Papa ou maman

réalisé par Martin Bourboulon

avec Marina Foïs, Laurent Lafitte, Alexandre Desrousseaux, Anna Lemarchand, Achille Potier, Judith El Zein, Michaël Abiteboul, Michel Vuillermoz, Vanessa Guide, Anne Le Ny, Yves Verhoeven, Yannick Choirat, Lilly-Fleur Pointeaux, Anne Le Nen…

Comédie française. 1h25. 2015.

sortie française : 4 février 2015

Papa ou maman

Florence et Vincent Leroy ont tout réussi. Leurs métiers, leur mariage, leurs enfants. Et aujourd’hui, c’est leur divorce qu’ils veulent réussir. Mais quand ils reçoivent simultanément la promotion dont ils ont toujours rêvée, leur vie de couple vire au cauchemar. Dès lors, plus de quartier, les ex-époux modèles se déclarent la guerre : et ils vont tout faire pour NE PAS avoir la garde des enfants.

Papa ou maman : Photo Achille Potier, Alexandre Desrousseaux, Anna Lemarchand

Papa ou maman, le premier long-métrage de Martin Bourboulon, dont le scénario a été écrit par Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière (les réalisateurs du Prénom) a rencontré un joli succès : plus de deux millions de spectateurs se sont déplacés dans les salles obscures françaises. J’étais alors curieuse de découvrir ce film, histoire de ne pas me sentir totalement à la ramasse. De plus, je trouvais le sujet sur le papier très sympa : alors que nous avons l’habitude de voir des parents se battre pour avoir la garde de leurs enfants, les parents incarnés font surtout tout pour ne pas l’avoir ! Dans l’ensemble, Papa ou maman s’en tire bien en tant que divertissement voire même en tant que comédie sympathique qu’on regardera un dimanche soir. Je dois avouer que j’ai tout de même pas mal ri face à de nombreuses situations présentées. Beaucoup ont dit que c’était « trash », je n’irai quand même pas jusque-là mais effectivement voir ces parents vachards envers leurs propres gosses reste quand même réjouissant ! En plus, le film est quand même court (il dépasse à peine les 1h20), du coup, on ne se lasse pas des gags et des vannes et l’ensemble est bien rythmé. Papa ou maman est également servi par un très bon casting. Le couple en train de se déchirer est formé par les formidables Marina Foïs et Laurent Lafitte, géniaux en parents quarantenaires encore jeunes dans leurs têtes et un peu dépassés par l’éducation de leurs mômes. Les jeunes acteurs qui interprètent les mômes en question – Alexandre Desrousseaux, Anna Lemarchand (Du vent dans mes mollets, Qui c’est les plus forts ?) et Achille Potier – sont également plutôt bons. Ils arrivent à être très têtes à claques et en même temps, quand ils se font humiliés par leurs propres parents, on les plaint énormément ! Les seconds rôles (je pense notamment à Michel Vuillermoz et à Anne Le Ny) sont également très convaincants.

Papa ou maman : Photo Laurent Lafitte, Marina Foïs

Hélas, même si j’étais plutôt contente une fois le film fini (on passe plutôt un bon moment), je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’il ne va pas totalement au bout de ses bonnes idées, qu’il y a même quelques maladresses, qu’il aurait pu aller plus loin dans sa réflexion. En effet, même si je ne me suis pas ennuyée, le début est tout de même un peu long à se mettre en place. Finalement, l’idée de base – c’est-à-dire le fait que des parents ne veulent pas avoir la garde de leurs enfants – n’est exploitée que durant la deuxième partie du film. Finalement, même si le film a le mérite d’être court, c’est quand même vraiment peu quand on y pense. Certes, le réalisateur a probablement montré autre chose : un couple qui traverse une crise. En ce qui concerne ce point-là, Martin Bourboulon s’en tire pas si mal (même si la fin peut sembler un peu trop conventionnelle par rapport à ce qu’on nous a vendu), notamment à travers une scène (celle de l’anniversaire qui tourne au chaos) qui répond à la toute première scène : le couple serait alors quelque chose qui serait sans cesse en lutte, cette lutte en question peut à la fois être source de séparation mais aussi une forme d’amour. Ceci dit, ce choix peut être frustrant pour le spectateur qui peut avoir l’impression de regarder deux films en un ! De plus, ce sujet plutôt original pouvait avoir du fond, notamment en montrant le comportement égoïste des parents, mais finalement, à force de vouloir créer des gags (certes réussis), Martin Bourboulon ne creuse pas vraiment son sujet qui avait pourtant beaucoup de potentiel. En ne tirant pas son film vers le haut, le réalisateur ne signe qu’une comédie sympathique alors qu’on aurait pu avoir droit à une véritable bonne comédie qui analyse davantage des faits sociétaux.

Papa ou maman : Photo Marina Foïs

Publicités

16 réflexions au sujet de « Papa ou maman »

  1. Bon, malgré les maladresses que tu évoques, ça donne envie de tenter. J’avais un peu peur pour cette énième comédie française. Ca tombe bien en plus, j’aime beaucoup Marina moi aussi.

    J'aime

  2. ouais moi j’ai pas été convaincu du tout par ce carton du cinéma français et contrairement à toi je préfère la première partie du film qui effectivement ne traite pas le sujet mais qui du coup est plus drole et plus crédible que cette seconde partie à laquelle on ne croit pas un seul instant tant tout verse dans la caricature et le n’importe quoi ( avec la mamie notamment ou les rongeurs). ca a duré 1h20 mais franchement c’était largement suffisant j’ai vite crié stop :o).. ce n’est pas que je trouvais le film trop trash non effectivement il ne va pas trop loin c’est tout simplement que ce genre de comédie qui ne se base pas sur des ressorts de situations crédibles ne me fait pas rire et d’ailleurs je l’ai vu dans une salle pleine étonnamment silencieuse. l’idée de départ est pas mal et quiconque a des enfants a pu ressentir cela mais il aurait fallu plus de subtilité dans l’écriture pour qu’on y croit….après le duo Laffite Fois terriblement complice est vraiment bon mais pour moi le film absolument pas mis en scène, ( à part la toute première scène vraiment pas mal) ne dépasse pas la production courante de la comédie française lambda… une belle déception pour moi et pour une fois je suis moins tendre que toi :o)

    J'aime

  3. Je me souviens encore de la bande annonce, peu convaincante, il faut bien le dire. Bref, une comédie française supplémentaire à ranger dans la case « aussitôt vu, aussitôt oublié »

    J'aime

  4. @ Filou :
    Justement, le coup de la mamie ou du rat m’ont bien fait marrer ! Après je suis d’accord avec toi sur le fait que ça soit quand même très gros. Ca aurait pu être plus crédible et c’est un peu ce que je reproche au fond : le scénario ne creuse pas suffisamment son sujet, d’où ton ressenti, que je comprends 🙂

    J'aime

  5. @ Eelsoliver :
    Voilà disons que ça se laisse regarder mais contrairement aux critiques plutôt trèèès emballées c’est pas non plus topissime. C’est dommage car ça aurait pu être mieux !

    J'aime

  6. oui d’autant plus que le film aborde un vrai sujet d’actualité : la mort et la destruction de la famille

    J'aime

  7. C’est bien ce que je craignais au vu de la bande-annonce : ce qui aurait dû être le vrai sujet du film (l’égoïsme parental dans la société actuelle) est finalement étouffé sous le diktat gaguesque et les sempiternels problèmes de couple. Étonnant tout de même de voir Marina Foïs qui prenait la défense des enfants maltraités dans « Polisse » se laisser embarquer dans cette comédie où le rire excuse une vision vacharde de l’éducation.

    J'aime

  8. Au départ, je ne voulais pas le voir, c’est mon copain qui a choisi, la bande annonce ne m’avait pas fait rire. Au final, j’avais passé un très bon moment, beaucoup de rire et le casting très sympa.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s