La face cachée de Margo

réalisé par Jake Schreier

avec Nat Wolff, Cara Delevingne, Halston Sage, Justice Smith, Austin Abrams, Jaz Sinclair, Ansel Elgort…

titre original : Paper Towns

Comédie dramatique, romance américaine. 1h50. 2015.

sortie française : 12 août 2015

La Face cachée de Margo

D’après le best-seller de John Green, La Face Cachée de Margo est l’histoire de Quentin et de Margo, sa voisine énigmatique, qui aimait tant les mystères qu’elle en est devenue un. Après l’avoir entraîné avec elle toute la nuit dans une expédition vengeresse à travers leur ville, Margo disparaît subitement – laissant derrière elle des indices qu’il devra déchiffrer. Sa recherche entraîne Quentin et sa bande de copains dans une aventure exaltante à la fois drôle et émouvante. Pour trouver Margo, Quentin va devoir découvrir le vrai sens de l’amitié… et de l’amour.

La Face cachée de Margo : Photo Cara Delevingne, Nat Wolff

A peine un an après la sortie de Nos étoiles contraires, une nouvelle adaptation d’un roman de John Green sort dans les salles obscures, La face cachée de Margo (mais je préfère largement son titre original, Paper Towns). Je dois vous avouer que j’ai longuement hésité à aller voir ce film au cinéma. Je n’ai rien contre Nos étoiles contraires, j’ai même bien aimé le bouquin, mais en ce qui concerne le film, je l’avais trouvé assez moyen, lisse, limite un peu trop mignon et surtout vraiment trop larmoyant (du genre si tu n’as pas pleuré en sortant de la salle, tu n’as pas de coeur). Et puis je ne suis pas forcément fan des mannequins qui deviennent actrices, dans le lot, il y a quand même un paquet de ces jeunes filles qui n’ont vraiment aucun talent pour la comédie et qui sont juste là parce qu’elles ont un physique agréable à regarder. Mais Cara Delevingne est une jeune fille différente, déjà à l’origine un des seuls mannequins du moment que j’aime bien et pas uniquement à cause de ses célèbres sourcils. Pourtant j’étais sceptique à l’idée qu’elle fasse du cinéma. Mais elle possède une telle personnalité que j’avais envie de lui donner sa chance. Surtout, j’ai lu des critiques positives de la part de blogueurs qui n’avaient pas été tendres avec Nos étoiles contraires. Et effectivement, même s’il a quelques défauts, Paper Towns est une bonne surprise. A première vue, il s’agirait d’une énième romance entre deux ados et même plus généralement sur plusieurs couples d’ados. Finalement, il s’agit plus moi d’une ode touchante à l’amitié. Le réalisateur joue également avec une certaine intelligence avec les codes du teen movie et du road movie pour pouvoir nous livrer un joli récit initiatique sur le devenir d’un adolescent à la fin du lycée. Mais le point fort du film est certainement son traitement sur le rapport entre la fiction et la réalité. Je ne vais évidemment rien spoiler mais j’ai en tout cas trouvé l’écriture très surprenante (la fin du film l’est également au passage, en tout cas elle n’est pas aussi attendue que prévue), surtout pour ce type de production.

La Face cachée de Margo : Photo Cara Delevingne, Nat Wolff

La mise en scène de Jake Schreier (réalisateur de Robot and Frank) n’est pas forcément exceptionnelle mais elle reste tout de même assez réussie, surtout encore pour une grosse production pour adolescents. Le film parvient également à trouver un juste équilibre entre l’émotion, la tendresse et l’humour (je pense notamment à la scène du pipi dans la voiture ou encore à l’apparition très drôle d’Ansel Elgort !) et tente d’éviter la caricature en essayant de donner de la complexité aux personnages et c’est pour cette raison qu’on s’attache tous à eux. Il faut dire que les acteurs sont tous très bons. Je confirme que les producteurs ont eu du flair en donnant le rôle de la Margo du titre français à Cara Delevingne. Certes, finalement on ne la voit pas tant que ça mais pourtant Margo semble être omniprésente et pas uniquement parce que les personnages la cherchent. La (désormais) jeune actrice possède un véritable charisme qui passe très bien sur grand écran, elle a réellement du potentiel. Je ne sais pas du tout comment va se dérouler sa carrière cinématographique (visiblement elle est sur pas mal de projets) mais je pense qu’elle pourra aller loin. En tout cas, son interprétation est tout le temps impeccable. J’ai également beaucoup aimé l’interprétation de son partenaire (le véritable premier rôle) Nat Wolff. Je l’avais (comme pas mal de gens) repéré dans Nos étoiles contraires dans lequel il était déjà excellent dans le rôle de l’ami aveugle. Il est tout simplement impeccable, a largement le charisme pour tenir un premier rôle et décidément lui aussi a un vrai potentiel. Je ne vais pas forcément revenir sur tous les autres secondaires mais en tout cas tous m’ont également convaincu. Ceci dit, malgré tous ces compliments, je dois avouer (comme je le disais un peu plus haut) que le film n’est pas non plus parfait, il y a quelques trucs qui vont pas et il ne faut pas non plus les ignorer. Je dirais qu’il y a quand même quelques petites longueurs. En fait, disons qu’on voit ces possibles longueurs à cause de quelques problèmes d’équilibre rythmique. Après, sans dire qu’il s’agit d’un grand film, cela ne m’a pas empêchée d’être très fortement enthousiasmée par ce film qui possède par ailleurs une bande-originale très sympathique et rafraîchissante. J’ai très hâte de découvrir le livre de John Green maintenant !

La Face cachée de Margo : Photo Cara Delevingne, Nat Wolff

Publicités

24 réflexions au sujet de « La face cachée de Margo »

  1. J’attendrai un peu pour le voir, mais pourquoi pas. Il me donne moins envie de le boycotter que Nos étoiles contraires (dont j’avais deviné la fin sans même avoir lu ou vu le truc). Même si je ne suis plus une teenager, le teen movie (avec des codes détournés ou non) est un genre que j’aime bien quand je n’ai pas envie de me prendre la tête.

    J'aime

  2. Hmmm ! Tu en parles très bien mais je vais passer mon tour. Les films pour/sur les ados ne me branchent pas plus que ça. À la rigueur je le regarderai en VOD 🙂

    J'aime

  3. Je ne suis pas sûr que ce soit forcément le genre de film qui me tente mais je dois avouer que ta chronique donne tout de même envie de le voir.

    J'aime

  4. @ Mélissa :
    Je comprends que le côté un peu « teen » peu rebuté (surtout que tu es un peu plus âge que moi). Mais je pense que tu pourras trouver ce film au moins sympathique 😀

    J'aime

  5. @ Chonchon :
    Je ne sais pas du tout ce que tu penseras de Nos étoiles contraires (seras-tu bouleversée ou au contraire tu en auras marre de voir ces chiards ?). Ouiii, Cara est vraiment excellente dedans, sans aucun doute 😉

    J'aime

  6. @ Vince :
    Comme je le disais dans un commentaire plus haut, je comprends qu’on puisse être réticent, c’est pas forcément le genre de films qui peut réunir tous les types de spectateurs. 🙂
    Merci en tout cas pour la chronique 🙂

    J'aime

  7. Je suis étonnée que tu sois allée voir ce film, pour ma part ayant eu le même avis que toi sur Nos étoiles contraires, je ne m’y suis pas risquée. Mais ton avis m’étonne encore plus, alors il ne sera pas si teen que ça ? Bon, à voir éventuellement alors !

    J'aime

  8. Hello Tina. J’avais renoncé à le voir, mais tu réveilles mon intérêt. Je me disais que j’étais trop vieux pour ce genre de c…hoses. Je l’attraperai peut-être lors d’un passage télé.

    J'aime

  9. @ Auroreinparis :
    Je suis également étonnée d’avoir fait la démarche d’aller ce film par moi-même mais comme quoi je suis curieuse !
    Disons que c’est teen mais pour une fois, teen n’est pas synonyme de crétinerie 🙂

    J'aime

  10. @ Martin :
    Je ne sais pas quel âge tu as mais c’est certain qu’au-delà de 25 ans/30 ans, ce n’est pas forcément le genre de films qui nous attire (je suis sûre que je me retrouverai dans ce cas d’ici quelques années 😉 ).

    J'aime

  11. Pas non plus très intéressé malgré cette jolie chronique. Et puis je ne suis pas très mannequin. Après m’en être fadé un dans l’auto avec des lunettes et un fusil, je crois que je suis vacciné pour un moment. Mais pour Laetitia Casta ou Diane Kruger, je veux bien faire une exception.

    J'aime

  12. @ Prince :
    Merci pour la critique 🙂
    J’ai pas encore lu ta critique du film de Sfar mais d’après ce que j’ai compris (sur je ne sais plus quel blog, je crois celui de Martin), je crois que t’as pas trop kiffé 😮
    Kruger, j’aime bien (à part dans Troie, mais le film est juste naze). Par contre, Casta, sans dire qu’elle est pire que d’autres, j’avoue avoir du mal…

    J'aime

  13. Je mets Diane Kruger au-dessus du lot, clairement (et à l’international, c’est évidemment Furiosa qui a ma préférence). Par contre, sans avoir joué de rôles majeurs, Casta n’est pas si mauvaise actrice (Bardot dans « Vie héroïque », rôle court mais bien).

    J'aime

  14. @ Prince :
    Oui c’est vrai que Charlize reste ZE best dans sa catégorie, on a carrément oublié son passé à force !
    Non, je ne dis pas qu’elle est mauvaise, dans certains rôles elle passe, mais je ne suis pas plus fan que ça !

    J'aime

  15. Je crois aussi que je vais faire l’impasse sur ce film, en salle en tous cas, même si tu en parles très bien. Je suis déjà honteuse de n’être presque pas allée au ciné ces derniers temps, alors il faut que « ça compte »…

    J'aime

  16. Bon, je l’ai vu (histoire d’avoir un peu de culture teenage pour ne pas passer pour une andouille avec mes élèves) et je n’ai pas du tout accroché. Cette Margo est horripilante et j’avais envie de la tarter!

    J'aime

  17. @ Melissa :
    Et pour tes andouilles d’élèves, as-tu vu Nos étoiles contraires ?
    Perso j’ai bien aimé Margo-la-rebelle mais, après avoir lu tes impressions sur ton blog, je comprends que tu ne l’aimes pas ! 😀

    J'aime

  18. Nos Etoiles contraires c’est au-dessus de mes forces XD je devine le côté larmoyant et j’ai demandé à une copine si ça finissait comme je le pensais et elle m’a confirmé que oui. Et puis même ado, ce n’était pas le genre de films que je regardais (à 12 ans, j’étais à fond sur Gladiator… Il m’a toujours fallu du sang et des tripes au ciné!)

    J'aime

  19. @ Melissa :
    Je confirme : c’est larmoyant ! En sortant de la salle, face à mes copines émues, les gens qui pleuraient (de n’importe quel âge), j’ai eu l’impression d’être un monstre sans coeur !
    Ah mais pareil, j’ai découvert Gladiator quand j’étais gosse, vers ton âge, boudiiiii ça déchire ! (c’était aussi mon genre de trip 😮 ).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s