sitcom). Je dois avouer que l’accueil assez froid des spectateurs m’a assez surprise même si la série a ses défauts. En effet, j’ai lu des commentaires très négatifs, notamment sur Allocine, et les audiences ont vraiment pris un sacré coup en peu de temps : la première semaine, la série avait réuni plus d’un million de spectateurs et dès la deuxième semaine il n’en restait que la moitié ! Par ailleurs, je ne suis pas sûre qu’il y ait une seconde saison prévue, même si personnellement j’aimerais vraiment connaître la suite de l’histoire, surtout après avoir regardé le tout dernier épisode, rempli de suspense ! Dans l’ensemble, je reconnais les imperfections de cette série : je ne me suis pas ennuyée car les épisodes sont courts et sont tout de même très divertissants (en tout cas, de ce côté-là j’étais été satisfaite) mais effectivement la série rencontre quelques petits problèmes de rythme et la caricature, pourtant drôle (j’y reviendrai), prend un peu trop le dessus sur l’épaisseur des personnages et efface parfois le contexte historique (la guerre d’Algérie) pourtant très important pour comprendre l’attitude même des personnages. Seuls les derniers épisodes, plus dramatiques, posent réellement des questions sur le passé difficile de la France. Ceci dit, le regard porté sur les années 1960 est très pertinent et quelque part, c’est grâce à cette caricature.

Photo Hugo Becker, Mathilde Warnier

En effet, on a toujours une image très positive de cette époque-là (vous savez, le fameux « c’était mieux avant ! ») alors que la série rappelle justement que ce n’était aussi merveilleux : les femmes n’avaient pas encore beaucoup de liberté, on était un peu trop nationaliste quitte à être raciste, l’Algérie était française et il était – évidemment – hors de question qu’elle puisse devenir indépendante tout comme les autres colonies françaises. Certains affichaient même encore leur soutien au régime de Vichy ! C’est ce décalage avec notre actualité très différente de ce qu’on pouvait imaginer à l’époque qui est drôle. Par ailleurs, même s’il y a eu une évolution politiquement et socialement, les années 1960 partagent un énorme point commun avec notre époque : l’administration bien sûr ! C’est pour moi le point le plus réussi de cette série. En fait, et c’est ce qui justifierait les quelques moments flous autour du contexte historique (même si encore une fois, cela aurait mérité d’être renforcé), on est très loin de l’idée de l’agent secret qui agit et tue l’ennemi : les agents secrets sont ici plus des personnes qui signent des papiers, veulent finir bien à l’heure, ne pas répondre au téléphone parce que sinon on travaille encore et le travail c’est pénible, ou encore on fait grève pour pour des revendications minimes ! Certes, la critique de l’administration n’est pas nouvelle mais elle reste tout de même percutante dans le sens où elle souligne bien toute la bêtise et surtout son absurdité. Cette absurdité fonctionne également grâce à des répliques savoureuses, certaines sont même assez marquantes ! Il y a même un côté mécanique dans ces répliques (en tout cas dans la manière de les envoyer) qui contribue à cette absurdité et du coup (en tout cas, en ce qui me concerne) les vannes marchent.

Photo Bruno Paviot, Jean-Édouard Bodziak, Josephine de la Baume, Karim Barras

Sinon, je pense que j’ai réussi à accrocher à cette série grâce à la reconstitution de l’époque. Certes, là encore, certains traits peuvent paraître grossis mais dans l’ensemble je trouve qu’on arrive tout de même bien à se plonger dans cette époque, que ce soit grâce aux costumes ou décors mais aussi grâce à la manière même dont les personnages s’expriment ! Je ne sais pas si je suis claire mais je vais essayer de l’être : dans certains films ou séries d’époque, il y a beau y avoir des tas de beaux décors etc…, parfois je trouve la diction des acteurs trop contemporaine. Certes, je n’ai évidemment jamais vécu dans les années 1960 mais en regardant des films de cette époque-là, les acteurs avaient une diction assez particulière, identifiable à cette période. Je trouve que tous les acteurs bons, en tout cas le casting m’a semblé cohérent. Certains ont reproché à Hugo Becker (alias André Merleaux) d’être trop lisse. C’est vrai qu’il a quelque chose de lisse, notamment physiquement, mais c’est un choix assez logique par rapport à ce qu’il incarne – c’est-à-dire un jeune premier qui pourrait être le gendre idéal, qui ne connait pas encore grand-chose de la vie (un peu vieux jeu) et qui va commencer à se détacher de toutes les idées que la société de l’époque lui a mises en tête. Pour moi, le côté lisse n’est finalement qu’une apparence et est largement compensé par l’interprétation de Becker qui trouve véritablement le bon ton pour aborder son personnage. Je ne vais pas forcément m’attarder sur tout le casting car ça serait inutilement long, je voulais juste revenir sur le trio formé par Karim Barras, Jean-Edouard Bodziak et Bruno Paviot, incarnant les agents qui forment Merleaux : ils sont vraiment hilarants en agents abrutis qui racontent d’énormes âneries. Pour conclure, Au service de la France n’est peut-être pas parfaite mais je l’ai tout de même divertissante malgré ses problèmes de rythme, drôle, même osée mine de rien et bien interprétée. Je ne sais pas si ça se fera mais elle mérite pour moi une deuxième saison !

Photo Bruno Paviot, Jean-Édouard Bodziak, Karim Barras

 

Publicités

48 réflexions au sujet de « Au service de la France (saison 1) »

  1. C’est plutôt intelligent pour une série de se replacer vraiment dans le contexte d’époque sans omettre des détails qui nous choqueraient aujourd’hui. (racisme, colonies, absence de liberté des femmes etc.) la reconstitution a l’air bien faite même si la série ne m’attire pourtant pas plus que ça ^^ Merci pour cette critique Miss !

    J'aime

  2. voilà un article (l’intitulé de la série surtout) qui vient à point en ce vendredi 20 novembre, un jour de levée de drapeau…

    J'aime

  3. Convaincant ! Il faut savoir laisser sa chance aux oeuvres originales, surtout à la tv. J’aime l’idée de la parodie, un genre à part et vraiment trop rare ici. Je vais mater ça et je reviendrai ici. Du coup t’as fini The wrong mans ?

    J'aime

  4. @ Amandine :
    Yyyeaaah j’attends ton avis !
    Bon, bonne nouvelle, j’ai téléchargé les épisodes en question. Mauvaise nouvelle : Cinetrafic m’a envoyé 6 dvd à chroniquer. Je dois encore en regarder 4. Donc pas encore le temps de regarder la deuxième saison – même si c’est rapide. Je pense qu’à la fin de l’opération dvdtrafic, je me trouverais deux heures pour tout regarder, yyyeaaah !

    J'aime

  5. Même s’il est tourné en anglais avec des acteurs étrangers, cela reste une belle preuve que le cinéma de genre français existe par ses réalisateurs. 😉

    J'aime

  6. J’ai vu la bande-annonce et ça ne m’a pas du tout donnée envie :/ D’habitude je regarde les yeux fermés les séries diffusées sur ARTE (quitte à être déçue) mais là je ne le sentais pas. Si jamais elle est rediffusée, je tenterai peut-être le coup vu tout le bien que tu en dis 🙂

    J'aime

  7. @ Potzina :
    Ah justement, perso c’est la bande-annonce qui passait souvent dans mes cinémas qui m’a donnée envie (comme quoi !). C’est vrai qu’Arte a de bonnes séries même si j’ai encore des tonnes de séries à voir (du genre Ainsi soit-il, Humans etc…).

    J'aime

  8. Perso je crois en certains talents et on en a. Le problème étant que la France ne veut tellement pas de ce genre de bonhommes qu’on ne voit pas leurs films ou alors ils n’ont pas la réputation en France. Se dire que Martyrs ou Haute tension ont plus de réputation à l’international que dans son pays natal ça fait mal au cul.

    J'aime

  9. @ Girlie Cinéphilie :
    Arrêeeeete, j’adore le mot « sensas » même si c’est ringaaard ! (mais j’adore la ringardise voyons ! 😮 ).
    Merci en tout cas pour ma chronique 🙂
    (on est d’accord : t’as l’impression qu’on n’arrivera JAMAIS à finir ces fameuses listes…).

    J'aime

  10. C’est lié aussi au fait que nous sommes biberonnés aux comédies et gros spectacles que nous propose les tf1, france télé et m6 le dimanche soir ou autres jours de la semaine. Vu qu’elles veulent de l’audimat en prime time, il faut fédérer et quoi de mieux que de produire ce genre de films pour les passer ensuite à la télé? Quant à la réception, rappelons que ce type de films ont bien moins de copies que des films plus populaires ne nous voilons pas la face.

    J'aime

  11. @ Borat :
    Oui exactement, je ne comprends pas ce consensuel télévisuel en France. Je ne dis pas que ça n’existe pas dans les autres pays mais quand même quand je vois les shows UK ou US même sur des chaines publiques, je me dis qu’il y a un souci chez nous !

    J'aime

  12. Parce qu’ils veulent du familial et tout public. C’est ce qu’un de mes enseignants nous dit depuis quelques séances et cela me rend triste et cynique à la fois. Ce que je veux dans un certain cinéma français apparaît peu ou alors n’a pas le droit à une sortie descente. C’est ce que je disais à propos de Martyrs et Haute tension. Ces films sont connus aux USA, l’autre tâche de Jason Blum va même sortir un remake du premier l’an prochain! Ici, on a l’impression d’être un alien quand on cite ces deux films comme des références françaises.

    J'aime

  13. J’avoue ne pas avoir eu particulièrement envie de me pencher sur cette série. Mais, après avoir lu ton article j’ai vraiment envie de tenter l’expérience. D’une certaine manière il y a l’air d’avoir quelque chose d’originale, et ça… quand on parle de série française… et bien ça vaut tout l’or du monde comme argument.

    J'aime

  14. @ Bizard Bizard :
    Disons que c’est mieux de regarder ça que Joséphine Ange Gardien (oooh c’est pas gentil de dire ça !). Noon, disons qu’elle n’est pas parfaite (la série, pas Joséphine, hein) mais j’ai vraiment aimé l’ensemble et j’avais envie de prendre sa défense 🙂

    J'aime

  15. C’est quand même triste et preuve en est. Bon tu n’aime pas A l’intérieur mais leurs réalisateurs se sont accrochés à la France. Ils ont eu deux occasions après A l’intérieur aux USA, ils se sont faits avoir ils sont revenus en France. Ils ont fait deux films dans la douleur, pas de proposition en France ils se sont recassés ils sont sur le nouveau Massacre à la tronçonneuse. C’est quand même triste… Pareil pour Alexandre Aja, il voudrait refaire des films en France mais il le dit clairement ce serait impossible.

    J'aime

  16. @ Borat :
    Attention je n’ai pas aimé A l’intérieur, mais je ne suis pas fermée aux autres films des deux réalisateurs et à la base il y avait de l’idée, il y a beaucoup de boulot derrière mais je n’ai pas aimé juste le rendu. Mais ils ont du mérite, je le reconnais.

    J'aime

  17. Et il y en a plein dans ce genre. Xavier Palud depuis qu’il est revenu en France on lui a balancé une production Europacorp; et son camarade David Moreau on lui a balancé une comédie avec Pierre Nimey… Le pauvre Florent Siri en vient même à faire un remake de La cuisine au beurre car on ne lui propose rien d’autre…

    J'aime

  18. Pas vu mais je me doute que cela ne doit pas être fantastique. Quant à Pascal Laugier je ne sais malheureusement pas ce qu’il devient depuis The secret. 😦

    J'aime

  19. En sachant que le trailer du remake de Martyrs est tombé sur le net ce week end. Regarde plutôt le film de Laugier. La ba montre quasiment tout le film y compris le troisième acte. Réellement rien à foutre les gars du marketing. 😉

    J'aime

  20. J’avais regardé les premiers épisodes le soir de leur diffusion… et en effet, malgré le contexte historique et quelques dialogues savoureux, le rythme parfois léthargique handicape grandement l’ensemble, et saborde l’impact du timing comique. Je pense que le grand public ne vas trop se captiver pour ce genre de séries avec la concurrence ricaine hélas…

    J'aime

  21. Il vaut mieux en tous cas que tu regarde l’original que voir le trailer du remake qui révèle quasiment tout. Le suspense chez certains producteurs hollywoodiens cela n’existe pas.

    J'aime

  22. Des yeux crêvés je ne crois pas même s’il y a un passage aveugle. Le film est quand même assez rude mais il a un contexte.

    J'aime

  23. Heureusement que t’es là ! Quelle merveille ! Bien écrit, précis, inventif et intelligent. Le coup des Africains venus réclamer leur indépendance avec les trois idiots qui se marrent derrière, j’en ris encore. Ce trio est la grande réussite, les acteurs excellents et un sens de l’absurde qui se retrouve jusque dans les visages, c’est con mais pour un programme comique français ce genre de détails est assez rare pour être souligné ! J’ai même trouvé un petit côté british.

    J'aime

  24. @ Amandine :
    Héhéhé ! J’espère que tu feras la critique de cette série sur ton blog qui effectivement a un côté très british (c’est peut-être pour ça que j’ai kiffé). Comme tu le dis, une réussite française, ce qui est rare en ce qui concerne les séries!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s