Situation amoureuse : c’est compliqué

réalisé par Manu Payet et Rodolphe Lauga

avec Manu Payet, Anaïs Demoustier, Emmanuelle Chriqui, Philippe Duquesne, Jean-François Cayrey, Jean-Charles Clichet, Romain Levy, Manon Kneusé…

Comédie, romance française. 1h40. 2013.

sortie française : 19 mars 2014

Situation amoureuse : C'est compliqué

À trente ans, Ben est sur le point d’épouser Juliette. Sa petite vie tranquille et sans danger va basculer lorsqu’il retombe sur la personne qu’il a secrètement le plus envie de revoir : Vanessa, la bombe du lycée qui ne l’avait jamais regardé. Elle est de retour à Paris et ne connaît, aujourd’hui, que lui…

Situation amoureuse : C'est compliqué : Photo Emmanuelle Chriqui, Manu Payet

Manu Payet est décidément un véritable touche-à-tout. En effet, après avoir été animateur radio, présentateur à la télévision, humoriste, acteur et scénariste, il devient réalisateur. Cependant, il n’a pas réalisé ce premier film tout seul puisqu’un certain Rodolphe Lauga (cadreur de Radiostars) en est également le réalisateur. Cette première oeuvre a séduit le jury du festival de comédie de l’Alpe d’Huez puisqu’elle est repartie avec le Grand Prix. Dans l’ensemble, Situation amoureuse : c’est compliqué est une sympathique comédie romantique sans prétention plutôt fraîche divertissante qui transmet beaucoup d’énergie et de bonne humeur et qui est un poil mieux que la plupart des comédies françaises qu’on nous propose actuellement. Le film est effectivement plutôt représentatif de ces trentenaires nostalgiques de leur enfance/adolescence (on le voit notamment durant la scène du slow). Mais je ne comprends pas vraiment l’emballement d’une certaine presse. Certes, il y a des scènes assez drôles, notamment la toute première qui présente l’adolescence de Ben. Cependant, je n’ai pas non plus ri tout le long principalement parce que je l’ai trouvé vulgaire inutilement (la vulgarité ne me gêne pas forcément mais il faut au moins que ce soit drôle). Si on attend une comédie romantique, ce film peut également décevoir. Certes, il propose quelques scènes qui sont réussies en ce qui concerne ce domaine, mais encore une fois, à force de se prendre pour Apatow, Payet n’atteint pas tous ses objectifs. 

Situation amoureuse : C'est compliqué : Photo Manu Payet

Les personnages m’ont plutôt agacée. Il n’y a rien de bien révolutionnaire dans ce film assez prévisible, caricatural et plat. Ben est un trentenaire qui est toujours bloqué sur son amour de jeunesse car ado c’était plutôt un loseur. Or, au moment où il revoit la belle Vanessa, monsieur est sur le point de se marier avec Juliette. D’un point de vue masculin, comme le dira d’ailleurs Ben à la fin, il est passif et toujours ado dans sa tête. De mon point de vue, que je juge féminin, Ben est un connard. Du coup, je n’ai pas vraiment eu de la sympathie pour le personnage principal. En revanche, heureusement que j’en ai un minimum pour Manu Payet, sinon ça ne serait pas passé. J’ai également eu du mal à apprécier un minimum la fameuse Vanessa. Pourtant Emmanuelle Chriqui s’en sort plutôt bien mais son personnage de bombasse est trop caricatural et trop énervant pour qu’on puisse vraiment s’y attacher un minimum. Heureusement que les seconds rôles sont plus réussis. J’ai tout d’abord bien aimé Anaïs Demoustier dans le rôle de Juliette (la vraie chérie de Ben), très drôle et pétillante à la fois. Ce sont surtout Philippe Duquesne en beau-père assez fêlé et Jean-François Cayrey en pote lourdingue qui sont hilarants et qui apportent un vrai plus à cette comédie romantique moyenne. 

Situation amoureuse : C'est compliqué : Photo Manu Payet, Philippe Duquesne

Publicités

22 réflexions au sujet de « Situation amoureuse : c’est compliqué »

  1. Pas méchant mais ne casse pas trois pattes à un canard. En fait tout repose sur la plupart des seconds-rôles car avec toute la sympathique que j’ai pour Manu Payet, son personnage est insignifiant au possible. Sans compter que le film fait trop dans le délire à l’américaine, type Apatow, donc il a du mal à se dépatouiller de son influence et aligne les allusions à la pop culture (il n’y a qu’à voir son apart). Sauf que l’on revient systématiquement au français, donc cela donne un mélange terriblement foireux.

    J'aime

  2. Non seulement son personnage est insignifiant, mais surtout j’ai eu du mal à cautionner ses délires pseudo-amoureux adolescents.
    Exactement, encore une fois, j’en ai marre que les Français se prennent pour des comiques américains, ça devient lourd et au final c’est sans personnalité tout ça.

    J'aime

  3. C’est surtout un gars qui a été frustré par son adolescence. Mais montré comme cela, on dirait une mauvaise comédie ricaine!

    J'aime

  4. C’est le dilemme typique! C’est même un cas typique, tu change un élément et c’est la même chose. Dans 4 mariages et un enterrement Hugh Grant est bloqué à son mariage parce qu’il a revu une de ses amantes. Dans Un mariage presque parfait, Matthew McConaughey tombe amoureux de l’organisatrice de son mariage. C’est typique donc cela ne me gêne pas. Je dirais plutôt que c’est un cliché.

    J'aime

  5. Pas vu le film avec McConaughey mais dans 4 mariages et un enterrement, j’avais pas l’impression que Grant était un connard bizarrement alors que là j’ai limite détesté le personnage de Payet.

    J'aime

  6. @ Olivier :
    je n’ai rien contre Payet en soi, le bonhomme me semble sympathique, il passe pas mal dans les films, mais je ne le trouve pas non plus hyper talentueux, on en fait un peu des caisses avec lui.

    J'aime

  7. Pur Payet j’ai de la tendresse pour lui car il était dans le 6-9 d’NRJ et j’adorais écouter les trublions le matin durant des années.

    J'aime

  8. Ou même sur Comédie, je crois avoir vu des extraits plutôt amusants. Je regrette clairement une certaine époque à NRJ. Alors oui c’était de la merde niveau musique mais ils s’amusaient à l’antenne et tu avais envie de les suivre. Malheureusement quand Payet est partie, Guillon et Combal l’ont suivi quelques années plus tard, laissant seul Florian Gazant. Evidemment ça n’a pas tenu et ils ont mis « hé loup! C’est Nikos Aliagas! » Bah merde alors!

    J'aime

  9. Bah un mec de 40 piges qui parle djeuns et tweet je crois que tu n’as pas besoin de chercher longtemps! Et puis une source d’inspiration en ce qui me concerne.

    J'aime

  10. Ouais mais Payet ne fait pas le con à la télé chaque semaine en disant: « Hé loup c’est Nikos pour 50 minutes inside! »

    J'aime

  11. @ Borat :
    J’avoue, je regarde The Voice (bahhh ouais). Par contre, j’ai eu du mal avec 50 mn inside, surtout la toute dernière partie de l’émission qui nous présente fièrement les baraques de riches qui ne foutent rien la plupart du temps…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s