Fiston

réalisé par Pascal Bourdiaux

avec Kev Adams, Franck Dubosc, Valérie Benguigui, Nora Arnezeder, Alice Isaaz, Héléna Noguerra, Laurent Bateau…

Comédie française. 1h28. 2013.

sortie française : 12 mars 2014

Fiston

Depuis qu’il a 7 ans, Alex n’a qu’une obsession : séduire Sandra Valenti, la plus jolie fille d’Aix-en-Provence et, à ses yeux, la plus jolie fille du monde. Aujourd’hui, il lui faut un plan infaillible pour pouvoir enfin l’aborder. Il décide de s’adjoindre les services d’Antoine Chamoine qui presque 20 ans auparavant, a séduit Monica, la mère de Sandra.

Fiston : Photo Kev Adams

Fiston, le deuxième long-métrage de Pascal Bourdiaux n’est franchement pas une réussite. Je ne m’attendais pas à voir quelque chose de bon (plutôt à quelque chose de vaguement sympathique et sans prétention) mais je ne pensais pas que ça serait aussi catastrophique. Il y a tellement de choses qui m’ont sidérée ! Pour commencer, la réalisation et même l’histoire en elle-même sont tellement médiocres qu’on a l’impression que regarder un très mauvais téléfilm. Attention, je ne m’attendais pas à regarder du Kubrick, mais on aurait pu avoir un résultat à peu près correct. Puis, on a évidemment toujours droit aux mêmes conneries clichés sur la gente féminine qui commence sérieusement à me fatiguer (« alors les moches tu peux les pécho car elles sont désespérées », « faut te faire une belle fille, tu fais ça » et blablabla). Le scénario, qui a du mal à être crédible, tente vaguement de faire un « twist », avec un message mielleux sur l’amour sauf qu’il est prévisible à 3 000 km. Le personnage d’Alex est également insupportable. Alors, quand il aime bien une fille, il décide de la harceler : par exemple il s’introduit chez Sandra et fait des selfies pendant qu’elle dort. Le pire est la réaction de Sandra : elle n’a pas l’air plus choquée que ça en découvrant les photos chez Alex et veut lui rouler une pelle ! En plus, il est complètement nul en géographie. Il habite à Aix-en-Provence mais sa mère veut déménager à Marseille. Le drame ! (Comment va-t-il faire pour harceler la belle Sandra ?). Vu sa réaction, on a l’impression qu’il va aller vivre à l’autre bout de la France !

Fiston : Photo Franck Dubosc

Mais surtout, le vrai problème de ce film est qu’il n’est pas drôle ! On ne rit jamais devant les situations, ni aux dialogues vraiment à chier (apparemment, « Ta gueule » est une réplique drôle, bon…). Les acteurs sont également très décevants et y sont pour quelque chose à la médiocrité de ce film (ça me fait mal d’écrire « film » pour qualifier ce truc). Je précise quelque chose : je n’ai rien contre Kev Adams. Je ne dis pas que j’irai le voir pendant 1h en spectacle mais certains de ses sketchs sont plaisants et avec le temps j’ai su apprécier au fil du temps sa série Soda (même si ce sont surtout les seconds rôles qui me font marrer). Mais faire du cinéma reste un exercice différent de celui de la télé ou de celui de la scène. Hélas, pour l’instant, Adams n’est clairement pas un bon acteur, surtout pour tenir un premier rôle. Surtout, en choisissant deux acteurs connus pour être comiques, on voudrait un minimum rire et s’éclater. Or, l’explosion comique (que de grands mots) n’arrive jamais. Il faut dire que d’un côté on a le Kev Adams show, la star préférée des ados qui fait des blagues qui ne feront rire que les moins de quinze ans, de l’autre côté on a ce pauvre Dubosc qui s’emmerde comme jamais. Nora Arnezeder a sûrement été choisie à cause de son physique avantageux. Hélas, elle n’est pas non plus très convaincante et n’est terriblement pas expressive. La regrettée Valérie Benguigui est une des seules du casting à être réellement casting mais sans être vulgaire, ça me fait chier qu’elle ait terminé sa carrière dans un machin pareil.

Fiston : Photo Nora Arnezeder

Publicités

25 réflexions au sujet de « Fiston »

  1. J’aime bien l’affiche où Kev Adams n’a absolument pas la même coupe et il est tellement photoshopé que ses yeux virent au jaune.
    J’aime bien les acteurs dans la vingtaine qui incarnent des ados de moins de 18.
    J’aime bien ce titre qui vous donne la main à la patte et ressort avec une couleur brunasse. 😉

    J'aime

  2. @ Borat :
    Nous sommes d’accord : l’affiche est monstrueusement affreuse !
    Tiens, en voyant le film, j’avais l’impression qu’ils étaient étudiants. Maintenant tu me fous le doute s’ils sont étudiants ou lycéens. Peut-être que le fait de savoir que le film avait été tourné à la fac de droit (à côté de ma fac de lettres, ouais ouais ouais) m’a influencée. 😮

    J'aime

  3. @ Borat :
    C’est bizarre (enfin, un bien grand mot). Le film n’évoque pas une seule fois le bac (alors qu’en terminale, le bac, c’est LE truc de ta vie). Bon après le film ne m’a plus marquée de ça (alors que je l’ai vu il n’y a que quelques jours). On le voit au lycée au tout début du film (un peu comme Payet dans Situation amoureuse… mais pour moi c’était plus un flashback. Si ça se trouve, c’était pas un flashback, je suis en train de le réaliser (ça se voit que le film m’a passionnée). Ouais alors effectivement, ils sont vachement vieux pour incarner des ados !

    J'aime

  4. Pas drôle en effet, un piètre film du dimanche soir pluvieux. Mais j’avouerais que le seul côté positif est cet acharnement du personnage de Dubosc à défoncer la tête de Kev Adams… là c’est assez jouissif, presque cathartique ^^

    J'aime

  5. @ Vince :
    Hummmm il parait que j’avais besoin de me détendre, j’ai visé la crétinerie, d’abord avec ce machin, puis avec Dumb and Dumber (au final ça n’a servi à rien).

    J'aime

  6. Amoureux s’est retrouvé sur le tournage en allant acheter le pain, du coup on a été curieux de connaître le sujet du film et bof bof. Ton avis me conforte dans cette décision 😉

    J'aime

  7. Aligner les stars du petit et du grand écran ne fait pas forcément un bon film. Il faut aussi un scénario et là, il y a quand même de grosses invraisemblances pour tenir la distance.

    J'aime

  8. @ Roggy :
    Exactement. Hélas, beaucoup de gens issus de la télé se lancent dans le ciné alors qu’ils ne le devraient pas. Adams n’est pour moi pas fait pour faire du ciné.

    J'aime

  9. @ Roggy :
    Les ados l’adoooooorent. Je peux le comprendre, le bonhomme est assez sympathique et parle des ados, les jeunes s’y reconnaissent (bon par contre les meufs qui parlent de lui comme si c’était une bombe sexuelle, va falloir m’expliquer).

    J'aime

  10. Je ne sais toujours pas pourquoi j’y suis allée mais je n’ai pas eu du tout le même ressenti que toi. Je n’aime pas spécialement Kev Adams, mais c’est un sacré bosseur. Je ne suis pas fan de Dubosc mais il a une personnalité. Ce film m’a surprise, et dans le bon sens. Je m’attendais à un navet fini, tel que tu le décris, je l’ai finalement trouvé pas si mal réalisé, et plutôt drôle, dans le comique de répétition notamment. Fiston est simplement à regarder avec du 18e degres !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s