Lolo

réalisé par Julie Delpy

avec Julie Delpy, Dany Boon, Vincent Lacoste, Karin Viard, Antoine Lounguine, Elise Larnicol, Juliette Lamet, Karl Lagerfeld, Frédéric Beigbeder, Ramzy Bedia, Georges Corraface…

Comédie française. 1h40. 2014.

sortie française : 28 octobre 2015

Lolo

En thalasso à Biarritz avec sa meilleure amie, Violette, quadra parisienne travaillant dans la mode, rencontre Jean-René, un modeste informaticien fraîchement divorcé. Après des années de solitude, elle se laisse séduire. Il la rejoint à Paris, tentant de s’adapter au microcosme parisien dans lequel elle évolue. Mais c’est sans compter sur la présence de Lolo, le fils chéri de Violette, prêt à tout pour détruire le couple naissant et conserver sa place de favori.

Lolo : Photo Dany Boon, Julie Delpy, Vincent Lacoste

Je n’ai pas encore regardé l’intégralité de la filmographie de Julie Delpy en tant que réalisatrice (je n’ai pas encore vu Looking for Jimmy ni Le Skylab) mais ceux que j’ai pu voir m’ont vraiment plu, en tout cas j’accroche vraiment à l’univers de Julie Delpy. J’essaie d’être une spectatrice « fidèle » à son travail et c’est uniquement pour cette raison que je me suis déplacée voir son dernier film Lolo au cinéma. J’ai beau aimé le travail de Delpy, la bande-annonce de Lolo m’avait limite fait fuir, je trouvais que ça faisait trop… comment dire ça ? Comédie française quoi (si vous voyez ce que je veux dire, je ne veux pas être méchante, hein). Mais j’avais tout de même confiance en Delpy, je me suis dit qu’elle avait suffisamment de talent pour que le film soit un peu plus que ça, qu’il ne fallait pas tout le temps se fier aux bandes-annonces et mettre de côté ses a priori. Hélas, même s’il n’y a rien de honteux et que j’ai passé un plutôt bon moment devant ce film, Lolo reste tout de même une petite déception, surtout quand on sait de quoi est capable Julie Delpy. J’ai eu l’impression qu’on avait perdu pendant un peu plus de 1h30 la Julie des films indie entre Woody Allen et Jean-Luc Godard. Certes, on sent de temps en temps sa patte mais en voulant réaliser une comédie plus populaire (ce qui n’a rien de négatif à la base mais qui, à mon avis, n’est pas quelque chose qui ressemble à sa personnalité), toutes les bonnes idées, les choses à dire en général qui auraient pu paraître pertinentes n’ont pas autant de force qu’on aurait pu l’espérer. Julie Delpy a voulu traiter ces éternels sujets (pourtant toujours d’actualité) sur les différences entre les classes sociales et les relations malsaines entre une mère et son fils. Certes, c’est toujours aussi plaisant de voir pourtant une réalisatrice venant d’un bon milieu critiquer la bêtise des bobos, leurs préjugés absurdes notamment sur les provinciaux (du genre Biarritz est pour eux une ville provinciale) ou encore la caricature finalement à peine exagérée de leurs soirées (notamment la soirée mode avec Karl Lagerfeld dans le métro ou Frédéric Beigbeder qui présente une émission de cuisine !). Même si ce n’est pas forcément nouveau encore une fois, c’est également toujours aussi jouissif de voir un sale gosse psychopathe qui entube tout le monde et qui fout bien sa merde comme il le faut, à cause d’un amour plus que maladif envers sa mère.

Lolo : Photo Dany Boon

Evidemment que tout cela prête à sourire voire même à faire rire par moments (même si je n’étais pas non plus pliée en quatre), il y a des répliques bien senties, le film a une certaine fraîcheur communicative, l’ensemble est loin d’être déplaisant mais la réflexion ne va pas très loin, pas autant qu’on aurait pu le souhaiter. Par conséquent, le manque de profondeur fait un peu de mal à l’humour qui n’est pas aussi grinçant qu’on aurait pu l’espérer. Du coup, on a juste la sensation d’avoir regardé une simple comédie romantique un peu moins culcul que la moyenne. Si l’ensemble reste divertissant, on a aussi la sensation que Delpy est passée à côté de ce film qui me semble inabouti. Je regrette également la vulgarité de certains dialogues même s’ils sont parfois drôles (par exemple la scène dans le train). Certes, Julie Delpy est connue pour son langage cru, hélas elle semble parfois ne plus faire la différence entre ce qui est cru et vulgaire. Je suis partagée en ce qui concerne la fin. J’ai effectivement aimé la dernière scène, finalement assez cynique et sans pitié pour les personnages. En revanche, la manière dont sont amenées toutes les révélations autour de ce Lolo ne m’ont pas paru très crédibles. On a un peu l’impression qu’elles arrivent un peu comme ça parce qu’il fallait bien les caler quelque part, la fin approchant à grands pas. Par contre, rien à dire sur le casting. L’interprétation de Dany Boon (qui se fait parfois lyncher un peu trop gratuitement – j’avais besoin de passer mon mini coup de gueule) est plutôt bonne voire même surprenante dans le sens où on ne l’attend pas dans ce rôle finalement plus subtil et plus doux, il a même un côté involontairement séducteur, je veux dire, je comprends pourquoi Violette a pu être séduite par cet homme qui, a priori, n’est pas un tombeur et surtout pas son genre physiquement ou socialement. Julie Delpy est également très convaincante dans ce rôle de névrosée bobo (même si elle a l’habitude de jouer ce rôle-là mais bon j’avoue ne pas me lasser de ce type de personnage qu’elle incarne merveilleusement bien). Mais je dois avouer (en ce qui me concerne) que c’est surtout Vincent Lacoste qui se détache du lot dans ce rôle de gamin manipulateur odieux voire même carrément psychopathe. Enfin, même si je ne suis pas vraiment fan du personnage qu’elle incarne, Karin Viard reste tout de même crédible en meilleure amie bobo très très libérée sexuellement.

Lolo : Photo Vincent Lacoste

Publicités

28 réflexions au sujet de « Lolo »

  1. Je me suis demandée si j’avais envie de voir ce film.
    J’ai vu pas mal des films de Julie Delpy et j’accroche plutôt bien à son style.
    Mais là, j’avais peur que ça tombe trop dans la comédie française « populaire »… Et puis Dany Boon, j’ai dû mal. Il ne me fait pas rire.
    Après le jeu de Vincent Lacoste suscite ma curiosité.
    J’essayerai quand même de le voir 🙂

    J'aime

  2. J’ai toujours été hyper fan de Julie Delpy mais comme toi je n’ai pas vu Jimmy et le Skylab. J’ai lu des critiques méchantes sur Lolo, alors j’avais peur. Je vois chez toi que tout n’est pas si mauvais. Je le tenterai donc, de toutes façons.

    J'aime

  3. Je te conseille de voir Skylab, j’ai bien aimé. Je ne sais pas si tu as vu Two Days in Paris mais ce film m’a pas mal déçu. Merci pour ta critique, j’ai envie de voir Lolo malgré tout lol.

    J'aime

  4. Je suis assez d’accord avec tout ce que tu dis. C’était bien, mais pas assez. J’ai trouvé la fin un peu longue, alors que pourtant le film ne l’est pas particulièrement.
    Disons que par rapport à ce que notre chère Julie est capable de faire, Lolo n’est pas tout à fait à la hauteur de son talent. Mais cela dit je trouve toujours intéressant le fait que les gens sortent de leur zone de confort pour s’essayer à des styles légèrement différent. Et! On the first time in my life j’ai réussi à bien aimer Danny Boon (ce qui s’appelle un miracle).
    Bref vraiment d’accord avec tout ce que tu as dit.

    J'aime

  5. Je reviens du film j’ai donc attendu de le voir pour lire ta chronique mais je vais faire court on en garde pour la mienne…assez d’accord avec ton avis et celui de Bizard Bizard : lorsque comme moi on a adoré la série des 2 days, des comédies vraiment fines, intelligentes et très drôles, on ne peut qu’être un peu déçu par celle ci qui s’aventure évidemment sur des versants plus consensuels et on voit que pendant tout le film Delpy s’est demandé comment garder sa personnalité dans un univers plus mainstream…j’aime beaucoup la 1ere demi heure du film- et contrairement à toi j’aime beaucoup le personnage de Karin Viard qui apporte vraiment les moments les plus drôles du film- ensuite quand le film tourne à la gueguerre Boon/Lacoste ca se gâte un peu, la cinéaste semble tirailée entre la comédie et un versant plus névrotique plus psychanalytique… et à cet égard, la résolution de l’intrigue et de la personnalité de Lolo est vraiment peu convaincante ( et Lacoste ne m’a pas semblé très bon, notamment sur les scènes finales)… sur le mélange entre comédie et délire psychopate, the voices de Satrapi était bien + audacieux mais bon le film n’avait pas vocation comme ici à passer en prime sur tf1… car malgré mes réserves, comme toi on ne peut que reconnaitre que le film possède quand même d’excellents dialogues et la vision Paris/Province est plutot bien sentie et évite la caricature..quant à Dany Boon, je n’ai pas pour habitude de le lyncher j’ai plutot tendance à ignorer ses films, mais j’ai voulu tenter supercondriaque récemment car le sujet me parle bien et j’ai été assez consterné quand même… ici, sincèrement il dévoile effectivement une palette de jeu bien plus riche que d’habitude donc rien que pour cela, ce Lolo vaut le coup d’oeil…bon je devais pas tout dire sur le film encore une fois c’est raté j’ai pas assez fait de note de synthèse dans ma vie ma parole :o)très bonne journée à toi!!

    J'aime

  6. Je n’ai vu que Two Days in Paris de Julie Delpy mais j’étais curieuse de découvrir Lolo, quoi que ni fan de comédies françaises, et encore moins de Dany Boon. J’y suis donc allé dans cette optique… et je n’ai pas été déçue ! J’ai trouvé ça assez drôle, Dany Boon vraiment bon, tout comme Vincent Lacoste. Ce n’est pas honteux, mais ni le film du siècle ! Une jolie petite comédie 🙂

    J'aime

  7. Alors oui ce n’est pas énormissime mais cela fonctionne. En plus tu vas rire, mais j’ai trouvé que Dany Boon jouait bien pour une fois. Il est dirigé par quelqu’un qui sait réaliser et le met à contre-emploi. Il n’est pas question de montrer son personnage amoureux qui galère, mais de le montrer comme un amoureux véritable. De plus Delpy sait vraiment faire des comédies. On pouvait déjà le remarquer sur les Two days, cela se confirme ici dans un genre plus popu. Et puis Vincent Lacoste est comme à son habitude fantastique.

    J'aime

  8. @ Charlie Dupin :
    Bon, faut que je voie vraiment Le Skylab !
    Perso j’adore Two Days in Paris (il faut dire qu’Adam Goldberg y est pour beaucoup aussi).
    De rien ! 🙂 Après, même si je ne suis pas hyper emballée, honnêtement, si t’as envie de regarder un film sans prise de tête au cinoche, celui-ci n’est pas trop mal dans son genre 🙂

    J'aime

  9. @ Bizard Bizard :
    Oui faire quelque chose de différent pourquoi pas après tout ! Mais là on sent qu’elle s’est pliée à des conventions ou je ne sais pas quoi !

    J'aime

  10. @ Filou :
    « Faire court » mais finalement tu as pas mal développé ton avis ! (ce n’est pas grave du tout 🙂 ). 😉 J’ai quand même hâte de lire ta critique sur ton blog 🙂
    Dans l’ensemble, à part un peu Lacoste et Viard, je vois qu’on est plutôt d’accord 🙂
    Je n’avais pas pensé à The Voices mais maintenant que tu en parles, oui, effectivement le film de Sartrapi était plus juste pour parler des problèmes mentaux tout en les mêlant à la comédie. C’est ce fond-là et cette finesse qui manque au film de Delpy. Mais comme tu dis, on sent le film pour TF1…
    (ah oui Supercondriaque, ouhlala, c’était naze et pourtant pour être honnête je n’avais jamais cassé les réalisations de Boon !).

    J'aime

  11. @ Borat :
    Mais je ne rigole pas parce que Boon est bien dedans et son personnage est bien écrit!
    Par contre je ne suis pas d’accord avec toi, pour moi Delpy était vraiment meilleure dans un style plus indé !

    J'aime

  12. On peut dire merci à Julie Delpy. Je ne dis pas qu’elle est meilleure dans un registre plus popu mais qu’elle s’en sort bien. En tous cas mieux que d’autres. 😉

    J'aime

  13. J’aime bien les comédies françaises ainsi que ce casting mais bon, si le divertissement reste là, je suis quand même un peu déçu par le résultat final qui n’est pas à la hauteur des attentes que j’en avais…

    J'aime

  14. Même si j’aime bien Julie Delpy (bon plus pour La comtesse que pour les 2 days, je dois bien avouer), je crois que je vais attendre la sortie DVD, la bande-annonce m’a pas tout à fait séduite

    J'aime

  15. @ GirlieCinéphilie :
    C’est fou de voir autant de gens aimer La Comtesse (que j’adore également), je ne pensais pas que ce film était autant apprécié !
    Par contre oui attends la sortie DVD/VOD !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s