Les Opportunistes

réalisé par Paolo Virzi

avec Valeria Bruni Tedeschi, Fabrizio Bentivoglio, Valeria Golino, Fabrizio Gifuni, Matilde Gioli, Guglielmo Pinelli, Giovanni Anzaldo, Luigi Lo Cascio…

titre original : Il capitale umano

Drame italien. 1h50. 2013.

sortie française : 19 novembre 2014

Les opportunistes

Près du Lac de Côme en Italie. Les familles de la richissime Carla Bernaschi et de Dino Ossola, agent immobilier au bord de la faillite, sont liées par une même obsession : l’argent. Un accident la veille de Noël va brutalement changer leurs destins.

Les opportunistes : Photo Valeria Bruni Tedeschi

Les Opportunistes, adapté du roman Human Capital de l’Américain Stephen Amidon, a remporté sept Donatello Awards dont meilleur film, meilleur scénario, meilleure actrice (Valeria Bruni Tedeschi), meilleure actrice dans un second rôle (Valeria Golino) ou meilleur acteur dans un second rôle (Fabrizio Gifuni). J’étais curieuse de découvrir le fameux film qui a réussi à battre La Grande Bellezza : certes, le merveilleux film de Sorrentino n’est pas reparti les mains vides (pour ceux qui n’auraient pas suivi l’actualité, Sorrentino et Servillo ont été récompensés par l’académie du cinéma italien) mais voir le grand gagnant des European Film Awards et de l’Oscar du meilleur film étranger se faire battre dans la catégorie la plus importante dans son propre pays avait de quoi susciter ma curiosité. Certes, j’aurais préféré voir La Grande Bellezza gagner le prix du meilleur film (il faut dire que je vénère ce film), cependant, Les Opportunistes est selon moi un excellent film, qui prouve bien que le cinéma italien est loin d’être mort. Le long-métrage de Paolo Virzi (Chaque jour que Dieu fait, La prima cosa bella) est organisé autour d’un accident de voiture, que les spectateurs découvrent au début. Ainsi, le film va être divisé en quatre chapitres. Tout d’abord, les trois premiers (« Dino », « Carla » et « Serena ») nous montrent le point de vue d’un personnage, permettant aux spectateurs petit à petit de découvrir la vérité.

Les opportunistes : Photo Fabrizio Bentivoglio, Valeria Golino

Quant au tout dernier chapitre, qui est en réalité la conclusion de l’histoire, s’intitule, comme le titre original du film, « Le capital humain ». Ce terme, d’abord en rapport avec l’accident de voiture, est calculé par les assurances sur la base de l’espérance de vie, du revenu potentiel, du nombre et de la qualité des relations affectives du défunt. Le titre – qui a bien plus impact que le titre français – va alors prendre tout son sens. Paolo Virzi signe un puissant drame social et familial sous des allures de thriller dans lequel il n’hésite pas à présenter la haute société italienne  actuelle sous son plus mauvais jour, c’est-à-dire cupide, cynique et surtout sans aucune morale. Ainsi, il n’y a pas de place pour les sentiments (Dino qui n’hésite pas à trahir sa propre fille juste pour l’appât du gain), chacun pense surtout à ses intérêts et veut sauver les apparences (le cas de Carla qui reste avec son connard d’époux méprisant). Le scénario habile, la mise en scène soignée et le montage efficace rythment le film en évitant des éventuelles répétitions, qui auraient pu avoir lieu avec l’alternance des points de vue, sans perdre les spectateurs en cours de route. Enfin, le casting est excellent, que ce soit les acteurs connus du grand public comme Valeria Bruni Tedeschi (parfaite en femme qui constate bien l’illusion et l’hypocrisie de son milieu) ou Fabrizio Bentivoglio (formidable en agent immobilier cupide et dénué d’humanité) ou encore les moins connus comme la jeune Matilde Gioli, qui incarne la touchante Serena.

Les opportunistes : Photo Giovanni Anzaldo, Matilde Gioli

Publicités

8 réflexions au sujet de « Les Opportunistes »

  1. Même ressenti que toi donc pour ce film 😉
    J’ai beaucoup aimé Serena, et le petit jeune qui joue le rôle de Luca Ambrosini n’est pas mal non plus. Une dernière séquence (voir ton dernier extrait) vraiment touchante !

    J'aime

  2. @ Chez Sentinelle :
    Je n’ai pas cité tout le casting (je voulais au début mettre un petit commentaire pour chacun mais j’avais peur d’être lourde, pour ça que j’ai préféré être brève) mais effectivement Giovanni Anzaldo est également très bon dans le rôle de Luca, en tout cas il m’a énormément touché.

    J'aime

  3. @ Yuko :
    C’est vraiment dommage que tu l’aies raté. En tout cas, j’ai eu de la chance qu’il soit encore au ciné (visiblement il a trouvé chez moi son public, la salle était bien remplie).

    J'aime

  4. @ Auroreinparis :
    Oui, le mois de novembre est – comme pratiquement toutes les années – surchargé. J’ai raté hélas pas mal de films, j’essaie de les rattraper comme je le peux 🙂

    J'aime

  5. Bonjour Tina, je suis contente que le film t’ai plu. J’ai trouvé l’histoire bien construite et les acteurs sont en effet tous excellents (même VBT, c’est dire, parce qu’elle m’énerve très souvent). Bonne fête de fin d’année et bon début d’année 2015 avec plein de films à voir.

    J'aime

  6. @ Dasola :
    J’avoue que je connais très mal VBT, je crois que je l’avais juste vu dans le récent Viva la liberta, elle était pas mal mais elle a plutôt un petit rôle, difficile de réellement la juger.
    Passe également de très bonnes fêtes, bonne année 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s