New York Melody

réalisé par John Carney

avec Keira Knightley, Mark Ruffalo, James Corden, Hailee Steinfeld, Yasiin Bey, Adam Levine, Catherine Keener, Cee-Lo Green…

titre original : Begin Again

Comédie dramatique musicale. 1h44. 2014.

sortie française : 30 juillet 2014

New York Melody

Gretta et son petit ami viennent de débarquer à NYC. La ville est d’autant plus magique pour les deux anglais qu’on leur propose de venir y vivre pleinement leur passion : la musique. Le rêve va se briser et l’idylle voler en éclat quand, aveuglé par la gloire naissante, il va la plaquer pour une carrière solo et… une attachée de presse.
Ses valises prêtes et son billet de retour pour Londres en poche, elle décide de passer une dernière nuit à New York avec son meilleur pote. Ce dernier l’emmène dans un pub, la pousse sur scène et la force à chanter. Dans la salle un producteur s’adonne à sa plus dangereuse passion : l’alcool. Revenu de tout, du succès et de sa gloire passée, amer, rancunier, il a perdu le fil de sa vie,… Et soudain il entend cette voix, découvre cette grâce, ce talent brut et authentique… Une rencontre enchantée qui pourrait finir en chansons…

New York Melody : Photo Keira Knightley, Mark Ruffalo

Après le magnifique Once, l’ancien bassiste du groupe irlandais The Frames John Carney, quitte les rues de Dublin et pose sa caméra à New York. Il troque également des acteurs méconnus contre des reconnus voire même des stars. Cependant, malgré un budget plus conséquent et une exposition médiatique plus importante, il n’oublie pas son principal objectif : la musique. Malgré son titre français complètement niais (et oui en France, on traduit un titre anglais, logique), New York Melody n’est pas la comédie romantique sirupeuse attendue. Certes, l’amour (et ses déceptions) est au coeur des chansons et c’est lui qui va permettre à Gretta et Dan de se rencontrer. Mais le véritable amour qui réside dans le film est celui qu’ont les personnages pour la musique. Je suis heureuse de voir que son passage en Amérique n’a pas empêcher Carney de filmer sa première passion et qu’il n’est pas tombé dans les pièges hollywoodiens. Par exemple, les personnages sont tous blessés : Dan est alcoolique, sa fille s’habille vulgairement pour attirer l’attention, Gretta est trompée par Dave. Heureusement, le réalisateur n’en fait pas non plus des caisses. Carney propose un film grand public à la fois pétillant et touchant sur l’authenticité de la musique, qui parvient à exister grâce à la solidarité et à l’amitié, mais sans jamais être prétentieux ou faussement « arty ». Pourtant, New York Melody a tout de même ses quelques défauts, notamment dans la première partie, faussement laborieuse. Je comprends pourtant où le réalisateur veut en venir.

New York Melody : Photo Adam Levine

Carney a voulu saisir tous les aspects d’un hasard qui va amener Dan à avoir un coup de foudre musical. Je trouve également qu’on voit bien ce que ressent Dan en écoutant Gretta, c’est-à-dire comment à partir d’une chanson assez banale il réussit à entendre dans sa tête les possibles arrangements. Cependant, montrer à trois reprises la même scène, même avec un angle différent, peut sembler répétitif au bout d’un moment. Mine de rien, cela prend tout de même les quarante-cinq premières minutes du film. Heureusement pour moi, même à cause de ce problème, je ne me suis pas ennuyée mais je pense qu’on aurait pu avoir davantage de scènes musicales à la place, surtout que le concept même de l’album de Gretta est enthousiasmant : enregistrer un album dans les quatre coins de New York. Autre petit hic que j’ai également relevé : le film critique, à juste titre, la musique commerciale sans âme. Cependant, je dois avouer (oui, faisons des confessions, là, tout de suite) que j’ai une préférence pour la version de Lost Stars d’Adam Levine (soit la version commerciale = le mal absolu mais qui te reste toute ta foutue journée en tête) que pour celle de Keira Knightley (une version plus douce et confidentielle). Heureusement, au-delà de la fraîcheur que ce film dégage, la très bonne bande-originale ainsi l’excellent casting, dont en tête Mark Ruffalo et Keira Knightley (qui a en plus une jolie voix), incarnant des personnages attachants, humains et qui ont des convictions louables, effacent ces quelques petits défauts.

New York Melody : Photo James Corden, Keira Knightley

Publicités

21 réflexions au sujet de « New York Melody »

  1. NYC, moi, je ne m’en lasse pas. Par contre, Keira, j’ai vraiment du mal. Je trouve qu’elle n’est pas terrible (même si elle a un certain charme) et surtout qu’elle joue comme un pied. Mais bon, il y a de bonnes critiques sur ce film. Sauf que toi tu mets des bémols aussi… Que faire ?

    J'aime

  2. J’ai bien aimé, moi aussi. Ce n’est pas le film de l’année – et il ne sera même pas dans mon top 10 😉 oui, je « tease » et alors ? 😀 – mais il tient ses promesses. Un divertissement sympa, avec un côté « carte postale » comme le souligne notre ami Ronnie, mais qui ne m’a pas déplu.

    Je crois que j’apprécie de plus en plus Mark Ruffalo. Quant à Keira Knightley, je la trouve un peu trop expressive avec des mimiques, mais bon… il y a de bien pires actrices, aujourd’hui.

    J'aime

  3. @ Ronnie :
    Je peux comprendre que ce film ne t’ait pas plu. Cependant, je rejoins l’avis de Martin, y a des actrices bien plus exaspérantes que Paltrow, du style Kate Beckinsale, Gwyneth Paltrow (il faudra qu’on m’explique son Oscar), Lindsay Lohan, Megan Fox, Jessica Alba, Kate Hudson…

    J'aime

  4. @ Chonchon :
    A part dans A Dangerous Method, où elle en fait vraiment des caisses, j’aime énormément Keira Knightley.
    J’ai mis quelques bémols car je pense que je devais être honnête avec le film, cependant, le film m’a tout de même plu, au point de mettre 3 étoiles (ce qui est tout de même généreux).

    J'aime

  5. @ Martin :
    Exactement, pas le film de l’année mais il reste bon dans son genre. (c’est mal de teaser comme ça :o).
    Bon moi j’ai décidé de défendre jusqu’à la mort (bon quand même pas non plus), je trouve qu’elle a encore de la fraîcheur et encore un certain naturel (même ses mimiques me paraissent spontanées, même si je comprends que ça puisse gaver). Quant à Ruffalo, j’ai toujours bien aimé depuis le premier film dans lequel je l’ai vu (30 ans sinon rien… Quel chef-d’oeuvre ce machin !).

    J'aime

  6. @Ronnie: non, je n’ai pas de liste à te donner… je ne vois d’ailleurs pas grand intérêt à lister les casseroles 😉 Et je connais ton intransigeance !

    @Tina: je savais que tu m’en voudrais de « teaser » sans vergogne 😉 Tu n’as plus trop longtemps à attendre, rassure-toi ! J’ai même décidé d’accélérer la manoeuvre (un peu). Il faudra que je revienne défendre Gwyneth Paltrow, que j’ai trouvé très juste dans « Two lovers ». Pour ce qui est de Mark Ruffalo, je citerais notamment « Ma vie sans moi » comme l’un de ses jolis films.

    J'aime

  7. @ Martin :
    Ohhh ça fait du bien d’être un peu méchant, faut pas hésiter à donner des noms ! 😮
    Je n’ai pas vu Two Lovers… Ce film arrivera-t-il à me faire changer d’avis ? En tout cas, je ne la supporte pas, et pour être franche j’étais même heureuse qu’elle crève dans Seven ! (enfin son personnage bien sûr)
    Pas vu non plus Ma vie sans moi (ça a l’air très déprimant au passage).

    J'aime

  8. Je suis tout à fait d’accord avec toi ! J’ai bien aimé ce film… seule la fin m’a un peu déçue. Par contre la BO coup de coeur assuré !

    J'aime

  9. @ Didynimes :
    Justement j’ai bien aimé la fin car elle n’est pas attendue et toute gnangnan. Je trouve qu’elle permet de cibler réellement le propos du film, c’est-à-dire la musique 🙂

    J'aime

  10. Tu as raison il a quelques défauts mais j’avais été agréablement surprise par ce film, je l’avais trouvé touchant, poétique.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s