Absolutely Fabulous

Créée par Jennifer Saunders et Dawn French

avec Jennifer Saunders, Joanna Lumley, Julia Sawalha, Jane Horrocks, June Whitfield…

Série comique britannique. 5 saisons. 1992-2004.

Elles sont vieilles, elles sont liftées, elles boivent comme des trous et elles jurent à longueur de journée ! Patsy et Edina nous entraînent dans leur quotidien déjanté…

Jennifer Saunders et Dawn French (la Grosse Dame dans Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, c’était elle) formaient un duo depuis 1987 dans une série comique, diffusée sur la BBC Two intitulée tout simplement French and Saunders. Ce show est principalement connu pour ses parodies, que ce soit de films (Titanic, La leçon de piano ou plus récemment dans une émission spéciale Mamma Mia), de séries (Dr Quinn, Alerte à Malibu…) ou encore de chanteurs ou groupes de musique (Madonna, Britney Spears, Abba, Alanis Morissette, Boyzone, U2, The Corrs, Cher, The White Stripes…). Si vous avez envie de vous faire une idée, je ne peux que vous conseiller d’aller regarder certains de ces sketchs sur Youtube par exemple. C’est dans l’un des sketchs, que vous pouvez regarder ici, que va naître une autre série, encore plus culte : Absolutely Fabulous. Cette série a duré cinq saisons de 6 à 8 épisodes en moyenne, chaque épisode durant trente minutes. Il y a eu également des épisodes en hors saison (comme récemment celui qui se déroule pendant les derniers Jeux Olympiques). Le générique, également culte, est une reprise de This Wheel’s on Fire par Julie Driscoll et Adrian Edmondson. Hélas, la série a aussi connu une abominable adaptation française, par Gabriel Aghion en 2001, intitulée simplement Absolument fabuleux, avec des Josiane Balasko et Nathalie Baye jouant comme des pieds (et je suis gentille).

ab2

Edina « Eddy » Monsoon (Jennifer Saunders) et Patsy Stone (Joanna Lumley) sont deux amies officiellement quarantenaires (car on sait tous que Patsy ment sur son âge), qui ne sont pas encore sorties des années 1960/1970. Elles ont toutes les deux une passion pour le sexe, les clopes, la drogue, l’alcool, la mode et la chirurgie esthétique. Eddy, qui dirige sa société de relations publiques (même si elle ne bosse pas des masses) est une pseudo-bouddhiste fan de Christian Lacroix et mère de deux enfants : Serge, né d’un premier mariage avec Marshall Turtle (remarié avec la déglinguée Bo) et parti depuis un bail (on peut le comprendre), et Saffron, née de son second mariage avec Justin, depuis devenu homosexuel et qui vit toujours avec sa mère. Les relations entre Edina et sa fille sont particulièrement houleuses, les rôles étant inversés principalement à cause de l’immaturité d’Edina. Cette dernière, qui aime pourtant sa fille (à sa manière), a du mal à comprendre pourquoi Saffron est si sage (en gros elle ne se drogue pas, ne boit pas et ne couche avec le premier venu) ni pourquoi elle fait des études. On pourra également ajouter le fait qu’Eddy vit également avec sa mère, probablement atteinte de la maladie d’Alzheimer. Patsy est dans un état plus lamentable que sa copine (elle est littéralement « stone »). Elle a été vaguement  mannequin, a eu une « carrière » d’actrice porno et n’a rien mangé de solide depuis des lustres, Elle aussi est censée bosser dans un magazine de mode sauf qu’elle ne fout rien non plus (c’est même encore pire qu’Eddy dans ce domaine). Elle déteste Saffron qui, selon elle, n’aurait jamais dû naître et est capable de lui balancer les pires horreurs.

ab3

Absolutely Fabulous est d’abord une série qui me fait énormément rire et qui ne me lasse pas depuis des années. La recette ? Tout d’abord, il y a le comportement irresponsable et la mauvaise foi d’Eddy, créant souvent un décalage détonant avec sa fille. Ainsi, Saffron engueule sa mère comme s’il s’agissait de sa fille et va même plus loin en lui achetant des capotes ! Puis, les répliques méchantes et insultantes de Patsy, qui n’a aucune gêne à balancer toutes ces saloperies, font également partie de ces ingrédients humoristiques. Enfin, on peut tout simplement évoquer la stupidité même des deux copines. Cependant, même si les deux amies ont un comportement plus que discutable, elles restent attachantes. La série, surtout les premières saisons, fait très années 90s, pourtant elle n’a pas vieilli. D’ailleurs, les dernières saisons se déroulent dans les années 2000 et mise à part quelques petits changements esthétiques, le fond n’a pas du tout changé. Eddy et Patsy rappellent clairement les femmes d’aujourd’hui (on pourra notamment penser à un grand nombre de célébrités) qui refusent de vieillir et qui ne sont préoccupées que par les apparences. Absolutely Fabulous montre également une société britannique divisée en deux camps. Pour schématiser, d’un côté, Eddy, Patsy et toutes leurs connaissances, représentent cette société devenue moderne, excentrique, refusant le conformisme mais qui est superficielle, vide et inculte. De l’autre, Saffy et sa grand-mère représentent une Angleterre assez coincée.

ab5

Dans l’ensemble, j’aime les cinq saisons et les épisodes hors saisons. Toutes les saisons vont nous offrir un lot d’épisodes réussis et marquants. On pourra par exemple citer « Poor » (ép.5, saison 2) dans lequel Saffy va faire croire à sa mère qu’elle n’a plus d’argent afin qu’elle réduise ses dépenses extravagantes, « France » (ép.3, saison 1) où on va suivre les vacances d’Eddy et Patsy dans le Sud de la France ou « Sex » (ép.3, saison 3), dans lequel Edina et Patsy vont faire appel à des prostitués. Les trois premières saisons sont celles que je préfère. La troisième saison est selon moi la plus intéressante : il y a enfin une évolution. Ainsi, Edina veut reprendre sa vie en main et semble enfin travailler (même si elle a parfois un comportement crétin mais elle bosse). Bubble, la stupide assistante d’Eddy, va également prendre plus de place pour notre plus grand bonheur. En revanche, j’aime un peu moins la saison 5 qui met en scène la grossesse et la nouvelle vie de famille de Saffron. On a pu voir dans les quatre précédentes saisons une Saffy très responsable. Du coup, en connaissant le personnage, j’ai eu un peu de mal à croire qu’elle ait pu tomber enceinte par accident. Je ne pense pas qu’elle aurait pu reproduire le même schéma que sa mère. De plus, même si son compagnon africain John (interprété par le regretté Felix Dexter) est très sympathique, Saffy ne semble pas très amoureuse. Sa grossesse pourra même agacer et même si leurs propos restent toujours excessifs, pour la première fois, on donnerait presque raison à Edina et Patsy de s’interroger (évidemment bêtement du style « chérie, il y a eu pénétration ? ») sur cette grossesse. Cependant, il faut avouer que voir Edina en mamie ou la voir s’extasier sur ce bébé métisse (ça fait branché selon elle) reste drôle.

ab6

Le casting, 100% féminin en ce qui concerne les rôles principaux, est également très bon. Jennifer Saunders (qui prête sa voix à Marraine la fée dans Shrek 2) et Joanna Lumley (vue récemment dans Le Loup de Wall Street), très complices, sont excellentes dans les rôles désormais cultes d’Edina et Patsy. Julia Sawalha (Lydia Bennet dans la série de la BBC Orgueil et Préjugés) est également très convaincante dans le rôle de Saffron et les apparitions de June Whitfield, qui incarne la mère d’Edina, sont aussi drôles. Jane Horrocks va également marquer la série en interprétant la délirante Bubble ainsi que sa cousine Katy Grin, une présentatrice tv également tarée. Parmi les personnages secondaires, on a également le plaisir de retrouver au casting Christopher Malcolm (Justin, le père gay de Saffron), Kathy Burke (Magda) ou encore Naoko Mori (Sarah, l’amie tarée de Saffron) pour ne citer qu’eux. La série a également été marquée par un grand nombre de guests. On a ainsi pu voir voir la co-créatrice de la série Dawn French en journaliste tv, Idris Elda en prostitué, Helena Bonham Carter en fille idéalisée dans les rêves les plus fous d’Eddy, Kristin Scott Thomas en dingue, Miranda Richardson en mère dépassée ou encore Celia Imrie qui incarne l’impitoyable Claudia. On retrouve également, dans leurs propres rôles, Naomi Campbell tiraillée entre Edina et Claudia, l’ex-Spice Girl Emma Bunton en amie d’enfance de Saffron, Minnie Driver en connasse qui veut tout gratuit, le regretté Stephen Gately des Boyzone abordé par une Edina torchée en soirée, Jean-Paul Gaultier, Elton John ou encore Sacha Distel dans l’épisode se déroulant à Paris.

Pour finir, je vous propose ici un petit best of de la série, un moment de bons souvenirs pour certains, et peut-être pour d’autres l’occasion de découvrir cette série culte.

ab4

Publicités

4 réflexions au sujet de « Absolutely Fabulous »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s