Amour sur place ou à emporter

réalisé par Amelle Chahbi

avec Amelle Chahbi, Noom Diawara, Aude Pepin, Pablo Pauly, Sébastien Castro, Nader Boussandel, Marie-Julie Baup, Fabrice Eboué, Biyouna, Claudia Tagbo…

Comédie française. 1h25. 2013.

sortie française : 28 mai 2014

 

Amour sur place ou à emporter

Amelle et Noom sont deux jeunes trentenaires que tout oppose et que le destin va réunir. Amelle est sérieuse, manager au Starbucks, dynamique. Noom est en dilettante, malin, et apprenti comique.
Tous deux victimes de déceptions amoureuses, ils ont juré qu’on ne les y prendra plus.
Amour sur place ou à emporter : Photo Amelle Chahbi, Noom Diawara
A l’origine, Amour sur place ou à emporter était une pièce de théâtre mise en scène par Fabrice Eboué dans laquelle on retrouvait déjà dans les rôles principaux Amelle Chahbi et Noom Diawara. En adaptant cette pièce, Amelle Chahbi (vous savez, celle qui squatte avec tous ses potes le plateau de Vendredi, tout est permis) passe pour la première fois derrière la caméra. Je n’ai jamais regardé la pièce en entier, en revanche j’avais déjà vu quelques extraits que j’avais trouvé drôles. Malheureusement, l’adaptation de la pièce n’est pas une réussite. Je ne peux pas dire que je suis déçue vu que je n’attendais rien de ce film et que je suis allée le voir un peu par hasard avec une copine. Ce film est pour moi raté principalement à cause d’une chose : ce n’est pas vraiment drôle. Or, il s’agit tout de même avant tout d’une comédie. Evidemment qu’il y a quelques répliques qui font sourire (notamment les vannes racistes que chacun balance à l’autre), quelques situations marrantes (par exemple, la scène de la piscine) ou même certains personnages plutôt « drôles » (Jeff sorte de psychopathe du Starbucks, Sami le pseudo tombeur qui va changer radicalement de look par amour ou le prof de danse obsédé par les fesses) mais on ne peut pas dire qu’on rit de bon coeur. Malheureusement, les bonnes idées ne permettent pas de faire un bon film.
Amour sur place ou à emporter : Photo Amelle Chahbi
Amour sur place ou à emporter se casse souvent la gueule. Il accumule beaucoup de clichés ainsi qu’une impression de déjà-vu : en effet, la première rencontre est catastrophique, puis le couple s’aime, mais des obstacles les empêchent de s’aimer, heureusement à la fin ils se retrouvent (quoi, je vous ai tout révélé ?! c’est pas grave). De plus je l’ai parfois trouvé vulgaire et possédant quelques petits problèmes de rythme. Mais surtout il n’arrive pas à faire rire car il tombe trop dans la romance, c’est même très mielleux. Ce choix est assez étonnant vu comme les personnages se balancent des vacheries. Le film s’en sort un peu mieux lorsqu’il veut dénoncer le racisme même si encore une fois on tombe encore dans les clichés et surtout la dénonciation n’est pas autant pertinente que dans Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? (dans lequel on retrouve au générique Diawara). Les acteurs sont plutôt plaisants, sympathiques et énergiques, à commencer par le duo formé par Amelle Chahbi et Noom Diawara, même si leurs personnages peuvent aussi parfois agacer (elle voit du racisme même quand il n’y en a pas, lui est un obsédé sexuel mais censé trop amoureux de sa nouvelle petite amie). Sébastien Castro en taré, Nader Boussandel en dragueur lourdingue, Fabrice Eboué en prof de danse ou encore Biyouna en grand-mère traumatisante sont également convaincants. Hélas, ils n’arrivent pas à remonter le niveau de cette comédie faiblarde et peu originale. 
Amour sur place ou à emporter : Photo Amelle Chahbi, Noom Diawara
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s