Je suis Charlie

Comme beaucoup d’entre nous, j’ai été bouleversée par les événements qui ont eu lieu hier. Je savais que je devais réagir mais je ne savais pas comment. Je crois que j’en étais même incapable. Seuls les mots « Je suis Charlie » parvenaient à retranscrire mes sentiments face à une tel drame. « The horror, the horror » dans Heart of Darkness de Conrad pourraient également traduire la situation.

jesuischarlie

Je ne sais pas si la nuit m’a porté conseil, mais ce matin j’ai compris énormément de choses. Face à certains événements qui ont eu lieu dans ma vie, j’ai souvent été mutique. Sans rentrer dans certains détails, je l’ai même été pratiquement durant trois ans. Mais, au nom de la liberté d’expression, je ne peux pas me taire aujourd’hui.

Ce matin, j’avais l’impression d’être un roman de Virginia Woolf mais placé dans le contexte des Lumières. Depuis hier, je suis sans cesse dans un monologue intérieur dans lequel je me demande comment cet acte de barbarie a pu arriver au XXIe siècle. Là, depuis tout à l’heure, j’observe absolument tout ce qui se passe autour de moi. J’ai également analysé tous mes gestes. Tout ce que j’ai fait ce matin était d’une banalité sans nom. Je me réveille, j’ouvre les volets, je vois qu’il fait beau, les oiseaux chantent, je mange, je me brosse les dents, je me coiffe, je m’habille, je me maquille, je m’occupe de la paperasse, je range mon bordel. Pourtant, je sais qu’à partir de ce jour, quelque chose a changé. Et j’ai compris que je ne devais pas garder ça pour moi, que je ne devais pas réagir comme l’enfant que j’étais il y a quelques années. J’ai compris pourquoi je suis devenue blogueuse, pourquoi actuellement j’ai absolument besoin de l’ouvrir sur tout et n’importe quoi, même sur des choses qui peuvent paraître insignifiantes, pourquoi j’aime tant le cinéma et la littérature. C’est pour cela que j’écris ce modeste message : nous devons être solidaires et apporter quelque chose, même si notre acte peut sembler minime.

Je ne sais vraiment pas dessiner mais pour rendre un dernier hommage à ceux qui ont défendu la liberté d’expression par l’art, je me permets de publier le dessin de Plantu, posté sur Twitter après cette tragédie.

Fusillade Charlie Hebdo 7 janvier 2015

Publicités

76 réflexions au sujet de « Je suis Charlie »

  1. Ce sont ces petites manifestations, ces petits mots, ce partage qui font que nous sommes solidaires et que nous donnons un sens à ce mot. La liberté d’expression n’est plus seulement une citation, un concept, elle prend corps dans un combat, une résistance et un hommage à, comme le résume si bien Badinter, nos soldats de la liberté.

    J'aime

  2. Moi, aujourd’hui, je pense surtout à ceux qui restent. Aux familles, évidemment, mais surtout à ces musulmans qui vont devenir les boucs émissaires des esprits étriqués. Ces trois jeunes hommes ont décidément fait beaucoup de mal hier.

    J'aime

  3. Dans ton texte, on sent que c’est le cœur qui parle, Tina. De mon côté, le chagrin se mêle à la colère. Charlie de toutes nations, de toutes confessions, abonnez-vous ! Je suis Charlie et je n’ai pas peur.

    J'aime

  4. Très beau texte. Même émotion, même incompréhension, et beaucoup d’inquiétudes comme 2flicsamiami sur les conséquences de cet attentat dans la conscience des gens…

    J'aime

  5. @ 2flicsamiami :
    Tu as raison, il ne faut pas les oublier. Je n’ose même pas imaginer la douleur de toutes ces familles ni la peur des musulmans, pas à l’abri de ces détraqués.

    J'aime

  6. @ Princécranoir :
    Je l’ai écrit spontanément, entre 5 et 10 mn. Trop de colère, trop de peine, trop d’indignation, c’est pour ça que j’ai ressenti le besoin de m’exprimer et rapidement.

    J'aime

  7. Tu disais « il n’y a pas de mots » en passant sur mon blog et pourtant tu as réussi à trouver les mots justes.
    Oui, « nous sommes tous Charlie »

    J'aime

  8. Magnifique, ton billet ! Quel cri du cœur ! Je ressens exactement la même chose. Pacifique, mais timide et froussarde, planquée dans mon coin, j’ai désormais envie de RESISTER. Parce que l’attaque de ces hommes, de ces bêtes féroces devrais-je dire (ou ces gros enculés, comme ils disaient hier sur Canal), n’est pas spécialement contre Charlie, mais contre la LIBERTE et la tolérance religieuse. Je n’arrête pas de mettre des messages dans ce sens sur mon Facebook. J’achèterai Charlie mercredi, mais pas seulement mercredi. Pas pour le journal en lui-même, pas pour qu’ils se remplissent les poches, je m’en fous : par ce geste, je veux dire aux barbares que je n’ai pas peur, que j’aime la presse satirique, que je veux rire de tout et encore plus, de la religion, qui n’est probablement qu’une invention des hommes. Et je veux me battre et soutenir tous mes amis de culture musulmane, croyants ou non, amis ou inconnus dans la rue, qui sont épouvantés, effrayés, alors qu’ils n’ont rien à voir là-dedans. Et nous, fans de cinéma, que deviendrions-nous sans Abdellatif Kechiche, Sami Bouajila, Saïd Taghmaoui, Isabelle Adjani, Jamel Debbouze, Leïla Bekhti, Roschdy Zem, Tahar Rahim et tant d’autres.

    J'aime

  9. j’ai bien peur que les retombées de cette tragidie soient réellement dramatiques. C’est le temps qui le dira mais il y a de quoi être inquiet

    J'aime

  10. @ Chonchon :
    Merci beaucoup. Tu as raison sur tout, surtout en ce qui concerne les musulmans qui n’ont rien demandé et qui ne veulent pas être assimilés à ces terroristes.

    J'aime

  11. Le plus dur maintenant c’est que le calme revienne, et que la peur et la haine cesse… C’est pas gagné… J’ai bien peur que nous venions de franchir un nouveau palier et ce qui est derrière n’est pas réjouissant du tout

    J'aime

  12. La liberté d’expression a été bafoué sur l’autel de la barbarie. Et par la même occasion des innocents civils comme policiers sont tombés par la même occasion. Plus jamais ça. Je suis Charlie nous sommes tous Charlie.

    J'aime

  13. @ Didynimes :
    J’ai effectivement peur des prochains jours, mois, voire même prochaines années… Mais c’est pour ça qu’on doit lutter, pour éviter que ça recommence.

    J'aime

  14. @ Vince :
    J’allais te répondre sur ton blog. Je veux me répéter mais tant pis (ce n’est pas inutile ici de se répéter, je crois). N’oublions pas non plus cet homme, qui n’a absolument rien demandé et qui a été victime de ce carnage encore impossible pour moi à imaginer. Je pense sincèrement à sa famille, au même titre que les autres victimes.

    J'aime

  15. Et comparé à ce que disent nos chers médias il reste encore une fugitive à trouver et si elle était réellement innocente elle se serait rendue comme le jeune ado en lien avec les deux autres. La traque n’est pas finie et des innocents sont encore en danger… 😦

    J'aime

  16. Oui mais en soi elle savait peut être ce qui se tramait enfin bref… Là je vois le pauvre Patrick Pelloux chez Ruquier qui revenait le lendemain du drame. C’est d’une tristesse. On a perdu des gens, des innocents à cause d’abrutis de fanatiques de merde (désolé du ton solennel c’est rare de ma part mais là je ne peux pas ne pas en parler) qui croyaient faire un ramdam guerrier faire peur. Au final ils ont échoué: je n’ai jamais vu la France aussi unis. Il n’y a qu’à voir toutes les manifestations c’est tellement beau. Je n’y aurais pas cru. C’est comme je l’ai dit à mes amis: on touche à la presse on touche au peuple. Et même s’il n’est pas toujours d’accord sur tout, le peuple défendra toujours sa liberté de s’exprimer. Preuve en est j’ai acheté le Libé du lendemain ne pouvant trouver le Charlie. Je le garderais certainement durant très longtemps. Pour me souvenir de ce drame pour que je n’oublie jamais pour que je puisse évoquer ça à mes enfants (si j’en ai). Et voilà merde je pleure! 🙂

    J'aime

  17. @ Borat :
    On verra bien la suite des événements en ce qui concerne cette jeune fille qui ne me semble pas innocente. Je n’ai pas regardé ONPC (je ne la regarde plus depuis un moment, Ruquier et ses chroniqueurs me gavent de plus en plus) mais j’imagine que l’émission doit être très émouvante aujourd’hui. C’est vrai, la France n’a jamais été aussi solidaire et pour une fois semble enfin comprendre ce qu’est son identité. Justement, quand je vois le monde dans lequel on vit, je me demande si j’ai vraiment envie d’avoir des gosses…
    Comme le dirait Amel Bent, ne retiens pas tes laaaaaarmes (désolée pour la référence).

    J'aime

  18. Non elle ne l’est pas et je pense que la Tunisie va l’extrader. Ça paraît évident compte tenu de la pression de la presse. Je ne regarde pas toujours Onpc ça dépend des invités mais quand on m’a dit sur twitter qu’il y avait Pelloux. Dès que le doc sur Genesis j’ai tout de suite zappé sur la 2. Le mec est déjà urgentiste donc des horreurs il en voit mais revenir sur ce qui s’est passé la veille où il est l’un des survivants…. Il y a un choc inévitable. Je m’étonne qu’il a autant tenu car là… Pour les enfants j’y pense parfois surtout le fait d’avoir une descendence de transmettre… mais bon il faut surtout que je trouve la femme de ma vie! 🙂

    J'aime

  19. @ Borat :
    C’est vraiment le genre d’événements qui te hante toute ta vie. Je me mets vraiment à sa place. Rien que parfois un fait plutôt minime dans ta vie (comparé à cet attentat) peut vraiment te marquer (et j’en sais quelque chose), c’est juste horrible.
    C’est un peu bizarre mais en fait je m’en fous de transmettre quoi que ce soit. Trouver la femme de ta vie, ça c’est un bon début pour des gosses 😮

    J'aime

  20. Certains jugent l’appelation « le 11 septembre français » disproportionnée… et pourtant elle est tout à fait logique. Ce qui s’est passé est un choc pour tous les français, un drame immonde qui a unis un peuple contre la barbarie.

    J'aime

  21. C’est un drame pour toute la France et quand je vois des imbéciles dirent « JeSuisPasCharlie parce que je n’aime pas le mag mais je compatis » franchement fermez la vous racontez que des conneries. On s’en fout que vous n’aimez pas Charlie Hebdo moi même je ne l’ai jamais acheté, JeSuisCharlie ce n’est pas ça. JeSuisCharlie est devenu un symbole de la liberté d’expression et un symbole pour dire « plus jamais ça ».

    J'aime

  22. @ Borat :
    Je suis totalement d’accord. Perso je ne lisais pas vraiment mais j’ai toujours défendu ce journal. En plus, finalement, en disant « jesuispascharlie », ils sont quand même Charlie puisqu’ils veulent ouvrir leur gueule et défendre leur point de vue.

    J'aime

  23. Pour moi la presse a toujours eu le droit de dire ce qu’elle a à dire quitte à dire des conneries. Et encore plus sur les caricatures car l’art n’a pas de limite et si elle doit en avoir alors c’est foutu. Je n’aurais plus droit de dessiner des choses violentes, sexuelles ou autres. Aucun dessinateur ne devrait avoir à casser son crayon face à l’adversité. Aucun.

    J'aime

  24. Moi ce qui me touche particulièrement c’est qu’on en vient à ça. Les armes la mort le fanatisme… Et comme justification? Des dessins. Des DESSINS! On en vient à tuer des artistes pour leur art. Voire pire pour leur religion. C’est désespérant…

    J'aime

  25. @ Borat :
    Ca semble si surréaliste quand on y pense. En fait, j’ai encore du mal à croire ce qui s’est passé. J’ai l’impression que ça s’est passé ailleurs, ou que c’est un film.

    J'aime

  26. Moi aussi j’associe désormais l’événement avec le 11 septembre. Il y a eu moins de morts, certes, mais ce n’est pas le journal finalement qui été visé, mais l’humanité entière et la liberté. Un journal satirique, qui n’a peur de rien, et des tours peuplées de civils de toutes religions dans une capitale mondiale, le but est le même, symbolique. C’est pour ça qu’il y a eu autant de réactions de par le monde. Le monde occidental comprend enfin que sa liberté est menacée, très menacée. Par de grotesques barbares complètement décérébrés.

    J'aime

  27. Je pense que tous ces petits messages, à défaut peut être d’être vu par les victimes ou de plaire à leur proche, contribue au combat que l’on mène pour la liberté d’expression et contre la barbarie. 2.5 millions de personnes à la marche, c’es historique, incroyable, et même si ce sentiment d’unité à l’échelle nationale ne durera sans doute pas plus d’une semaine, cela fait du bien de voir qu’il reste de nombreux citoyens prêts à se lever, à aller dans la rue et à faire entendre leur voix pour les libertés.

    J'aime

  28. @ Aristed :
    Certes, la vie va reprendre son cours petit à petit mais cette marche ne sera jamais oubliée, elle appartient déjà à notre histoire. Ce moment qu’on vit est à la fois douloureux et magnifique.

    J'aime

  29. On est en droit de ne pas les aimer mais c’est grâce à des gens comme eux, qu’on à ce droit de ne pas les aimer. Plus qu’un journal, c’est surtout la liberté que nous avons voulu soutenir dimanche et montrer que nous ne céderons pas face à la barbarie de ses lâches…

    J'aime

  30. Malheureusement c’était bien devant le poste que nous avons vu ces horreurs. Et le pire c’est que cela m’inspire. J’en suis à la quatrième caricature et la première depuis jeudi. Mais je crois que j’ai trouvé mon slogan: Touche pas à mon crayon. Dessiner dessiner dessiner. Voilà comment on doit combattre la barbarie qui vous bousille des plumes.

    J'aime

  31. Non je ne pense pas. Mais j’ai des idées comme la reprise d’Hollande se faisant chier par un pigeon ou un hommage à Wolinski.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s