Mister Babadook

réalisé par Jennifer Kent

avec Essie Davis, Noah Wiseman, Daniel Henshall, Tim Purcell, Barbara West…

titre original : The Babadook

Film d’épouvante-horreur, thriller australien. 1h34. 2013.

sortie française : 30 juillet 2014

interdit aux moins de 12 ans

Mister Babadook

Depuis la mort brutale de son mari, Amelia lutte pour ramener à la raison son fils de 6 ans, Samuel, devenu complètement incontrôlable et qu’elle n’arrive pas à aimer. Quand un livre de contes intitulé ‘Mister Babadook’ se retrouve mystérieusement dans leur maison, Samuel est convaincu que le ‘Babadook’ est la créature qui hante ses cauchemars. Ses visions prennent alors une tournure démesurée, il devient de plus en plus imprévisible et violent. Amelia commence peu à peu à sentir une présence malveillante autour d’elle et réalise que les avertissements de Samuel ne sont peut-être pas que des hallucinations…

Mister Babadook : Photo Essie Davis, Noah Wiseman

Jennifer Kent avait réalisé en 2005 le court-métrage Monster qui mettait en scène une mère et son fils harcelés par un monstre qui a pris les apparences d’une peluche. Son long-métrage Mister Babadook reprend le même schéma à part qu’il ne s’agit plus d’une peluche mais d’un personnage d’un livre pour enfants. Ce film australien a séduit le jury du festival de Gérardmer puisqu’il est reparti avec quatre prix dont le prix du jury, le prix du public et le prix de la critique internationale. Je dois avouer que j’ai pris connaissance de ce film à peine un jour avant sa sortie. Au final, il s’agit d’une bonne surprise. Les fans d’épouvante et de films d’horreur pourront être déçus. En effet, je dois avouer que le film n’est pas vraiment effrayant. Dans ma définition, quand je parle d’un film effrayant, c’est qu’il s’agit d’un film qui est capable de me faire sortir d’une salle de cinéma en beuglant ou je me cache tout le long derrière mes petites mains ou un coussin (je ne me trimballe pas avec un coussin, ça, c’est quand je suis chez moi bien sûr) ou autre objet afin d’en voir le moins possible. Cependant, l’ambiance pesante est omniprésente, notamment à travers l’apparence du monstre, qui permet à la réalisatrice de rendre hommage au cinéma expressionniste allemand.

Mister Babadook : Photo

Même si elles ne sont pas spectaculaires (mais on n’est pas à Hollywood, rappelons-le), certaines scènes restent angoissantes. Je pense notamment à celle où on découvre le livre en question et surtout l’horrible contenu. Mais surtout, en réalité, Mister Babadook est plutôt un thriller psychologique. En effet, on suit surtout une femme sombrant dans la folie, ne se remettant toujours pas de la mort de son mari, décédé le jour de son accouchement. La mise en scène est parfois maladroite, même si elle reste tout de même intéressante. En revanche, Jennifer Kent aborde avec beaucoup de profondeur et d’intelligence certains sujets, comme le deuil, l’imagination et la folie. Mister Babadook surprend donc à travers son mélange habile de genres. De plus, il n’est pas seulement angoissant, il est également émouvant. L’humour, assez noir, apparaît également durant certaines scènes. Enfin, les deux acteurs principaux sont vraiment excellents et contribuent réellement à la réussite de ce film. Essie Davis (héroïne de la série diffusée sur France 3 Miss Fisher enquête) est absolument fabuleuse. Elle est à la fois touchante et terrifiante dans le rôle de cette femme fragile, fatiguée par la vie et par son propre enfant et déprimée. Noah Wiseman, qui incarne le fils de Davis, est également un jeune acteur remarquable. Son personnage aurait pu être agaçant – au début du film, j’ai plaint la mère – mais en réalité il est vraiment attachant. En conclusion, même s’il a ses maladresses, Mister Babadook vaut tout de même le détour et est bien meilleur que toutes ces productions hollywoodiennes insipides.

Mister Babadook : Photo Essie Davis, Noah Wiseman

Publicités

4 réflexions au sujet de « Mister Babadook »

  1. Vu hier soir ! J’ai été captivée… et effrayée ! D’autant qu’on n’a pas vraiment d’explication : folie ? esprit maléfique ? Une excellente surprise !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s