Barbecue

réalisé par Eric Lavaine

avec Lambert Wilson, Franck Dubosc, Florence Foresti, Guillaume De Ton, Jérôme Commandeur, Lionel Abelanski, Sophie Duez, Lysiane Meis, Valérie Crouzet, Stéphane De Groodt…

Comédie française. 1h38. 2013.

sortie française : 30 avril 2014

Barbecue

Pour ses 50 ans, Antoine a reçu un cadeau original : un infarctus. A partir de maintenant, il va devoir « faire attention ». Or, Antoine a passé sa vie entière à faire attention : attention à sa santé, à ce qu’il mangeait, attention à sa famille, à accepter les travers de ses amis, et à avaler de trop nombreuses couleuvres… Désormais, il va adopter un nouveau régime. Mais en voulant changer sa vie, on change forcément celle des autres…

Barbecue : Photo Florence Foresti, Franck Dubosc, Guillaume De Tonquédec, Lambert Wilson, Lionel Abelanski

De ce que j’ai vu (je n’ai pas osé regarder Protéger et servir dans sa filmo), Eric Lavaine a signé une « comédie » dégueulasse (Poltergay), une autre pas exceptionnelle mais que j’ai trouvé sympathique et passable à la télévision (Bienvenue à bord) et une autre plutôt réussie dans son genre (Incognito). Les critiques de ce Barbecue n’étaient pas très bonnes, et à l’origine, je ne souhaitais pas voir le voir. Mais quelqu’un voulait que je l’accompagne voir ce film. Je me dis que c’était l’occasion d’avoir mon propre jugement. Je ne suis d’habitude pas très sévère avec ce genre de films (j’accorde souvent une petite moyenne), car à la base j’estime que c’est fait sans prétention, dans le but de faire rire et de divertir, et que ça passe très bien lors d’une sortie entre copines ou avec sa famille. Mais il faut regarder les choses en face : il y a trop de défauts qui s’accumulent pour que j’accorde la moyenne. Tout d’abord, parlons de l’humour, quand même au coeur du film. Oui, on peut sourire. Mais on ne peut pas dire qu’on rigole réellement. On ne peut pas non plus dire que ça divertit. Encore, la deuxième partie du film se laisserait plutôt regarder, en revanche la sauce a du mal à prendre dans la première partie. On ne comprend pas par exemple pourquoi il y a cette voix-off hyper lourde de Lambert Wilson, qui n’est pas pertinente car elle n’est pas vraiment drôle et n’apporte rien de plus par rapport aux images proposées. On ne comprend pas non plus pourquoi il y a ce flashback inutile autour de l’infarctus du personnage principal.

Barbecue : Photo Lambert Wilson, Sophie Duez

Autre problème à relever : le titre. Alors oui on les voit de temps en temps faire cuire quatre pauvres petites saucisses, enfin on les voit aussi à plusieurs reprises dans des restaurants chics, à leur image : bobos.Mais histoire de donner bonne conscience à ces bobos aux problèmes existentiels assez pauvres : on nous fout ce pauvre Jean-Michel, le garagiste bien populaire et un peu à côté de ses pompes. Il y a aussi Laurent qui a des problèmes de pognons, mais : 1° c’est tabou (tous ses amis connaissent ses problèmes mais jamais on ne l’attaque sur ça), 2° à la fin il a du blé, donc OSEF de la misère. Il faut aussi évoquer les personnages. Antoine (Lambert Wilson) est détestable car il donne des leçons à tout le monde. Il donne aussi un bel exemple à la jeunesse (et je dirais même que c’est un splendide message à la vie), je reprends à peu près la réplique qu’il dit au fils de Yves : « fume (du cannabis), boit, baise plein de filles, profite de la vie bla bla bla » Bon si vous avez envie d’avoir le cerveau défoncé et de vous choper une MST, vous savez à qui vous adressez ! Non, sans déconner, sans faire ma Christine Boutin, c’est pas subtil, ça fait message écrit sur une feuille de PQ. En fait, on a un peu l’impression de voir Les Petits Mouchoirs mais en moins bien. Le film de Canet avait ses défauts et mettait déjà en scène des bobos nombrilistes, mais on sentait une complicité entre les personnages, on riait avec eux, on pleurait avec eux. Là, rien ne se passe, ni le rire ni l’émotion. Pire, on finit par se demander comment tous ces personnages ont pu rester amis pendant vingt amis.

Barbecue : Photo Lysiane Meis, Sophie Duez, Valérie Crouzet

D’ailleurs, sans vouloir faire ma féministe à la noix, la bande d’amis est limitée et surtout assez misogyne. En effet, on voit surtout Antoine (Wilson), Yves (De Tonquédec), Baptiste (Dubosc) et Olivia (Foresti). Certes, il y a Foresti mais sans être méchante, on ne peut pas dire qu’elle respire la féminité. Les épouses d’Antoine et Yves sont des potiches pratiquement inexistantes et qui n’ont pas toujours le bon rôle : la première trompera son mari avec le chirurgien de ce dernier (mais bon on se pardonne parce qu’Antoine s’est comporté comme un con, voyons), la seconde une femme superficielle, qui change de couleur de cheveux et se fait un lifting parce qu’elle a besoin d’exister (mais au final elle est invisible). Il y a aussi le couple formé par Laurent (le fauché dont je parlais) et sa femme Nathalie, mis de côté, ne trouvant jamais sa place dans la bande. Enfin, évoquons les acteurs. D’un côté, je me dis heureusement que certains sont là. Ils ne font pas des performances de malade mais on croit en leurs personnages, ils essaient de se démener pour apporter de l’humour à un film qui en manque trop. Mais la plupart de ces acteurs sont connus du grand public. Ils ne nous surprennent jamais. Lavaine semble les avoir recyclés, à l’image de ce scénario trop peu original et prévisible. Lambert Wilson joue toujours autant avec son air hautain et précieux, Guillaume De Tonquédec fait son M. Lepic de Fais pas ci, fais pas ça, Florence Foresti semble nous recycler un de ses sketchs, Franck Dubosc est toujours le mec qui squatte chez quelque d’autre et qui a des problèmes amoureux, Jérôme Commandeur toujours en lourd mais sympathique, Lionel Abelanski toujours renfrogné.

Barbecue : Photo Guillaume De Tonquédec, Jérôme Commandeur

Publicités

64 réflexions au sujet de « Barbecue »

  1. Oh le bon film à concept que voilà! Bientôt je sens que je vais faire une cuvée dans la Cave de Borat avec que des projets de films tellement cons que le cinéma pourrait les réaliser.

    J'aime

  2. Surtout qu’avec le camarade Jamesluctor on avait déjà quelques pitchs. Que ce soit des séries b des films à concept français ou des remakes débiles.

    J'aime

  3. En gros j’ai en tête une parodie de Paranormal activity avec un mec hanté par le fantôme de sa belle-mère, Inglorious Dreyfus avec Liam Neeson dans le rôle titre, des trucs comme Caissière ou Boucher.

    J'aime

  4. Ouais j’avais écrit plusieurs conneries chez Jamesluctor j’ai même mis en favori certains liens histoire de retrouver les conneries que je raconte. Par exemple pour Inglourious Dreyfuss, juste avant de sortir de prison, j’ai ressorti la phrase choc de Taken « j’ai acquis des compétences particulières qui font de moi votre pire ennemi. Je vous trouverai, je vous traquerai et je vous tuerais! » C’est totalement con mais le truc est tellement réac que ça me faisait rire de reprendre cette réplique à la con! J’ai aussi imaginé une scène à la Commando où Dreyfuss balancerai le président de l’époque sur des pics du haut de l’Elysée. « Noon! -Si! » Pour Paranormales activités, j’ai pensé à un mec hyper misogyne qui prend sa femme pour une conne et il a tué la belle mère. Pas grave elle revient!lol

    J'aime

  5. Ça me désole vraiment pour Neeson car il est en train de virer comme Charles Bronson. Sinon je n’ai repris que cette réplique; le truc allant plus dans la série b qu’un truc à la Besson. Bien plus drôle surtout.

    J'aime

  6. @ Borat :
    j’ai l’impression que depuis la mort de sa femme il ne veut plus jouer dans des films à peu près intelligents et veut péter la gueule au monde entier.
    En parlant de Besson, tu as vu Lucy finalement ou pas ? (pour ma part, toujours pas vu).

    J'aime

  7. Je ne sais pas mais en tous cas depuis Taken c’est la berezina. Je n’ai retenu que The grey. Oui mes potes m’ont embarqué dans la galère Lucy. Ma critique sera publiée vendredi et franchement un beau navet.

    J'aime

  8. Prend des archives animalières pour le premier, quelques visions de The tree of life un peu de Commando et de Contact et tu as Lucy.

    J'aime

  9. Il a bien dit à Popcorn qu’il avait écrit Taken dans un vignoble alors bon qu’il dit qu’il a fumé un pétard ou pris de la coke avant d’écrire Lucy ne m’étonnerait pas.

    J'aime

  10. Bon en vannant hier sur Canal (où De Caunes a bien reluit Besson vu que Canal est le producteur de son film) il a dit que son prochain film s’appellerait Antoine. J’imagine bien un film avec un canard qui tabasse des yamakasis et baise avec une prostituée. Une belle référence à Howard the duck!

    J'aime

  11. Ah non on peut même dire que tu t’évite un beau nanar à part si tu veux voir le film qui a fait vendre Pixar à Steve Jobs. 😉 Non mais il faut chercher un concept débile et potentiellement Besson. Bientôt il nous fera peut être un film sur une moule!

    J'aime

  12. Ah oui clairement à part si tu veux voir un canard qui bande avec les cheveux quand il est excité et qui lit Playduck!
    On peut vraiment faire une franchise avec un canard qui savate des yamakasis et se tape des putes. Dans le premier, il en bute 20 et il s’en tape une.Dans le deuxième, il en bute 50 et il s’en tape 5. Dans le troisième, il en bute 100 et se tape un harem. 😀

    J'aime

  13. En fait Howard the duck est inspiré d’un comic-book de Marvel. Un comic-book tellement peu aimé que sa série a rapidement disparu. Néanmoins au fil des années, le personnage est devenu culte et notamment après le flop du film. Le film a tellement mis sur la paille George Lucas qu’il a vendu son département d’images de synthèse à Steve Jobs. C’était Pixar. On peut y voir Jeffrey Jones, Tim Robbins et Lea Thompson. Certains extraits sont sur internet notamment le passage avec les cheveux qui se dressent! J’avais réussi à le voir en streaming du temps de Megaupload et franchement c’est une belle catastrophe industrielle. ça se veut une production familiale mais le canard a les cheveux qui se dressent quand il voit une paire de seins et lit Playduck!lol
    Avoue que cela t’a fait rire. J’imagine la bande-annonce:
    « (voix off de Bernard Alane) Il est le plus grand des karatékas. (plan sur une ombre donnant un coup) Il emballe comme une bête (plan sur un lit rempli de filles l’attendant et le regardant). Et ça tombe bien car Antoine…
    (toujours le même plan sans jamais montré Antoine) Antoine (qui a la voix de De Caunes): Alors je vous ai manqué mes petites canettes?!
    Voix off: est un canard!
    Antoine: Alors ça vous en bouche un coin coin?!
    Voix off: Antoine, l’histoire d’un canard qui a du coin coin!
    (Plan sur Antoine défonçant des yamakasi et regardant la caméra) Antoine: Avec moi, les yamakasi trépassent et les filles m’enlacent! Nom d’un coin coin!
    Voix off: Produit, écrit, monté, photographié et réalisé par Luc Besson! Avec la voix d’Antoine de Caunes pour un personnage entièrement en CGI!
    Antoine: T’as vu Avatar et les mecs bleus tout nus et avec une grosse queue? Bah moi je te montre mon bec, mes pieds palmés et mon costume Gucci que je viens de craquer!
    Voix off: Antoine, l’histoire d’un canard qui a du coin coin un film de Luc Besson, sortie été 2015. »
    Et j’imagine la suite avec Antoine le coin coin contre-attaque et Antoine le retour du coin coin.

    J'aime

  14. D’accoooord ! A mon avis, le mec qui a fait le comic fumait beaucoup !
    C’est horrible : maintenant dès que je vais voir la gueule d’Antoine de Caunes, je vais penser à un canard !

    J'aime

  15. A la Marvel parfois ça tourne pas bien! En tous cas, le personnage apparaît de temps en temps dans quelques comics que ce soit pour Civil War ou Marvel Zombies.
    Bah tu sais avant on assimilait Antoine de Caunes au roi de la saucisse alors avec une tête de canard! Et puis n’oublions pas il ne fait que la voix, le canard est entièrement en CGI. On ne va pas faire la même connerie que pour Howard! Bon allez je viens d’avoir le teaser du second volet:
    « Voix off (toujours Bernard Allane): Un trafic de drogue sème la panique, son chef un dangereux yakuza karateka. (plan sur un acteur type Choi Min Sik qui fout une tatanne à un associé ayant mal fait son travail tout en beuglant) Il n’a qu’un seul ennemi et il a un but.
    Yakuza (dans un chinois petit nègre typiquement VF tout en beuglant): Je veux la tête d’Antoine le coin coin!
    Voix off: Antoine le coin coin contre-attaque! La suite du film aux 15 millions d’entrées!
    Antoine (costard cravate noir lunettes noires assis dans un fauteuil avec une jolie pépée sur les genoux et un cigare dans la main): Bah quoi? Tu t’attendais à un retournement de situation type Sixième sens? Allez attends moi à l’été 2016 pour….
    Voix off: Antoine le coin coin contre attaque!
    Antoine: Bon chérie tu viens je vais te passer de la crème.
    Fille: Mais tu m’as déjà fait ça il y a une heure.
    Antoine: T’inquiète je vais te faire goûter une crème 100% coin coin! (canard qui cligne de l’oeil droit et sourire carnassier comme De Caunes le faisait avec le personnage du Toub)
    Fille: Hmm j’ai hâte!
    Antoine: Quant à nous c’est pour l’été 2016!
    Voix off: Pour la troisième fois, Antoine le coin coin contre-attaque! Putain c’est un teaser ou une rallonge! Je suis vraiment payé pour dire n’importe quoi! Ecrit et réalisé par Luc Besson. Eté 2016. »
    Ne me lance pas sur Le retour du coin coin!

    J'aime

  16. Non je suis juste inspiré! J’essaye de faire un Austin Powers canard! Ah tiens ça vient de tomber:
    « VOix off (Bernard Allane): Il a tabassé (plan d’une ombre qui donne des coups et cri Wilhem), il a mitraillé (plan sur le canon d’une mitraillette qui tire), il a forniqué.
    (Plan sur une fille satisfaite) Fille: J’adore sa frimousse.
    Voix off: Vous connaissez son nom!
    (Plan sur Antoine qui rentre dans une pièce blanche, lunettes de soleil et costume Armani) Antoine: Bah quoi? Vous n’avez jamais vu un canard bien sapé?!
    Voix off: Antoine le retour du coin coin!
    Antoine: Zut moi qui voulais me faire un coup vite fait.
    Voix off: Ecrit et réalisé par Luc Besson. Sortie été 2017. »

    J'aime

  17. C’est Luc qui m’inspire! Et le pire dans tout cela c’est qu’il serait vraiment capable de faire un truc de ce genre. Luc si tu m’écoute on s’envoie des mails hein, j’ai plein d’idées débiles de ce genre.

    J'aime

  18. Mais décidemment nous sommes faits l’un pour l’autre! Je t’écrirais un rôle de femme bourrine qui tire plus vite que son ombre et pète la gueule à des yamakasis! 😀

    J'aime

  19. Bande annonce: « Voix off (voix d’Alain Dorval, voix de Stallone): Le jour elle est étudiante (plan de l’héroïne de dos avec les étudiants autour la regardant entre intérêt et dégoût), le soir elle est une femme d’action (plan sur les poings levés vers la tête). Son nom?
    (plan en contre-plongée sur l’héroïne) Tina: Ici c’est moi qui fait la loi ok fils de pute! (savatage du bonhomme à terre) Et autant dire que les mecs ont intérêt à pas toucher à mon féminisme!
    Voix off: Tina la killeuse!
    Tina (visant le public): Et c’est pareil pour toi dans le public!
    Voix off: Avec du romantisme (plan avec un mec essayant de toucher la jupe de l’héroïne… avant de se prendre un pain dans la gueule)
    Tina: Celui là tu ne l’as pas volé ducon!
    Victime: C’est Brandon!
    Tina: Et tu répond en plus?! (savatage en règle)
    Voix off: De l’action (l’héroïne avec un sabre coupant en quatre un gangster selon des points particuliers)
    Tina: Fallait pas violer la loi andouille!
    Voix off: et de l’amour (Tina et un sidekick tout prêts devant la lune sur le Love theme de Vangelis).
    Tina: Je ne savais que tu avais un si gros sabre.
    Sidekick: Moi non plus.
    Tina: Tu veux que je te le prête.
    Sidekick: Volontiers.
    Tina: Pour couper des steaks…
    Sidekick: Tout à fait.
    Voix off: Tina la killeuse, écrit et réalisé par Luc Besson. Un film où le féminisme vous la met bien profond!
    Tina: Et tu le sentira passer pauvre con!
    Voix off: Interdit aux moins de 16 ans avec avertissement. Eté 2015 »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s