Bilan de l’année 2014

Tout d’abord, bonne annnéééééé (ça c’est fait).

bbdrink

Comme de nombreux blogueurs, je publie à mon tour mon bilan des films sortis cette année.

J’ai vu exactement 74 films sortis cette année. Certes, je me doute bien que certains blogueurs ont réussi à en voir plus et je les félicite car ce n’est pas évident de consacrer du temps à sa passion quand on a une vie privée à côté. Cependant, je ne pense pas que j’ai à rougir. Même si j’ai raté quelques films qui seraient apparemment à voir (Ida, Whiplash, Nightcall, States of Grace, La Grande Aventure Lego ou encore Leviathan), je pense que j’ai réussi à voir suffisamment de films pour pouvoir donner mon jugement sur cette année cinématographique. Dans l’ensemble, même si certains films m’ont vraiment agacée (vous le verrez dans mon flop 10), je trouve cette année plutôt bonne, confirmant qu’il y a encore des réalisateurs nous proposant des films de qualité (important de le préciser vu que nous sommes envahis de suites et de remakes).

Avant de pouvoir entrer dans les détails, j’aimerais tout de même profiter de cet article pour remercier tous mes lecteurs, que ce soit les fidèles, les lecteurs occasionnels, les cinéphiles, les non-cinéphiles et tous les autres spécimens.

 

TOP 10

1. Mommy (Xavier Dolan)

2. Interstellar (Christopher Nolan)

3. Gone Girl (David Fincher)

4. Le conte de la princesse Kaguya (Isao Takahata)

5. Le vent se lève (Hayao Miyazaki)

6. Pride (Matthew Warchus)

7. Les Combattants (Thomas Cailley)

8. Big Bad Wolves (Aharon Keshales, Navot Papushado)

9. The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)

10. Les Opportunistes (Paolo Virzi)

mommy

Pour être honnête, le top 3 que j’ai établi m’étonne par rapport à mes goûts habituels. Avant d’aller voir Mommy, j’avais envie de dévisser la tête de Dolan, je n’aimais pas particulièrement Nolan (*illumination inutile du jour* Nolan, Dolan… deux noms proches !) et je n’aime pas tous les films de Fincher (surtout Benjamin Button et Millenium). Mommy premier peut paraître presque banal vu le nombre de tops qui l’ont également premier. Suivre les gens comme des moutons n’est pas mon style, d’ailleurs, les gens qui me connaissent le savent. Ce film, qui met en scène un trio d’acteurs fantastique, est à la fois bouleversant et lumineux. De plus, Dolan a énormément progressé, il filme ce qui est réellement utile, il a enfin arrêté de procéder à des démonstrations.

interstellar

Dans un autre style, Interstellar, une odyssée humaniste mettant également en scène des relations compliquées entre parent et enfant, est également extrêmement poignant . Enfin, Gone Girl est à la hauteur du brillant roman de Gillian Flynn. Même en connaissant le dénouement, Fincher a réussi à me captiver et à m’étonner de nouveau. Tout en signant un thriller choc grâce à un scénario (écrit par l’auteure du bouquin) en béton, le réalisateur propose une vision noire du mariage (j’espère qu’il n’y a pas des divorces à cause de ce film) ainsi qu’une réflexion percutante sur les médias. J’ai peur que Rosamund Pike n’ait pas son Oscar, pourtant elle mériterait vraiment de l’emporter.

gonegirl

J’ai également été marquée par les adieux poétiques et déchirants des deux maîtres de l’animation japonaise, Isao Takahata (Le Conte de la princesse Kaguya) et Hayao Miyazaki (Le Vent se lève). Beaucoup s’inquiètent de l’avenir des studios Ghibli. J’ai parfaitement conscience qu’il sera difficile de retrouver des réalisateurs aussi talentueux et peut-être qu’on n’aura plus de chefs-d’oeuvre. Cependant, ayant encore confiance aux studios Ghibli, je continuerai à me déplacer voir leurs films assurés par de jeunes réalisateurs.

kaguya

D’ailleurs, Matthew Warchus et Thomas Cailley prouvent que les jeunes réalisateurs peuvent signer de véritables pépites. Pride et Les Combattants sont les deux meilleurs feel good movies de l’année. Pride, s’inscrivant dans la lignée des meilleures comédies sociales britanniques, est une fabuleuse ode à la tolérance et à la solidarité. Hélas, même dans des pays dits civilisés, cette oeuvre me semble indispensable (La Manif pour tous, prends ça dans la gueule). Quant au long-métrage Les Combattants, il s’agit d’un mélange fabuleux et judicieux entre la comédie romantique, le film de guerre et le film apocalyptique. Kevin Azaïs fait pour moi partie des révélations masculines de l’année et Adèle Haenel est géniale en fille masculine cinglée et butée, qui dit tout ce qui lui passe par la tête et qui fout des coups de boule à tout le monde.

pride

Enfin, je vais terminer sur trois films, certes différents, mais qui partagent comme point  commun la noirceur et le cynisme. Tout d’abord, The Grand Budapest Hotel, qui réunit un casting prestigieux, fait partie des meilleurs films de l’année mais en plus il s’agit selon moi du meilleur film de Wes Anderson. Le réalisateur déjanté signe certainement son long-métrage le plus sombre et le plus mélancolique. Puis, malgré des critiques plus mitigées (je sais que certains vont même se demander ce qu’il fiche là), j’ai énormément aimé Big Bad Wolves. Certes, le film n’est pas ce qu’il y a de plus original (une histoire de vengeance assez classique) pourtant j’ai trouvé le résultat absolument jouissif et captivant jusqu’à la dernière seconde. Enfin, le thriller/drame social Les Opportunistes qui propose une critique féroce de la haute société italienne conclut mon top 10. Je n’ai pas l’impression que ce film ait rencontré un grand succès dans les salles françaises, ce qui est regrettable.

thegrandbudaspesthotel

 

Flop 10

1. Fiston (Pascal Bourdiaux)

2. Un été à Osage County (John Wells)

3. L’amour est un crime parfait (Jean-Marie et Arnaud Larrieu)

4. How I live now – Maintenant c’est ma vie (Kevin MacDonald)

5. Barbecue (Eric Lavaine)

6. Supercondriaque (Dany Boon)

7. Lucy (Luc Besson)

8. Bande de filles (Céline Sciamma)

9. Under the skin (Jonathan Glazer)

10. Only lovers left alive (Jim Jarmusch)

fiston

Je sais que je n’ai pas fait de cadeaux aux films français, il y en a tout six qui font partie de ce flop 10. Parmi ces six films, trois sont des comédies. Enfin, officiellement car en réalité elles ne sont pas drôles. Je remarque également une chose : ces films ont un titre se limitant à un mot. Visiblement, les Français sont pris pour des incultes ne sachant plus s’exprimer. Fiston est pour moi le pire film de l’année. Kev Adams ne sait décidément pas jouer et Franck Dubosc a l’air de se demander bien ce qu’il fait là, la réalisation est digne de celle de Joséphine, Ange Gardien,  clichés sur les femmes qui deviennent énervants, scénario vide et prévisible (mais qui veut faire croire en plus qu’il ne l’est pas). Malgré une accumulation de défauts, Fiston fait partie des succès de l’année. L’explication de ce succès au box-office ? Les ados en chaleur qui se sont déplacées pour Kev Adams (« wow il est trop beau et trop drôle » mouahahahah la blague). Barbecue est également mauvais. Très mauvais. Une sorte de remake pourri de Peter’s Friends ou des Petits Mouchoirs mais en version pourrie (en gros pas drôle, chiant; des personnages peu sympathiques, les femmes sont des potiches, montage pseudo-laborieux, voix-off agaçante, un casting pas surprenant…). Je le savais rien qu’en voyant la bande-annonce. Hélas, on m’a traîné de force pour voir ce machin. En plus, on voit à peine des barbecues… Enfin, le dernier film de Dany Boon, Supercon Supercondriaque, est également mauvais. Pourtant, sans être une fan absolue de Boon, j’avais bien aimé Bienvenue chez les ch’tis et je trouvais le reste de sa filmo (en tant que réalisateur) correct. Mais là quel grand n’importe quoi ! Sans être bon, le film aurait pu être à peu près correct. Mais Boon parle finalement de tout sauf de la maladie suggérée dans le titre devenu mensonger. Non seulement c’est hors-sujet mais en plus le scénario est totalement tiré par les cheveux (et je suis gentille). En plus, Boon est complètement à côté de la plaque lorsqu’il se met à parler de politique et sa romance avec Alice Pol est niaise et même pas crédible quand on y repense.

supercondriaque

Hélas, deux films d’auteur français m’ont également fortement déçue : L’Amour est un crime parfait et Bande de filles. En ce qui concerne le film des frères Larrieu, il aurait pu être intéressant, notamment avec son atmosphère glaciale mais rien ne marche : scénario vide, absence de tension sexuelle, contrairement à ce qu’il veut faire croire, résultat prétentieux et pseudo-psychologique, scènes irréalistes… De plus, j’ai failli m’endormir à plusieurs reprises. Je me suis demandée quel était l’intérêt de ce film vu qu’on comprend rapidement ce qui s’est passé ? Quant au film de Sciamma, j’ai été très très très déçue alors que je croyais énormément au talent de cette réalisatrice, même si je n’adore pas non plus ses deux précédents films. Le voir figurer dans mon flop ne me réjouit pas forcément mais je dois être honnête avec moi-même : je n’ai rien aimé dans Bande de filles : ni les actrices, ni les personnages, ni l’esthétique, ni le scénario qui est creux et prévisible à des kilomètres, ni les clichés véhiculés (même si la réalisatrice dira que non), ni le titre mensonger, ni les dialogues qui sonnent faux. Je me suis lamentée pendant ces deux heures interminables.

amourcrime

Enfin, j’ai détesté Lucy, le plus gros succès français à l’étranger. Certes, le film reste divertissant, je dois le reconnaître même si Besson ne peut pas s’empêcher de ressortir ses recettes vieilles comme le monde. Mais sa prétention et sa philosophie à deux balles (monsieur se prend visiblement pour Malick et Kubrick. Et aussi pour un gars qui bosse à National Geographic) ainsi qu’une accumulation délirante de bêtises (amalgames dans les notions, scènes d’action tournant au ridicule, trip sur les animaux etc…) m’ont sidérée. Et contrairement à ce qu’il veut nous faire croire, je soupçonne Besson d’être un peu misogyne. Scarlett Johansson, au passage, très mauvaise dans Lucy, était hélas à l’affiche d’un autre film que j’ai profondément détesté cette année : Under the skin. J’aimais bien Jonathan Glazer, vidéaste pour Radiohead (Street Spirit et Karma Police) et Blur (The Universal) et je n’ai absolument rien contre les films expérimentaux. Certes, je ne dis pas que c’est mauvais techniquement, loin de là, mais cela ne m’a pas sauvé de l’ennui (je ne sais pas même ce qui m’a pris de rester dans la salle, comme tous les autres spectateurs qui ont poussé des soupirs à de nombreuses reprises – comme je les ai compris ce jour-là). Je ne sais même pas de quoi ça parle ce machin interminable… Mais visiblement, certains spectateurs ont trouvé leur intérêt (Scarlett à poil, wow quel événement *ironie et agacement*). Dans le même style, la séance de Only lovers left alive, a également été épouvantable. Pourtant j’aime bien certains films de Jarmusch – j’insiste sur le terme « certains » – et j’étais curieuse de voir sa vision sur le mythe du vampire version rock. Mais là rien ne passe non plus. Pour vous faire un résumé de mon ressenti, il s’agit pour moi d’un interminable clip vide, prétentieux, peu subtil et particulièrement inintéressant (on ne fait que voir des personnages ne rien foutre de leurs journées, avachis comme les candidats de Secret Story et faire trois accords parce que, yeaaah, c’est rock). Ainsi, les délires autour de ce pauvre Christopher Marlowe, des noms de plante ou d’objets dits en latin ou encore des dialogues abrutissants autour du rock et de l’art ou même sur le problème de l’eau me laissent penser que Jarmusch n’était pas dans son état normal lorsqu’il a écrit et réalisé ce film.

lucy

Enfin, dans ce flop, on retrouve tout d’abord le pénible et médiocre Un été à Osage County, drame familial lourdingue et inintéressante dont le but est de voir des personnages superficiels et antipathiques se hurler dessus. Voir Meryl Streep cabotiner fait franchement de la peine, sa nomination aux Oscars est une honte. Je vais terminer mon commentaire sur les flops sur le désastreux How I live now – Maintenant c’est ma vie, qui s’attarde sur la romance entre deux cousins (mais apparemment ne choque personne) sur fond d’une Troisième Guerre Mondiale inexistante. J’ai eu envie de gifler tout le long Daisy une pseudo-rebelle dépressive (les membres de Tokio Hotel passeraient presque pour des rageux) qui se transforme en fleur bleue (son cousin se prénomme « Edddddddddddddiiiiiiiie », t’as pigé ?) ainsi que l’autre mioche qui fait que se plaindre.

howilivenow

Publicités

42 réflexions au sujet de « Bilan de l’année 2014 »

  1. Parmi ton top 10, j’ai aimé tous les films que tu cites (pour peu que je les ai vus, bien évidemment). Seule exception à la règle : Gone Girl, qui m’a prodigieusement agacée. Avec le recul, je le déteste encore plus oups

    Parmi ton flop 10, j’en ai visiblement loupé pas mal (soupir de soulagement). Je partage ton point de vue sur Un été à Osage County de John Wells (qui a seulement réussi l’exploit d’être le seul film où Meryl Streep est mauvaise) et Lucy de Luc Besson (que j’ai très rapidement abandonné). J
    e suis étonnée de trouver Under the skin de Jonathan Glazer, j’en ai entendu tellement de bien ! Mais en même temps je m’en suis méfiée dès le début, raison pour laquelle je ne l’ai pas encore vu mais il est dans ma liste.

    No comment concernant Only lovers left alive de Jim Jarmusch 😉

    Et bonne année !!!

    J'aime

  2. Joli bilan ! Quand je pense que j’ai raté Mommy au ciné.. Il faudra que je me rattrape en DVD. Dommage pour Bande de filles, on en avait discuté j’ai quand même envie de le voir parce que j’avais beaucoup beaucoup aimé Tomboy.
    Sinon, tu as raison pour les Studios Ghibli, faisons confiance aux nouveaux talents, je suis sure qu’ils en regorgent !

    J'aime

  3. Ouh là ! Chez Tina on trinque déjà ! C’est le « before » du réveillon ! Du coup je me joins à la fiesta pour applaudir cette très belle sélection, composée avec un goût certain et joliment argumentée. Je partage la même satisfaction pour les titres mentionnés dans le Top (pour peu que j’ai pu y gouter). Quant à « Mommy », bien bourré en fin de soirée, peut-être que je finirai par me laisser encore avoir (pour rester poli) par Dolan. Côté flop, y a comme un hic : je note trois titres qui s’affichent dans mon tip-top. Bonne (fin d’) année !

    J'aime

  4. 5 de ton top sont dans le mien et j’en ai un de ton flop. Une année avec de bonnes choses mais beaucoup de déceptions et de grands navets. Je m’étonne de ne pas voir Hercule et son Mont Asticus!

    J'aime

  5. @ Chez Sentinelle :
    Quoi t’as pas aimé Gone Girl ? (je vais pleurer, je reviens 😮 😮 😉 )
    C’est pour ça que j’ai mis Osage County aussi haut dans mon flop : Meryl ne méritait pas ça.
    Si ca peut te rassurer, beaucoup de blogueurs ont adoré Under the skin mais pour moi il s’agit pratiquement d’une arnaque (oui, je suis même méchante le 31 décembre).
    Bonne année également 🙂
    PS : merci m’avoir fait découvrir The IT Crowd 🙂

    J'aime

  6. @ Yuko :
    (en mode *je t’engueule*) RAAAAAAH T’as raté Mommy, mais enfffiiiiinn ça va paaaas ? (*fin de la pseudo-engueulade*)
    J’avais pourtant aimé Tomboy mais là j’étais à deux doigts de me barrer (du coup j’étais écroulée sur mon siège, en train de faire une overdose de ras-le-bol).
    Je crois qu’il y a le nouveau Ghibli qui sort en janvier, il y a de fortes chances que j’aille le voir !

    J'aime

  7. @ Princécranoir :
    Vaut mieux que je publie mon bilan aujourd’hui, j’ai encore les idées claires et au moins je peux tourner la page (oh tant de poésie c’est beau tout ça).
    Si ça peut t’inciter à voir Mommy, je détestais Dolan jusqu’à présent (du genre j’avais envie de le gifler), mais son film est magnifique (en tout cas, c’est mon avis).
    Je pense repérer ces fameux films du flop 😮 forgive me 😮
    Bonne année également 🙂

    J'aime

  8. @ Borat :
    J’ai vu ça sur ton blog (j’ai pas pu commenter vu que c’est bloqué mais bel article au passage 🙂 ), ça fait pas mal de films en commun 😉
    Hey hey Hercule (et son mont Asticus traumatisant) a eu de la chance ! (il n’est pas passé loin, je l’avoue – ça a été dur de faire mon flop).

    J'aime

  9. Coucou, intéressant ce Top et flop, je n’ai pas vu énormément de films (et pire encore j’ai donné mon avis sur très peu !) donc y a beaucoup de films de ton « classement » que je n’ai pas vus. Mais j’aime bien ton analyse (bon j’ai juste eu un ressenti different sur Orange County). Et au fait Bonne année 2015 à toi aussi

    J'aime

  10. Bonjour Tina, d’abord, bonne année et bonne santé (ca y est, c’est fait). Sinon, ton top est honorable même si je n’y souscris pas dans son intégralité mais il y a Mommy, Pride et Les opportunistes, c’est très bien. Pour tes flops, je ne suis pas d’accord avec le Jarmusch mais le pour le reste, rien à dire car il y en 8 sur 10 que je n’ai pas vus.

    J'aime

  11. @ Dasola :
    Je sais que beaucoup ont aimé le Jarmusch et beaucoup ont envie de me filer deux gifles à cause de ce choix dans mon flop 🙂 (mais bon j’avoue avoir passé une des pires séances de ma courte existence).

    J'aime

  12. @ Eelsoliver :
    Merci beaucoup Oliver, je reçois tout ce que tu m’envoies (ça va peut-être me servir :o).
    Bonne année également (bonne nouvelle : je vais pouvoir bientôt regarder Salo !)

    J'aime

  13. Bonne année, Tina !

    Je me retrouve pas mal dans ton top et, en même temps, c’est amusant: nous avons quelques grosses différences aussi. I’ll be back to explain !

    En tout cas, je me dis que le fait que tu te surprennes toi-même est vraiment positif. Avec toujours plus de connaissances cinéma et d’ouverture, tu aimes de nouveaux films et ça va te permettre d’en découvrir davantage sans a priori.

    Au plaisir de te relire en cette année 2015 ! 🙂

    J'aime

  14. @ Martin :
    Je veux des explications ! (en mode chieuse)
    En tout cas, effectivement j’essaie d’être ouverte, de découvrir le plus de films possibles (même si c’est pas facile entre le temps et l’argent), j’écoute également les conseils qu’on me donne. 🙂
    Merci beaucoup, toujours également un plaisir d’aller sur ton blog 🙂

    J'aime

  15. Un top 2014 comme chez Borat mais avec des préférences différentes et tout aussi intéressantes. Personnellement j’avoue en avoir manqué pas mal, aussi bien dans la liste des flops que des tops

    J'aime

  16. Meilleurs voeux à toi Tina 🙂
    Comme toi chez moi, je n’ai pas vu la plupart des films présents dans ton flop (sauf How I Live Now, que j’avais bien aimé – même si j’étais bien le seul à lui trouver des qualités).

    J'aime

  17. Cette année honnêtement, je me souviens d’avoir vu Le vent se lève, Le Hobbit, Astérix, Le dernier X-Men, Godzilla, La Planète des Singes et il doit y en avoir d’autres, mais là je ne saurais pas dire.

    J'aime

  18. @ 2flicsamiami :
    Merci, toi aussi bonne année, meilleurs voeux et tout le reste 🙂
    Certes, il n’a pas des critiques tops mais j’ai l’impression avoir été la seule à avoir été choquée par cette relation entre cousins (je ne m’en remets pas, désolée).

    J'aime

  19. @ Vince :
    Finalement dans ce que tu cites, je n’ai vu que Le vent se lève et Godzilla.
    Après pour me faciliter la tâche, je note dans un carnet les films que j’ai vu. Et puis, peut-être que tu préfères rattraper des classiques en dvd.

    J'aime

  20. @ Vince :
    Disons que dans le lot il y a de très bons films et après il y a un trop grand nombre de films moyens. C’est bien aussi de découvrir les films classiques, ça me parait essentiel pour comprendre certains films actuellement et puis c’est important pour la culture. J’essaie en tout cas de voir à la fois des films qui sortent au ciné et des classiques (d’où la création de ma fameuse liste – je crois que je saoule tout le monde avec ça).

    J'aime

  21. Je crois que mon commentaire n’est pas passé, je te disais donc que je note ton top 3 se sont des films sur lesquels je ne me serai pas forcément arrêté.

    Concernant ton flop, je comprends pour Supercondriaque et Fiston [que je n’ai pas vu mais bon x) ] mais peux-tu me dire en quoi « Bande de filles » est cliché ? Ton avis m’intéresse.

    J'aime

  22. @ Charlie Dupin :
    Effectivement ton commentaire n’était pas passé (straaaange).
    Ah bon tu n’aurais vu aucun film du top 3 ? 😮 (en mode pseudo choquée)
    En regardant Supercondriaque et Fiston, j’avais conscience que je n’allais pas forcément passer un bon moment 😮
    Pour Bande de filles, je crois que je vais te renvoyer directement à ma critique, là j’ai vraiment développé mon avis (j’en avais gros sur la patate) : https://tinalakiller.wordpress.com/2014/11/05/bande-de-filles/

    J'aime

  23. Pas mal ce top et Flop. Bon, je n’ai pas vu tout les films, je peux même dire que j’en ai raté une grande partie. certains comme Interstellar ne me tentent d’ailleurs pas du tout. Par contre, j’ai vu Un Eté A Osage County et je trouve au contraire que, pour une fois, Meryl Streep à un bon rôle, ce qui n’était pas arrivé depuis au moins une quinzaine d’année. Bref, j’ai aimé le film, pas taper !!!.

    J'aime

  24. @ Titi70 :
    Pourquoi tu ne veux pas voir Interstellar ? (en mode interrogatoire hyper flippant).
    Mais nooooon je ne vais pas te frapper (je ne suis pas si violeeeente que ça). Personnellement, pour moi le dernier bon rôle de Meryl remonte à Doute.

    J'aime

  25. Je n’ai qu’un seul film en commun avec toi dans ton Top 10 (Interstellar), il faut dire que je n’ai pas vu les autres 🙂 sauf « Gone girl » qui m’a quelque peu déçu, surtout les acteurs je dirai. Quant à ton flop 10, malheureusement j’en ai vu plus et, quand on y pense, ça fait un peu chier de voir que le cinéma français est plein de mauvais (comédies) films. Et, pour le coup je crois qu’on se retrouve plus là-dessus…

    J'aime

  26. @ Tinakiller
    Pour Interstellar, c’est simple, les films d’anticipation m’ennuie, voir me font copieusement ronfler, c’était déjà le cas avec 2001, alors celui la, ce n’est la peine. Et puis, j’ai peur du syndrome Gravity, à savoir de belles images et des progrès techniques ébouriffant cachant au finale fait qu’il n’y a pas de scénario.

    J'aime

  27. @ Titi70 :
    Ah je comprends, effectivement c’est problématique 😮 Pour ma part, j’avais beaucoup aimé Gravity (malgré un scénario très simple) mais je trouve Interstellar au-dessus, je le trouve plus universel et je trouve au contraire le scénario plus riche.

    J'aime

  28. @ Lilylit :
    Noooooon hélas ! (c’est marrant car je pensais à ce film il y a deux ou trois jours – à force de voir Brie Larson partout pour Room, forcément ça m’a aidée à y penser !).
    Je viens de lire ton billet, tu me donnes envie de le regarder ! 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s